Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  DVD

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Tora Tora, Thunder
- Style + Membre : Bar 7
 

 Inoxydable (805)
 Myspace (499)

TESLA - Time's Makin' Changes - The Videos & More (1995)
Par THE MARGINAL le 27 Décembre 2004          Consultée 3576 fois

Sorti à l'origine en VHS en 1995, "Time's makin' changes" est réédité en DVD 7 années plus tard. Il s'agit d'une collection de tous les clips de Tesla, entrecoupés de commentaires des membres du groupe sur leur parcours de 1986 à 1995. Par rapport à la vieille VHS, le DVD n'a rien de plus, si ce n'est qu'on peut sélectionner le clip de son choix. Les images sont d'assez bonne qualité, tandis que le format sonore est du Dolby Digital 2.0 Stereo. Autre detail: ce DVD est en zone 1. Donc, si vous avez un lecteur multizones, il n'y a aucun problème pour le visionner.

Parlons à présent du contenu de ce DVD. Comme je le disais un peu plus haut, tous les clips de Tesla y sont présents. Ce qu'on remarque, c'est qu'il n'y a pas de clichés(ou alors, au compte-goutte) dans leurs videos. Le leitmotiv de Tesla, qu'il s'agisse de videos, de concerts et d'albums studios, demeure "Let the music do the talking" et c'est terriblement efficace dans ce cas précis. C'est d'ailleurs un des aspects qui permettait d'identifier Tesla par rapport à bon nombre de groupes...

Les clips de Tesla sont, pour la plupart, des montages live ou filmés en répetition, mais méritent tout de même qu'on s'y attarde. Ceux qui attirent particulièrement l'attention sont:
- "Modern day cowboy", ou la scène se passe dans une salle de cinema. On y voit un vieil ivrogne un peu paumé et un savant, dans la salle de projection, qui est une sorte de caricature de Nikola Tesla(un physicien serbe auteur d'inventions de génie en son temps). ce dernier, au fur et à mesure que le clip avance, a du mal à maitriser la machine qui projette des films et se résout à detruire celle-çi avant de quitter précipitamment la salle de projection sous les yeux ébahis du vieil ivrogne. Ce clip montre également le groupe jouer en live et l'on remarque que les musiciens sont discrétement permanentés. Par ailleurs, on y voit diverses scènes de violence de vieux films americains en noir et blanc.
- "Gettin' better": ce clip, filmé tantôt en couleur tantôt en noir et blanc, montre les conditions de vie et de travail du monde ouvrier, tandis qu'on voit le groupe tantôt répeter dans un appartement tantôt jouer en live dans un club.
- "The way it is": ce clip a été tourné en live lors d'un concert de charité de Tesla dans son fief(Sacramento) en faveur des sans domicile fixe(ce n'est pas la grande classe, ça ?). Outre cette sequence live, on y voit également le batteur Troy Luccketta apprendre à son fils à jouer de la batterie, Frank Hannon recevoir un disque de platine pour les ventes US de "The great radio controversy" et Brian Wheat s'adonner à sa passion: le base-ball.
- "Edison's medicine": ce clip est tout simplement un hommage à Nikola Tesla et peut même s'apparenter à un cours de sciences physiques en video. On y voit des articles de journaux sur Nikola Tesla, Thomas Edison, Guglielm Marconi, mais aussi des physiciens travailler dans un laboratoire. A la fin du clip, les inventions de Nikola Tesla sont mentionnées. Ceux et celles qui l'ignoraient peuvent ainsi découvrir que ce monsieur à inventé la lumière fluorescente, le moteur électrique, la lampe à pastille de carbone, conçu les radars, les robots, les ordinateurs...
Il s'agit sans doute de l'un des clips les plus intellectuels et les plus originaux de l'Histoire du rock.
- "Call it what you want": On voit le groupe tantôt répéter dans une arena en vue d'un concert, tantôt jouer au bord d'une falaise et faire mumuse au bord de la mer(enfin, Jeff Keith et Brian Wheat). Parmi les details, on signalera que Frank Hannon porte un patte d'éph' couleur blanche, que les drapeaux des USA et de l'ex-URSS sont côtes à côtes et que les musiciens prennent du bon temps dans cette video(ils ont souvent le sourire).
- "Need your lovin' ": Unique clip tiré de l'album "Bust a nut", "Need your lovin' " est peut-être la meilleure video de Tesla, et plus sûrement l'un des clips les plus sous-estimés dans le hard-rock. Cette video, la plus travaillée de Jeff Keith & Co., tourne en dérision le fait que l'image ait pris une trop grande importance dans l'industrie musicale au detriment de la musique elle-même: par exemple, on voit différents décors apparaître pendant que le groupe joue et une multitude de slogans défiler: "The performance against white background shot", "The 80's power rock shot", "The TV shot from a TV shot", "Performance in an open field for no reason", "Let's stretch the artist shot", "The money shot[increased record sales]", "The classic off the tour bus shot", "The walking down an empty road for no reason shot"... Autre signe particulier de ce clip: c'est la seule fois dans un clip de Tesla où l'on voit apparaître des bimbos, mais là encore, il s'éagissait de tourner avec dérision et humour les artistes(de tous styles confondus) qui bourraient leurs videos de nanas plantureuses.

Les autres clips montrent plutôt le quintette de Sacramento jouer en live ou en répétition. Signalons tout de même que "Love song" a été tourné dans un stade bondé, que "Signs" et "Paradise" sont tirés du concert acoustique de Philadelphie en 1990 et qu'on peut retrouver ce concert en intégralité sur le DVD "Five man acoustical jam"(l'autre VHS de Tesla rééditée en DVD par Geffen), tandis que la video de "What you give", tournée dans une pièce pleine de moisissures, est écourtée par rapport à la version originale qu'on peut entendre sur l'album "Psychotic supper": au lieu de durer 7'15, elle ne dure que 4'13 et les plus fins observateurs auront remarqué qu'un couplet et le solo de guitare ont été amputés. Ce DVD propose en supplément "Lazy days, crazy nights" qui avait été filmé pendant le soundcheck de la tournée de 1989 et donne, à certains moments, un petit aperçu de ce que le groupe est capable sur scène, ainsi que la ballade acoustique "Try so hard" qui avait été filmée en noir et blanc pendnt l'enregistrement de "Bust a nut" en 1994 et qui montrait quand même que les membres de Tesla étaient un peu fatigués à l'époque.

Les commentaires des membres du groupe(entre les clips) sont également dignes d'intêret, enfin surtout si on comprend l'anglais. Chacun d'entre eux revient sur les étapes du parcours de Tesla et on remarque que le guitariste Tommy Skeoch n'est pas parmi eux puisqu'il avait quitté le groupe après la sortie de "Bust a nut" en raison de problèmes de drogues(d'ailleurs, son nom n'est pas mentionné dans les crédits). Par ailleurs, on voit brièvement Jeff Keith, Frank Hannon et Tommy Skeoch jouer "Signs" lors d'une émission de radio US(piste n°13 du DVD) et, un peu plus loin(piste n°17), on remarque que pendant l'enregistrement de "Psychotic supper" en 91, il y avait quelques points de désaccords entre les membres du groupe. Da'illeurs, Tommy Skeoch semblait prendre ses distances vis-à-vis des autres. Avec du recul, on peut supposer que cet épisode laissait entrevoir ce qui allait advenir après la sortie de "Bust a nut"(départ de Tommy Skeoch, puis split du groupe qui, réduit à 4 unités, ne retrouvait plus la magie sur scène).

A la fin, pendant les crédits(piste n°27), on voit le bassiste jouer un titre des Beatles au piano, puis faire le pitre lorsqu'il aperçoit la camera braquée sur lui, le batteur Troy Luccketta jouer à la guitare acoustique l'intro de "The way it is", puis le guitariste Frank Hannon conduire gaiement un tracteur dans un champ. Cet épisode montre que même si les membres de Tesla ont toujours eu les pieds sur terre, ils ne se prenaient pas tant que ça au serieux(d'ailleurs, on les voit régulièrement avec le sourire dans bon nombre de leurs clips).

En conclusion, ce DVD retrace assez bien la carrière de Tesla, un des groupes des 80's les plus sympathiques, de 1986 à 1995. Bon, j'avoue que personnellement, j'aurais bien aimé que le groupe sorte en video "Cumin' atcha live"(un morceau qui dépote), "Be a man", le génial "Freedom slaves" ou encore "Action talks". Enfin bon... Quand on est fan, on en veut toujours plus, n'est-ce pas ? Quoi qu'il en soit, ce DVD est indispensable pour les aficionados du groupe :)

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The DONNAS
Bitchin' (2007)
Les donnas reprennent du poil de la bête. yeah !!




CRASH N' BURN
Fever (1991)
Du hard bluesy plaisant, de qualité


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jeff Keith (chant)
- Frank Hannon (guitare)
- Tommy Skeoch (guitare)
- Brian Wheat (basse, piano)
- Troy Luccketta (batterie)


1. Modern Day Cowboy
2. Little Suzi
3. Gettin' Better
4. Heaven's Trail (no Way Out)
5. Hang Tough
6. Lazy Days Crazy Nights
7. Love Songs
8. The Way It Is
9. Signs
10. Paradise
11. Edison's Medicine
12. Call It What You Want
13. What You Give
14. Stir It Up
15. Need Your Lovin'
16. Try So Hard



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod