Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (4 / 6)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : God Seed

BURZUM - Burzum (1992)
Par POSSOPO le 26 Août 2007          Consultée 10343 fois

Devenu héros du folklore moderne, Varg Vikernes est avant tout, c’est en tous cas ce qui nous intéresse ici, un artiste, c’est-à-dire quelqu’un qui tente, avec un minimum de réussite, de retranscrire, en pratiquant l’un des beaux-arts, ses pensées, ses sentiments et ses idées.
Et ses idées sont nombreuses et personnelles. Ceux qui connaissent un peu les multiples phases par lesquelles est passé l’adolescent solitaire ne s’étonneront pas du premier attribut, le second étant une nouvelle peut-être inattendue, en tout cas, fort réjouissante. Car ayant vénéré tour à tour Tolkien, le Troisième Reich, Satan et les Ases, dieux de la mythologie scandinaves, le gamin aurait très bien pu pondre un œuf pourri dès la sortie du postérieur, tentant, tant mal que mal, d’évoquer toutes ses références en concoctant un mélange gloubiboulguesque et indigeste.

En fait de macédoine lyophilisée, le jeune Christian nous sert un plat à l’épice goûteux, et encore jamais commercialisé. Constitué de morceaux enregistrés à des époques différentes, l’unité n’est pas totale et les esprits chagrins regretteront l’insignifiance d’un "War" récupéré dans la poubelle du salon de Tom G Warrior, manitou génial de CELTIC FROST, et ces cinq petites minutes perdues d’un "Dungeons Of Darkness" vide de toute substance. Mais les reproches s’arrêteront bien vite. L'écoute avançant, le pouvoir ensorcelant de l’œuvre les condamne au silence.

Que dire de cette voix, qui anéantit les espoirs de Dani, Abbath, et Attila de devenir les hérauts les plus noirs de toute la scène Metal ? Bouleversante, déchirante et douloureuse, elle parvient à extirper toute l’énergie du corps de ses adorateurs pour ne laisser s’y développer qu’une substance d’un gris insupportable et anémiant, les guitares et la batterie se chargeant d’en souligner l’aspect cafardeux.

Cela suffirait déjà à rendre un premier album éponyme passionnant mais je reviens ici à ce premier adjectif du deuxième paragraphe. L’opus fourmille de clins d’œil aux amours présentes et passées du comte, l’univers des Terres du Milieu et celui des Grands Anciens figurent parmi les premiers pillés. Mais si l’avalanche des thèmes abordés donne une terrible impression d’infantilisme, ce manque de maturité se voit mille fois compensé par de multiples ingéniosités musicales, de l’improbable solo d'"Ea, Lord Of The Depths", à "The Crying Orc", minuscule pièce à la mélodie imparable et au titre si parfaitement trouvé. Et si "Channeling The Power Of Souls Into A New God" est trop timide, il nous permet de goûter aux premiers essais de BURZUM à des sons électroniques qui, plus tard, l’envahiront avec des succès variables.

En quittant l’insatisfaisant OLD FUNERAL, monstre de la préhistoire black et ancêtre d’IMMORTAL, Varg a montré l’étendue de son caractère et atteste de sa volonté dantesque de tracer sa propre route. En enregistrant cet album, il a su débrider son talent et nous prouver l’excellence de son choix et a offert au monde du black une de ses premières perles des années 90.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DRUDKH
Blood In Our Wells (2006)
Black metal

(+ 1 kro-express)



ULVER
Nattens Madrigal (1997)
Black metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Christian 'varg - Count Grishnack' Viker (tout)


1. Feeble Screams From Forests Unknown
2. Ea, Lord Of The Depths
3. Black Spell Of Destruction
4. Channelling The Power Of Souls Into A New God
5. War
6. The Crying Orc
7. A Lost Forgotten Sad Spirit
8. My Journey To The Stars
9. Dungeons Of Darkness



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod