Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (5 / 26)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Ad Inferna, Cradle Of Filth

ANOREXIA NERVOSA - Redemption Process (2004)
Par VOLTHORD le 15 Novembre 2004          Consultée 7602 fois

Aussi brutal que symphonique, Drudenhaus avait élevé les français d’Anorexia Nervosa au rang de « GRAND » du black métal symphonique, New Obscurantis Order n’avait fait qu’enfoncer le couteau dans la plaie. Et si ces deux premiers albums furent à mes yeux d’énormes tueries, il y avait ce petit quelque chose qui me manquait pour considérer Anorexia Nervosa comme une de mes références. J’attendais avec anxiété la suite des aventures de la bande à Hreidmarr. Redemption Process arrive donc à point nommé pour voir la formation brandir une nouvelle fois le drapeau sanglant de la brutalité orchestrale made in France.

Force est de constater que la machine de guerre est toujours en marche, toujours en pleine forme, toujours aussi ravageuse, majestueuse et imposante. Bénéficiant d’un orchestre à lui tout seul, le groupe ne s’est pas gêné pour amplifier et peaufiner les arrangements orchestraux (à en faire pâlir Dimmu Borgir), renforçant l’atmosphère apocalyptique tout en préservant une puissance black métallique déchaînée en premier plan… Et la présence de vrais instruments mêlée à une production toujours aussi énorme (peut être légèrement moins brutale qu’à l’ordinaire) apporte une densité toute particulière aux compositions, si bien que les deux facettes aussi opposées que complémentaires se parfont et se renforcent, l’équilibre parfait entre beauté et violence.

Hreidmarr, maître de cette danse diabolique, impose encore et toujours ses vocaux tantôt bestiaux, parlés ou déclamés en alternant (encore et toujours) les différentes langues… Inutile de préciser que les paroles sont toujours aussi génialement sombres. Rares sont les groupes de black metal qui bénéficient d’une telle profondeur textuelle et ce détail est parfois un peu trop souvent oublié.

Dans un bain décadent de romantisme, les 7 nouvelles perles du groupe sont au final, l’aboutissement de leur carrière. Entre passages brutaux, mélodiques entrecroisés et peaufinés par de puissantes montées symphoniques, le tout porte bien entendu la « griffe » Anorexia Nervosa que l’on connaît (et qui ne fais pas de quartier aux oreilles de notre entourage non metallique !).
« Sister November » est la plus grosse tuerie de « Redemption Process », un morceau qui à mon avis résume bien cet album.

Certains reprocheront cependant à cet album de n'être ni plus ni moins que du Anorexia Nervosa « basique », sans une réelle recherche d'évolution et d'innovation. Donc si ce détail m'est complètement indifférent devant la qualité de ces nouveaux morceaux, peut être qu'il pourra gêner ceux qui attendent un peu de nouveauté de la part du combo français.

«Redemption Process » est en tout cas selon moi le meilleur album d’Anorexia Nervosa, une tuerie de black symphonique à la fois brutale et subtile, une œuvre à classer parmi les meilleurs sorties black metal de l’année (aux côtés d’un Finntroll ou Sear Bliss pour ma part ;) ).

A noter également qu'une reprise d'Indochine "Les tsars" est ajouté à la version digipack (que je n'ai pas)

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par VOLTHORD :


DIMMU BORGIR
Enthrone Darkness Triumphant (1997)
Un chef d’œuvre ? Pas vraiment.

(+ 3 kros-express)



MORGUL
All Dead Here (2005)
L'étrange black sympho de monsieur jack


Marquez et partagez





Par RENAUD STRATO, VOLTHORD




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Bayle (guitares)
- Couquet (basse)
- Vant (batterie)
- Xort (claviers, arrangements)
- Hreidmarr (vocaux)


1. The Shining
2. Antinferno
3. Sister September
4. Worship Manifesto
5. Codex-veritas
6. An Amen
7. The Sacrament
8. Les Tsars (bonus Digipack)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod