Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Southgang
- Membre : Black 'n Blue, Msg

WARRANT - Dog Eat Dog (1992)
Par FREDOUILLE le 5 Novembre 2004          Consultée 5326 fois

"Dog eat dog" est le troisième album du groupe Américain et le seul que je possède de lui. De ce fait, je ne pourrai pas comparer ce disque avec ses prédécesseurs. Toujours est-il que WARRANT, affecté à l'époque par les critiques qu'avait suscitées "Cherry pie" (malgré son succès !!!), les mangeurs de tartes aux cerises ont donc décidé de se prendre en main et de faire de ce "Dog eat dog" un album "intelligent". La direction musicale du groupe évolue et s'éloigne donc d'un hard rock adolescent aux traditionnelles allusions pseudo sexuelles du rocker de base. Ceci pour aborder différents thèmes plus sérieux, tels que le voyeurisme ("Hole im my all"), ou encore l'écologie ("April 2031"), lesquels jalonnent l'album.

Toujours emmené par leur leader compositeur et chanteur, Jani lane a donc souhaité pour l'occasion faire de WARRANT un groupe plus heavy. WARRANT a en effet toujours clamé haut et fort que "Dog eat dog" était leur album le plus heavy.
Force est de constater que certains titres présents sur cet album sont bien heavy à l'image du titre d'ouverture "Machine gun", titre enjoué et calibré. Ses guitares virevoltantes, sa rythmique énorme et ses chœurs ultra puissants en font un titre phare de cet album.
"The hole in my wall" est aussi un titre ultra heavy, accrocheur et mélodique agrémenté d'un solo de talk-box.
Dans le même esprit, on peut aussi citer les magnifiques titres que sont "The bitter pill" et son passage opéra allemand (une réussite), et le fulgurant "Inside out".

WARRANT joue un hard rock comme on aime : énergique, efficace, puissant mais également riche et varié.
Car WARRANT sait également composer des titres aux atmosphères particulières tel cet oppressant "April 2031" aux guitares énormes et aux chœurs magistraux. On pourra également retenir le très bon "Andy warhol was right" qui débute en douceur avec une voix d'enfant. La mélodie est superbe et la qualité des arrangements n'est pas mal non plus.
"Bonfire" est un hit très rock, très enjoué avec des chœurs toujours aussi omniprésents.

Le reste de l'album est un peu plus décousu avec un "Hollywood", très glam dans l'âme, sur lequel je n'accroche pas vraiment. Il en va de même pour le pourtant accrocheur "All my bridges are burning", de facture trop classique. "Quicksand", plus heavy, rehausse quant à lui le niveau (titre puissant et accrocheur). Enfin, on pourra également citer la dispensable ballade "Let it rain" légèrement mièvre sur les bords, et le très sympathoche mid-tempo "Sad Theresa".

On notera que la production de l'album est monstrueuse pour l'époque. L'album a été enregistré aux Morrisound Studios et a été produit par un certain M. Wagener (SKID ROW, ACCEPT ou encore EXTREME).

"Dog eat dog" s'avère être album de hard rock plaisant, sympathique, diversifié, alternant titres puissants et ballades. Un disque qui devrait ravir normalement les fans de hard rock US.

A lire aussi en HARD ROCK par FREDOUILLE :


TESLA
Psychotic Supper (1991)
Hard rock




HOTCAKES
Excess All Areas (2013)
Retour dans les eighties, Hard Rock et Glam Metal


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Jani Lane (chant)
- Jerry Dixon (basse)
- Joey Allen (guitare)
- Erik Turner (guitare)
- Steven Sweet : (batterie)


1. Machine Gun
2. The Hole In My Wall
3. April 2031
4. Andy Warhol Was Right
5. Bonfire
6. The Bitter Pill
7. Hollywood
8. All My Bridges Are Burning
9. Quicksand
10. Let It Rain
11. Inside Out
12. Sad Theresa



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod