Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SWEET F.A. - Stick To Your Guns (1990)
Par THE MARGINAL le 12 Février 2005          Consultée 1868 fois

A la fin des 80's/début des 90's, le hard US(ou assimilé) a vu fleurir comme des champignons des tonnes de groupes, le succès mondial rencontré par ce style musical incitant les maisons de disques à signer des combos à tour de bras. Par conséquent, le marché commençait à saturer. On pouvait trouver des bons groupes, mais aussi - et c'était inévitable - des combos médiocres et sans intêret.

Fort heureusement, Sweet F.A, le groupe concerné par cette chronique, faisait partie de la catégorie des bons groupes. Formé en 1988, ce quintette americain a sorti son 1er album chez MCA en 1990. Celui-çi s'intitule "Stick to your guns" et, auparavant, Sweet F.A aura donné beaucoup de concerts. Ce qu'il en ressort de cet opus, c'est qu'il oscille entre big-rock et sleaze rock, qu'il y a d'excellents titres et que la production(signée Howard Benson) est impeccable.

D'entrée de jeu, le quintette assène quelques uppercuts dont il est difficile de se remettre. En guise d'ouverture, on a déjà droit à "Prince of the city" qui, servi par un groove infernal et des guitares virevoltantes, vous prend par la gorge via un refrain débordant d'enthousiasme et de punch. Et ce n'est pas fini: ça embraye directement avec l'entrainant "Nothin' for nothin' " qui nous tient en haleine avec sa progression crescendo et la section rythmique qui pète le feu, le mid-tempo bluesy "Rhythm of action", à la fois catchy et impulsif. Avec "Do a little drivin' ", la chanson commence par un blues swinguant et soft, puis les grosses guitares arrivent: un titre de big-rock US, ma foi classique, mais efficacement groovy pour faire taper du pied. "Daily grind" lorgne, en revanche, plus vers le sleaze rock avec ses riffs plus sales, plus venimeux.

Et si ça ne vous suffit pas, sachez que Sweet F.A est capable de rocker plus mechamment. Cela s'entend sur la deuxième partie de l'album par l'entremise du criard et tapageur "Whiskey river", du big-rock explosif et exubérant "Breakin' the law" au tempo très soutenu qui rappelle les heures glorieuses de Van Halen période David Lee Roth, ainsi que de l'impulsif "Devil's road" sur lequel on entend par intermittence quelques notes d'harmonica.

Histoire de varier les plaisirs, Sweet F.A se fend d'un blues acoustique plein de feeling, "Southern comfort", dont le titre fait référence à la boisson favorite du groupe, d'après ce que j'ai pu comprendre. Sans oublier la splendide power-ballad "Stick to your guns", bien appuyée par les guitares électriques et une rythmique puissante. Il est juste dommage qu'on ait pu déceler une petite erreur de parcours avec l'autre ballade, "Heart of gold". Celle-çi n'est pas mauvaise, loin de là, mais il n'y a pas de quoi s'en relever la nuit, surtout qu'on peut entendre d'autres ballades de bien meilleure calibre par ailleurs...

Pour un premier album, Sweet F.A s'est fort bien acquitté de sa tâche. L'ensemble est solide, cohérent et met bien en évidence les grosses guitares. En outre, le timbre vocal de Steven David Delong, parfois éraillé, colle parfaitement avec la musique et les quelques intonations bluesy présentes sont fort plaisantes à écouter. En dépit de ses qualités, "Stick to your guns" n'a pas percé plus que ça puisqu'il n'a pas fait mieux que 161ème dans les charts US. Il est vrai qu'à l'époque, les sorties d'albums étaient nombreuses et le 1er opus de Sweet F.A n'était peut-être pas assez aseptisé pour le public(americain, en particulier)... En tout cas, ce fut une des plus belles surprises hard US de l'année 1990 pour certaines personnes(dont je fais partie).

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


GEMINI FIVE
Babylon Rockets (2003)
Encore un très bon groupe suédois




DOOMFOXX
Doomfoxx (2005)
Nouveau groupe de hard rock australien prometteur


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steven David Delong (chant)
- Jon Huffman (guitare)
- James Thunder (guitare)
- Jim Quick (basse)
- Tricky Lane (batterie)


1. Prince Of The City
2. Nothin' For Nothin'
3. Rhythm Of Action
4. Do A Little Drivin'
5. Daily Grind
6. Stick To Your Guns
7. Whiskey River
8. I Love Women
9. Breakin' The Law
10. Heart Of Gold
11. Devil's Road
12. Southern Comfort



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod