Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ODYSSEA - Tears In Floods (2004)
Par BAST le 5 Janvier 2005          Consultée 2383 fois

ODYSSEA renoue avec la tradition originelle des groupes de heavy italiens, à savoir ce mariage entre les rythmiques et l’entrain du speed mélodique et les plans alambiqués du progressif, TIME MACHINE en étant le principal initiateur et LABYRINTH, MORGANA ou ARACHNES l’ayant ensuite fait connaître à un plus large public.

Ce type d’album a souvent une saveur particulière : chant typiquement transalpin, c’est à dire très aigu et légèrement nasillard, production d’un autre temps avec ces orchestrations synthétiques un poil cheap et cette guitare essoufflée, penchant pour la grandiloquence ou pochette improbable.

Niveau musique, ODYSSEA se montre très à son aise. Le groupe a des choses à dire et n’est pas avare de mélodies. Les pièces épiques denses et prenantes se succèdent et l’on fait connaissance avec le jeu de guitare néoclassique de Pier Gonella, registre qu’il n’a pas eu l’occasion d’exploiter dans son autre formation, LABYRINTH (« Falling Star », « Tears In Flood Pt 1 », « Creatures »). Les titres sont résolument heavy (« Burning Time », « Creatures ») et ODYSSEA joue sur l’alternance de passages lourds et sans concession et de moments plus intimistes où la guitare acoustique et les passages atmosphériques prennent le pas (« Angel Cries », « Tears In Floods Pt 2 », « Creatures »).

Les onze titres défilent avec conviction et l’on entre aisément dans ces mélodies complexes ou directes, souvent très denses. Les refrains font rapidement mouche et de nombreux titres sortent du lot : « The King » qui sonne très LABYRINTH avec ses lignes de chant épiques et sa montée en puissance ou son refrain entêtant, « Falling Star » et son solo récurrent accrocheur, « Angel Cries » et ses superbes passages épiques, notamment le final agrémenté de chœurs, l’instrumental baroque « Tears In Floods Pt 1 » ou encore les somptueux « Tears In Floods Pt 2 » et « Creatures » qui vous entraînent dans un autre monde avec leurs sonorités tantôt baroques, tantôt futuristes.

Les deux gros points forts de cet album sont les lignes de chant et les nombreux passages acoustiques ou atmosphériques. Quoique le chant de Carlo Falaci, typiquement italien, puisse se révéler irritant pour certains, les lignes vocales sont très réussies et jouent admirablement sur les ambiances (« Tears In Floods Pt 2 »). Des ambiances qui prennent toute leur saveur sur les passages atmosphériques où la guitare acoustique et les effets de clavier se taillent la part du lion.

Dans ce florilège de compositions épiques et raffinées, deux titres tirent toutefois « Tears In Floods » vers le bas : « Fly » est par exemple un peu facile et un peu trop pompé sur LABYRINTH (normal me direz-vous puisque c’est Rob Tyrant, chanteur de LABYRINTH, qui officie derrière le micro) et « Burning Time » ne décolle pas suffisamment.

« Tears In Flood » est ce genre d’album que les nostalgiques des débuts de la scène italienne aimeront à se procurer. On est loin des productions clinquantes finlandaises et le quasi-amateurisme de cette production allié à un sens de la composition épique indiscutable donne un certain cachet à ce style d’album qui sort des sentiers récemment battus. SCARLET RECORDS joue la différence avec ses nouvelles signatures (THE RING) et ODYSSEA se distingue dès son premier album, ce qui n’est pas chose aisée.

Avec un tel album, on va rapidement oublier que Pier Gonella est le guitariste de LABYRINTH tant cette première sortie d’ODYSSEA surclasse le dernier opus de la formation créée par Olaf Thorsen (VISION DIVINE) et Fabio Lione (RHAPSODY). A suivre de très près.

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


OLYMPOS MONS
Medievil (2007)
... Presque pareil




The STORYTELLER
Underworld (2005)
Speed Mélodique, excellente rythmique


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Carlo Faraci (chant)
- Pier Gonella (guitare, calvier)
- Oscar Morchio (basse)
- Chris Parisi (batterie)


1. Intro
2. Fly
3. The King
4. Falling Star
5. Burning Time
6. Try Again
7. Angel Cries
8. Tears In Floors Pt1 (el Ultimo Canto)
9. Tears In Floors Pt2 (miserable Man)
10. Apocalypse Pt I
11. Creatures



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod