Recherche avancée       Liste groupes



      
GOTHIC MEDIEVAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Nenia C'alladhan

SOPOR AETERNUS - Dead Lover's Sarabande 2 (1999)
Par VOLTHORD le 27 Octobre 2004          Consultée 11906 fois

Anna Varney, fidèlement accompagné(e) de son ensemble des ombres continue sur sa lancée « gothic medieval » pour mieux accompagner nos jours de mélancolies. L’hermaphrodite au physique disgracieux ne se gêne pas pour une nouvelle fois accoucher d’un opus perfectionniste et orchestral (comme à son habitude), Second volet d’un Dead Lover’s Sarabande déjà fichtrement prometteur, seconde « face » d’une personnalité égocentrique et pessimiste.

Encore plus sombre et dépressif que son prédécesseur, Dead Lover’s Sarabande face 2 (DLS2 ce sera plus pratique) est cette fois-ci principalement orchestré par des cuivres qui affirment un côté plus agressif et imposant (trombones, tuba, trompettes, cor anglais…), et s’imposent comme les incontestables meneur d’une marche funèbre, où une nouvelle fois s’ajoute un panel difficilement égalable d’instruments (percussions, claviers, flûte, violons, guitare, clarinette…).

L’auditeur se voit transporté de tableaux en tableaux, d’un « Abschied » lancinant à la tendre mélancolie de « If Loneliness was all », en passant par des thèmes urbains et funéraires, uniquement instrumentaux (« Procession / Funeral March » et « Has he come to test me? ») ou plus angoissants comme « Transfiguration »... En passant par d’autres longs morceaux riches en leitmotiv (« If Loniless was al », par exemple).

DLS2 est une nouvelle fois une perle faite de mille mélodies fines, de multiples rebondissements et de pièces médiévales glauques et mélancoliques propres au génie de Sopor Aeternus. Le seul petit défaut apparaît au niveau des vocaux d’Anna, encore plus exagérés que sur le premier volet de DLS, et qui paraîtront peut être un peu déconcertants aux premières écoutes, limites ridicules pour certaines personnes.
Dommage tout de même que le bonhomme délaisse un peu trop son chant clair qu’il saura rendre des plus envoûtants sur Nenia C’alladhan.

En bref, un album tout aussi excellent, voire meilleur que son prédécesseur, mais peut être plus difficile d’accès.

A lire aussi en AMBIENT par VOLTHORD :


NENIA C'ALLADHAN
Nenia C'alladhan (2001)
Musique médiévale gothique, onirique et triste




SOPOR AETERNUS
Dead Lover's Sarabande (1999)
Encore plus sombre, toujours aussi excellent


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
  N/A



- Katrin Ebert (violon)
- Martin Höfert (violoncelle)
- Johannes Knirsch (contrebasse)
- Eric Santie-laa (cor anglais)
- Doreena Gor (basson)
- Michael Schmeißer (trompette)
- Carsten Weilnau (trombone)
- Eugene De La Fontaine (tuba, hautbois)
- Thomas Langer (guitare)
- Anna-varney Cantodea (chant, tout le reste)


1. Abschied
2. The Dog Burial
3. The House Is Empty Now
4. No-one Is There
5. Procession / Funeral March
6. Va(r)nitas, Vanitas...
7. The Hourglass
8. Transfiguration
9. Has He Come To Test Me?
10. If Loneliness Was All
11. Daffodils



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod