Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


SAIGON KICK - Saigon Kick (1991)
Par THE MARGINAL le 3 Février 2005          Consultée 3239 fois

En 1991, un quartette américain répondant au nom de Saigon Kick fait sensation dans le paysage hard/heavy en accouchant d'une première galette mélangeant avec succès le côté heavy et hargneux de Metallica, les mélodies légères et aériennes des Beatles et le heavy-rock US façon Skid Row(à titre indicatif, c'est Michael Wagener qui a produit l'album). Ce cocktail explosif(et réussi) confère à Saigon Kick une certaine originalité.

D'ailleurs, je vais vous avouer un truc: il m'a fallu plusieurs écoutes pour capter leur musique. Une fois que l'on a bien assimilé celle-ci, on découvre toutes ses subtilités, la qualité des compos.

Dès "New world", le titre qui ouvre l'album, on est servi: intro aux consonances hindoues sur laquelle viennent se greffer des chœurs planants et des percussions, puis les gros riffs arrivent et on a droit à un mid-tempo sur lequel le chanteur Matt Kramer alterne chant planant(sur les couplets) et chant plus énervé(sur le refrain). Le titre suivant "What you say" est plus classique car orienté hard US, mais suffisamment accrocheur et catchy pour qu'on accroche. Et que dire du rigolo "What do you do" qui alterne couplets parlés façon déjantée et refrain plus musclé sur lequel se mélangent influences heavy, sleaze, voire punk et chœurs punchys et déchaînés ? En 3 salves, Saigon Kick démontre toute l'étendue de son potentiel et apporte du sang neuf au hard-rock.

Et ce n'est pas fini: Saigon Kick nous régale les oreilles avec des titres big-rock tels que "Suzy", axé sur la basse, et le court et immédiat "Acid rain"; le mid-tempo heavy et psychédélique "Coming home" teinté 70's, "Down by the ocean" qui met en avant la basse sur les couplets et les guitares tranchantes sur le refrain; "My life", sorte de pop-rock beatlesque 60's aux arrangements subtils; le heavy/sleaze-rock "Month of sundays" dont les riffs venimeux donnent une furieuse envie de headbanguer, ou encore "Ugly" qui synthétise fort bien les influences de Metallica et des Beatles sur le groupe.

Dans le registre des ballades, Saigon Kick a plutôt bien assuré. Très bien même si on se réfère à "Colors", une ballade pop acoustique planante aux vocaux aériens, et aussi à "Come take me now", plus triste et mélancolique.

Au final, Saigon Kick a délivré un magnifique album, tout en apportant une touche d'originalité fort appréciable. La voix du chanteur Matt Kramer passe assez bien et apporte un plus aux compos, tandis que les musiciens font preuve d'un savoir-faire déjà bien affirmé. A l'époque, ce premier album de Saigon Kick n'a pas eu beaucoup d'impact malgré ses qualités et son quasi-sans faute. Il faudra attendre l'année suivante et le second album "The lizard" pour voir le quartette américain toucher à une parcelle de gloire(surtout en Indonésie).

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


DOKKEN
Erase The Slate (1999)
Hard rock

(+ 1 kro-express)



SNAKE EYE
Ritual Instinct (2006)
Du très bon hard us plein de classe et de bon goût


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Matt Kramer (chant)
- Jason Bieler (guitare)
- Tom Defile (basse)
- Phil Varone (batterie)


1. New World
2. What You Say
3. What Do You Do?
4. Suzy
5. Colors
6. Coming Home
7. Love Of God
8. Down By The Ocean
9. Acid Rain
10. My Life
11. Month Of Sundays
12. Ugly
13. Come Take Me Now
14. I.c.u.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod