Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (2 / 8)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Forbidden, Essence
- Membre : The Organization

DEATH ANGEL - The Ultra-violence (1987)
Par POWERSYLV le 13 Décembre 2004          Consultée 10344 fois

Au milieu des années 80, le thrash metal était alors en pleine ascension. 1986 et 1987 sont deux années fameuses pour le thrash US, et ce à plusieurs raisons. C'est en ces temps-là que les mastondontes du style sortirent des galettes qui allaient devenir des références : Master Of Puppets (METALLICA), Reign In Blood (SLAYER), Peace Sells But Who's Buying ? (MEGADETH), Among The Living (ANTHRAX). On peut aussi citer EXODUS et le sublime Bonded By Blood sorti en 1985.

C'est aussi le moment où de nouveaux venus émergent de l'underground vers les premières lignes pour apporter une bonne dose de fraîcheur, que celà soit du côté de New-York (OVERKILL) ou de la Californie. On pensait pourtant avoir fait le tour de cette côté Ouest, mais déjà TESTAMENT et d'autres frappent à la porte, suivant ainsi de façon avide mais déterminée la voie tracée par leur ainés. Au sein de cette seconde vague thrash, DEATH ANGEL (anciennement nommé THE ORGANIZATION) tire déjà son épingle du jeu grace au charisme particulier de ses 5 musiciens (il est vrai qu'un groupe de thrasheurs d'origine sino-américaine, ce n'est pas courant), leur jeunesse (certains membres avaient 14/15 ans !!!), un jeu très technique, des performances scéniques de feu et aussi l'appui d'un certain Kirk Hammett qui sera en quelque sorte leur parrain.

The Ultra-Violence sort ainsi en 1987 et porte bien son nom. Il suffit d'écouter les morceaux "Thrashers" (le premier titre qui dure plus de 7 minutes !) ou "Kill As One" (les cris de Mark, aaaaaah) pour s'en persuader. Ces deux titres sont des classiques du thrash, rien que ça. Et ils ne sont pas les seuls, deux autres morceaux sont fameux et caractéristiques du style DEATH ANGEL : "Voracious Souls" et "Evil Priest", plus heavy et mélodiques n'en sont pas moins furieux mais on découvre que le groupe peut faire preuve d'une certaine subtilité ... ce qui n'est pas forcément donné à tous les groupes du style. Dans la deuxième partie du disque, l'instrumental "The Ultra-Violence" est un superbe festival de solo de guitares entre Rob Cavestany et Gus Pepa. On se prend à penser que c'est tout bonnement incroyable qu'un groupe aussi jeune puisse pondre un premier album aussi technique et professionnel. L'album se termine sur des titres moins référenciels mais qui valent leur pesant de cacahuètes : le très brutal "Mistress Of Pain" et sa batterie à fond la caisse, et "Final Death". Quant à "I.P.F.S.3, il s'agit simplement d'un instrumental acoustique de fin.

The Ultra-Violence est une bombe de thrash technique qui explose à la gueule. Indispensable. Ce premier opus remarquable propulsera en 1987 DEATH ANGEL au Panthéon des meilleurs espoirs du thrash américain (avec TESTAMENT et son The Legacy) et nombreux seront les adeptes d'un groupe que l'on pose déjà en successeur de METALLICA. La suite des aventures avec Frolic Through The Park et surtout un Act III plus aventureux. Sans oublier le petit dernier The Art Of Dying. 3 autres chroniques que vous pouvez d'ailleurs retrouver sur ce modeste site.

A lire aussi en THRASH METAL par POWERSYLV :


The HAUNTED
Revolver (2004)
Un album plus varié et subtil que son prédécesseur

(+ 2 kros-express)



SHADOWS FALL
The War Within (2004)
Un groupe de trash puissant et mélodique...


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   LATIMUS

 
   (3 chroniques)



- Mark Osegueda (chant)
- Rob Cavestany (guitare)
- Gus Pepa (guitare)
- Dennis Pepa (basse)
- Andy Galeon (batterie)


1. Thrashers
2. Evil Priest
3. Voracious Souls
4. Kill As One
5. The Ultra-violence
6. Mistress Of Pain
7. Final Death
8. I.p.f.s.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod