Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


TRAUMA - Imperfect Like A God (2004)
Par MOX le 28 Octobre 2004          Consultée 1913 fois

C'était l'ami David qui ironisait - allez disons-le - assez justement sur le fait qu'un groupe comme VADER ou KRABATHOR aurait été noyé dans la masse s'il était d'origine américaine. Il y a cet intérêt pour les formations de l'ex-bloc de l'Est que l'on s'explique mal. Peut-être est-ce la curiosité. Les voir émerger de ces pays qui, pour beaucoup, évoquent le communisme, le retard économique et les fractures sociales fait naître quelques expressions pas très intelligentes du type "ah tiens ? Ils jouent du metal là-bas aussi ?". Je ne m'étendrai pas plus sur le sujet mais vous l'aurez compris, Trauma est un groupe polonais qui s'est fait connaître à grand renfort de festivals aux côtés des VADER, DECAPITATED (polonais tous les deux), MASTER, KRABATHOR et XENOMORPH. Pour preuve, ils en sont à leur troisième album. Quelqu'un en avait-il déjà entendu parler?

Comment se fait-il qu'ils nous sortent un truc pareil alors qu'on ne les connaît ni d'Eve ni d'Adam ? Se dit-on sitôt la première écoute terminée. Première salve, première baffe. On en redemande. Trauma titille l'auditeur dès le départ, lui présente quelques-uns de ses appâts les plus intéressants, si bien que l'assimilation devient facile. Quelque chose cloche, n'est-ce pas ? Le death-metal n'est pas, par définition, simple d'accès. Alors quoi ? Les éléments sont pourtant réunis. Trauma joue dans la catégorie death brutal : un batteur fou à lier, un grogneur et des grattes qui tiennent pas en place. En fait il faut écarter la thèse des 33 riffs/seconde, et privilégier celle de la production impeccable. Alors soulignons-le, "Imperfect Like a God" profite d'un son magistral, à l'opposé des poncifs du genre. Avouez que "death brutal polonais" n'évoque pas en vous la production des studios Abyss, me trompé-je?

Cet élément rend tout le reste jouissif. Trauma ne cherche pas à noyer l'auditeur sous la musique, il communique très bien son énergie grâce à ses guitares au son propre et direct, son chanteur aussi bien persuasif en gueuleur à la Barney Greenway (chanteur de NAPALM DEATH) qu'en voix stridentes un peu extraterrestres. Mais sous couvert d'une musique certes incroyablement violente, Trauma renferme des perles d'entrain, un sens de la technique et du rythme indéniable. J'en veux pour preuve ces "délires musicaux" inhérents au brutal death qui sont particulièrement convaincants. Chaque break, apparemment conçu pour calmer le jeu pendant de précieuses secondes, est l'occasion de tester un nouveau rythme bizarre. Cet agencement très curieux de sons (de sons de guitares dois-je préciser) complète l'impression de désordre et de chaos musical se révélant efficace.

Le reste renferme des lignes musicales assez simples, compréhensibles par tous (on finira par croire que je fais de l'élitisme dans mes chroniques...) à savoir quelque chose se rapprochant parfois très fortement de VADER (groupe polonais. Ah vous saviez déjà ?), et cela même dans certains solos (que VADER pompait déjà sur SLAYER). Pourtant c'est bien fichu ces blast-beats et ces riffs dévastateurs, mais on regrette tout de même les ressemblances frappantes. Signalons ce sens du tempo dont DEATH était maître et ces bizarreries techniques que CYNIC développait déjà en son temps. Trauma bénéficie de larges influences mais le résultat a un plus non négligeable : chaque morceau est une poutre, et on veut déjà en prendre une plus grosse encore dans le morceau suivant.

Une grande surprise, je ne m'en cache pas. "Imperfect Like a God" est, croyez-moi, passionnant, délirant, technique et accrocheur. Les refrains uniques et les breaks caractéristiques garantissent l'homogénéité du tout et la diversité de la partie. Et si certaines mélodies n'avaient pas déjà été entendues chez VADER, j'aurai flanqué sans honte la note suprême à ce petit joyau musical vecteur d'énergie. Cela n'engage que moi mais, 2004 ne serait-elle pas l'année d'un renouveau du death ?

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


NILE
In Their Darkened Shrines (2002)
Death metal




OPETH
Deliverance (2002)
Death metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Artur Chudewniak (chant)
- Jaroslaw Misterkiewicz (guitares)
- Patryk Krajnik (guitares rythmiques et chant)
- Pawel Krajnik (basse)
- Arkadiusz Sinica (batterie)


1. Blade Under Your Throat
2. The Hidden Seed
3. The Madness Here
4. Beyond The Perfection
5. Imperfect Like A God
6. Make Me Blind
7. Spiritual Disorder
8. Perplexity Of Truths
9. Outrage To Fools



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod