Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BABYLON A.D. - Babylon A.d (1989)
Par THE MARGINAL le 17 Septembre 2004          Consultée 2501 fois

Formé à Oakland en 1985 autour de Derek Davis (chant, guitare acoustique), Danny De La Rosa (guitare), Ron Freschi (guitare), Robb Reid (basse) et James Pacheco (batterie), BABYLON A.D. doit attendre l'année 1989 pour faire parler de lui et sortir son premier album éponyme.

À première vue, la pochette de l'album n'est pas très attirante, loin s'en faut ; mais le contenu de ce premier disque possède tous les ingrédients nécessaires pour combler les fans de Hard US : une voix puissante et parfois éraillée, des guitares crues bien mises en avant, des titres de bonne facture dans l'ensemble, une production aux petits oignons qui valorise admirablement les compos.

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'album démarre en trombe avec le mid-tempo "Bang Go The Bells" qui progresse crescendo jusqu'au refrain mortel, dévastateur. Assurément, on tient là un classique dans le genre ! Les choses ne s'arrêtent pas là et BABYLON A.D. enchaîne avec l'ultra-accrocheur "Hammer Swings Down" sur lequel les guitares fusent de toutes parts, Derek Davis pousse sa voix et les chœurs se font énormes sur le refrain. Au début de "Caught Up In The Crossfire", on pense au "I Love Rock’N'Roll" de JOAN JETT tellement le riff d'intro est similaire ; mais la chanson oblique ensuite vers des sphères plus groovy, plus Sleaze Rock aussi. Le puissant et tapageur "The Kids Goes Wild" est, quant à lui, d'une efficacité redoutable et possède toutes les qualités pour mettre en folie un stade entier. Question énergie, BABYLON A.D. en a à revendre et ça dépote sévère avec "Maryanne" et le swinguant et endiablé "Sweet Temptation" (Waouw ! Ces riffs et ce refrain !!!).

Deux ballades, ou assimilées, sont présentes sur l'album et contrebalancent avec les autres titres plus percutants. "Desperate" en est une un peu trop téléphonée à la mélodie un peu trop facile : c'est le genre de ballade que n'importe quel groupe peut écrire, si vous voyez ce que je veux dire. En revanche, on sera largement plus convaincu par la qualité de "Sally Danced" qui commence à la façon d'une ballade bluesy, avec les guitares slide en avant. Puis la fin se fait plus rythmée, plus Rock, et un solo virevoltant vient transcender ce titre.

Pour un premier album, BABYLON A.D. s'en est assez bien sorti. On regrettera juste (de façon relative) qu'après un démarrage en trombe, l'album ait connu une légère baisse de régime. Ceci dit, cet opus, assez homogène, tient bien la route et sa production n'a pas pris une ride. Ceux qui aiment RATT, WINGER, TORA TORA et les 2 premiers albums de FIREHOUSE devraient trouver leur bonheur. À signaler, à titre anecdotique, que ce premier essai discographique a eu un peu de succès aux USA (88ème au Billboard).

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


BLUE BLOOD
Universal Language (1991)
Du hard fm de qualité, plein de classe




GLYDER
Glyder (2006)
Sont-ce les nouveaux heritiers de thin lizzy ?


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Derek Davis (chant, guitare acoustique)
- Danny De La Rosa (guitare)
- Ron Freschi (guitare)
- Robb Reid (basse)
- James Pacheco (batterie)


1. Bang Go The Bells
2. Hammer Swings Down
3. Caught Up In The Crossfire
4. Desperate
5. The Kid Goes Wild
6. Shot O' Love
7. Maryanne
8. Backin Babylon
9. Sweet Temptation
10. Sally Danced



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod