Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Slade
 

 Site Officiel (273)

NAZARETH - Razamanaz (1973)
Par THE MARGINAL le 28 Février 2005          Consultée 6522 fois

"Razamanaz" est le 3ème album studio du groupe Nazareth, lequel béneficie en la circonstance de l'appui de Roger glover pour la production. Pour le quartette, il s'agit de frapper un grand coup pour attirer l'attention et avec cet opus, la bande à Dan McCafferty est attendue au tournant.

D'entrée de jeu, on est frappés par la production limpide de ce disque. Au moins, celle-çi met bien en évidence l'énergie de Nazareth et un titre comme "Razamanaz" frappe là où ça fait mal et s'impose comme un classique en puissance. Rage spontanée, riffs venimeux et plombés, voix éraillée, solos incandescents, rythme endiablé qui donne envie de headbanguer et de taper du pied: tout y est. Maintenant, la question est de savoir si ces durs à cuire écossais vont réussir à se maintenir à un aussi bon niveau.

Et bien, ma foi, Nazareth s'acquitte remarquablement de sa tâche. Ce n'est pas "Alcatraz", un mid-tempo bluesy dont les mélodies font penser à un western avec affrontements entre cow-boys et indiens et vie pénible dans les pénitenciers, qui me fera dire le contraire. Avec "Vigilante man", le côté bluesy est accentué et on apprecie particulièrement quand Dan McCafferty pousse une gueulante au milieu de la chanson. "Sold my soul" montre un visage plus sombre, plus sensible de Nazareth et ce titre, vu la façon dont il est construit, tient l'auditeur en haleine de bout en bout.

La première partie de l'album étant finie, vous n'avez pas pour autant fini d'en voir, ou plutôt d'en entendre. "Night woman" se signale par ses textures de guitares particulières et ses parties de batterie bien mises en avant, tandis que la voix de Dan McCafferty se fait plus planante.. Le bluesy "Bad, bad boy", rythmé et entêtant, révèle la face catchy et festive du groupe écossais et, mine de rien, était peut-être un des éléments précurseurs du hard bluesy des 80's. "Woke up this morning" poursuit dans la foulée avec ses vocaux particulierement eraillés, tandis que "Too bad, too sad" lorgne résolument du côté du rock cru et sans concession. Et pou conclure en beauté, voici "Broken down angel", un somptueux mid-tempo mélodique gorgé de sensibilité et doté d'un refrain accrocheur magnifié par de superbes choeurs.

L'album est déjà fini et Nazareth est parvenu à convaincre de bout en bout, sans faiblir. Chapeau ! Que puis-je ajouter ? Et bien que "Razamanaz" est avec "Hair of the dog" une des pierres angulaires de la discographie de Nazareth, que si vous aimez bien AC/DC, Aerosmith, Rose Tattoo et Guns N' Roses, vous pouvez vous ruer sans hesiter sur cet opus qui fait l'apologie du hard bluesy sans concession, à la fois rageur et accrocheur. Des albums de ce genre, on n'en a que trop rarement fait ces dernières années et ce serait bien de voir de jeunes rockers s'inspirer de Nazareth à l'avenir.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


SILVERTIDE
Show And Tell (2004)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



BLUE BLOOD
Universal Language (1991)
Du hard fm de qualité, plein de classe


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   THE BLUE OYSTER

 
   (2 chroniques)



- Dan Mccafferty (chant)
- Manny Charlton (guitare)
- Pete Agnew (basse)
- Darrell Sweet (batterie)


1. Razamanaz
2. Alcatraz
3. Vigilante Man
4. Woke Up This Morning
5. Night Woman
6. Bad Bad Boy
7. Sold My Soul
8. Too Bad, Too Sad
9. Broken Down Angel



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod