Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (15)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Dark Tranquillity, The Absence , Hypocrisy
- Membre : Opeth
 

 Site Officiel Du Groupe (663)
 Myspace Officiel Du Groupe (321)
 Myspace Officiel Du Groupe (282)

AMON AMARTH - Fate Of Norns (2004)
Par BAST le 6 Septembre 2004          Consultée 16356 fois

« Apologie du riff ». C’est en ce terme que j’avais illustré « Versus the World », précédent et cinquième album des suédois d’AMON AMARTH, dans ma chronique parue sur Nightfall. Je n’ai pas la prétention d’affirmer qu’ AMON AMARTH est la formation dont les riffs sont les plus puissants, les plus marquants, les plus beaux. Mais c’est vrai qu’à chaque fois que j’écoute une nouvelle offrande de ce groupe ô combien talentueux, l’expression qui me vient de suite à l’esprit est systématiquement « l’apologie du riff ».

Black ou heavy, les riffs de ce nouvel album sont des monuments. Il se succèdent comme autant de valeureux guerriers s’agenouillent devant Odin au Valhalla et aboutissent à des titres qui leurs sont essentiellement consacrés. AMON AMARTH a un don inouï pour accoucher d’une musique brute et à la fois arrangée, où les ambiances épiques alternent avec des passages rentre-dedans. Et ce nouvel album des suédois est peut-être leur meilleur à ce jour, le temps seul nous le dira.

Alors que « Versus the World » ou « The Avenger » puisaient davantage leur inspiration dans la scène heavy, « Fate Of Norns » revient vers les racines black du combo, au point de se rapprocher de l’album référence du groupe, à mes yeux, « Once Sent From The Golden Hall ». Mais, évidemment, les années passant et les espoirs placés en AMON AMARTH grossissant, les moyens alloués au groupe ne sont plus les mêmes. La production est désormais monumentale au point qu’une écoute au casque de « Fate Of Norns » est une sensation unique, jouissive. C’était déjà le cas des précédentes production des suédois, mais un nouveau pallier a été atteint. Et en cette année 2004 où le symphonique tient une place importante, AMON AMARTH nous explique sur « Fate Of Norns » combien le metal perdrait beaucoup de son sens sans ce type d’album puissant où la guitare et la rythmique tiennent une place prépondérante. L’on n’a certes que peu de mal à en être convaincu, mais c’est vrai qu’avec une telle production, l’éloquence de cette affirmation frappe en plein visage.

Oui, AMON AMARTH a peut-être réussi à nous pondre son tout meilleur opus. « Fate Of Norns » nous sert huit titres de très haut niveau. Au point que DARK TRANQUILLITY, que j’estime être la référence ultime en matière de death mélodique, voit plus encore se rapprocher ses jeunes compatriotes. AMON AMARTH jouit même d’une relative originalité, grâce à ses références vikings qui font que les suédois ne sonnent pas comme leurs aînés, justement. On est loin d’un FALKENBACH, d’un THYRFING ou d’un FINNTROLL en terme d’influences folkloriques, c’est néanmoins vrai qu’AMON AMARTH parvient à distiller d’habiles connotations vikings à sa musique qui lui donnent une saveur assez particulière.

Huit titres, donc, tous des brûlots de death mélodique puissant et guerrier. Chacun se fait rapidement un chemin dans votre esprit pour ne plus vous lâcher. On en redemande encore et encore et le disque tourne en continu dans la platine. « Pursuit Of Vikings » est peut-être le point culminant de l’opus, avec ses superbes ambiances épiques, ses nombreux changements de rythme et… ses riffs accrocheurs au possible, évidemment. Mais c’est certainement affaire de goût puisque « Where Death Seems To Dwell » ou « The Valkyries Ride » produisent le même impact. « Fate Of Norns » est un véritable exemple d’efficacité et il arrive même qu’il en devienne obsédant. On sent parfois l’impérieuse nécessité de remettre le CD, comme si le corps - l’âme ? - était en manque de ces compositions à la fois raffinées et agressives, comme si notre perception auditive et ce son de guitare avaient atteint dans leur ensemble le point d’harmonie absolu. Peu de groupe, dans quelque registre que ce soit, parviennent à produire un tel effet.

Pas d’hésitation, le fan de death mélodique se doit de posséder cet album. AMON AMARTH vient de publier là une nouvelle référence du genre. Une référence qui doit beaucoup à la production et à une rythmique impériale. A écouter entre les derniers RHAPSODY et NIGHTWISH, l’effet de « Fate Of Norns » en est décuplé ;-)

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par BAST :


DARK TRANQUILLITY
Damage Done (2002)
Death melodique

(+ 2 kros-express)



DARK TRANQUILLITY
Character (2005)
Death melodique

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez



Par RENAUD STRATO




 
   BAST

 
  N/A



- Johan Hegg (vocaux)
- Olavi Mikkonen (guitare)
- Johan Soderberg (guitare)
- Ted Lundstrom (basse)
- Fredrik Andersson (batterie)


1. An Ancient Sign Of Coming Storm
2. Where Death Seems To Dwell
3. The Fate Of Norns
4. Pursuit Of Vikings
5. The Valkyries Ride
6. Beheading Of A King
7. Arson
8. Once Sealed In Blood



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod