Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (12)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nightwish, Within Temptation, Haggard
- Membre : Candlemass, Notre Dame, Dream Evil, Dimmu Borgir, Memento Mori, Illwill, Luciferian Light Orchestra, Entombed, Sinergy, Dismember, Angtoria, Cradle Of Filth, Krux, Amaseffer, Diablo Swing Orchestra, Demonoid, Evergrey, Sorcerer
 

 Site Officiel Du Groupe (349)
 Chaîne Youtube (321)

THERION - Sirius B (2004)
Par DARK BOUFFON le 6 Août 2004          Consultée 11866 fois

Devant cet album, je me tiens tel un adepte des Grands Anciens, coi, l’esprit embrumé par tant de magie et de puissance. Ce n’est pas étonnant qu’un morceau de cet opus soit dédié à Dagon, divinité orientale de la mer citée dans la Bible et récupérée par Lovecraft dans son mythe de Cthulhu car, à coup sûr, Christopher Johnsson a dû se plonger à la fois dans les Ecritures et le Nécronomicon pour accoucher d’une telle musique tour à tour divine, mystique et spirituelle.

Le grand prêtre Powersylv, en grand adepte du culte therionesque, vous a déjà narré le contenu de ce "Sirius B" ainsi que de son frère "Lemuria" ; je m’en vais pour ma part vous présenter mon point de vue profane sur le premier. Je ne connais de Therion que le magnifique "Vovin" et c’est en entendant les chants frénétiques d’adoration de mes acolytes que je me suis décidé à m’intéresser de nouveau à ce groupe d’exception. Et je dois avouer être moi-même tombé en extase devant cette perle d’origine certainement extraterrestre.

Ici, les morceaux s’agencent et se succèdent de manière quasi-parfaite, présentant et mélangeant parfaitement heavy-metal, musique classique, metal symphonique, speed-metal et même quelques touches de doom ("Kali-Yuga part1"). Le plaisir naît certes du génie musical de son géniteur mais également de l’originalité apportée à chaque titre : d’un chanteur de heavy ("The Blood Of Kingu"), le chant lead passe à une soprano ("Son Of The Sun", "Dark Venus Persephone") ou un ténor ("The Khlysti Evangelist") alors que l’orchestre de Prague et les chœurs classiques accompagnent le tout et permettent de créer des morceaux d’une ampleur ahurissante et des ambiances tout à fait magiques. Ecoutez "The Wondrous World Of Punt" passer d’une intro religieuse à un long passage quasi-intimiste où les chanteurs classiques n’ont qu’un accompagnement acoustique avant d’embrayer sur du heavy pour un final avec une légère touche de musique grecque traditionnelle pour vous convaincre de la richesse musicale de cet opus.

Ainsi, "The Blood Of Kingu" ouvre l’album de manière très « metal » avec l’appui de l’excellent chanteur Mats Levén, vu entre autres dans Krux et aux côtés de Malmsteen. "Voyage Of Gurdjieff" le clôt quant à lui par un speed metal surprenant mais tout à fait pertinent. "Kali-Yuga" présente, dans sa première partie, des riffs lourds pouvant rappeler quelques morceaux de Candlemass. "Melek Taus" s’approprie des mélodies proches d’une certaine empreinte maidenienne mais en se les appropriant et en les réinventant de manière intelligente. "The Khlysti Evangelist" entame son viatique par un morceau envoûtant de pur classique avant d’embrayer sur du heavy acide et vicieux. Quant au morceau éponyme, les psalmodies répétées ne font qu’en accentuer le côté hypnotique.

Et non content de nous faire voyager musicalement, Christopher Johnsson nous propose également un périple à travers de multiples mythes et légendes. Du démon babylonien Kingu à la déesse indoue Kali, en passant par les pharaons de l’Egypte ancienne, les ténèbres grecques de Perséphone ou l’étrange légende entourant le moine russe Raspoutine, tout amateur de metal « intelligent » y trouvera son compte.

Bref, "Sirius B" est d’ores et déjà un must de cette année 2004, voire même du metal symphonique en général. Même s’il est à mon sens un poil meilleur que "Lemuria" car plus compact et plus direct, reconnaissons que l’association des deux en fait une découverte incontournable pour tout amateur de musique en général. Plus metal et plus accessible que "Vovin" (mon seul élément de comparaison au niveau du groupe), tout en restant extrêmement riche (avec notamment cette répartition différente du chant lead suivant les morceaux), ces deux opus ont conquis le profane de Therion que je suis et m’ont convaincu de découvrir très rapidement le reste de leur discographie.

Allez, je m’en retourne parmi la foule des fidèles acclamer le nom de ce grand groupe !!! Nightfall In Metal Earth, une secte ?? Mais non !! Therion, un grand nom du metal ?? Assurément !!!

« Cthulhu fhtagn, Cthulhu fhtagn !! »… euh pardon… « Therion fhtagn, Therion fhtagn !! » ;-)

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par DARK BOUFFON :


WITHIN TEMPTATION
The Silent Force Tour (2005)
Le nouveau dvd live gargantuesque de wt




NIGHTWISH
End Of An Era (2006)
Le dernier concert de nightwish avec tarja turunen


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Christopher Johnsson (guitare)
- Kristian Niemann (guitare)
- Nombreux Invités (chant, batterie, orgue...)
- Johan Niemann (basse)
- Orchestre Philarmonique De Prague


1. The Blood Of Kingu
2. Son Of The Sun
3. The Khlysti Evangelist
4. Dark Venus Persephone
5. Kali Yuga Part 1
6. Kali Yuga Part 2
7. The Wondrous World Of Punt
8. Melek Taus
9. Call Of Dagon
10. Sirius B
11. Voyage Of Gurdjieff (the Fourth Way)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod