Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO/DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


GOD FORBID - Gone Forever (2004)
Par JEREMY le 8 Juillet 2004          Consultée 2192 fois

Oulalah… Qu’est ce que c’est que ça… ? Encore un groupe de nü-metal à la mode avec les bandanas, les T-Shirts sans manche avec inscrit « Made In Usa » dessus, et les poses de « skateur-boy-qui-se-la-joue-à-mort »… ? Bon allez, je vous concède que, niveau visuel, God Forbid à encore des progrès à faire, beaucoup de progrès. Tout au moins, le graphisme de la pochette est plutôt réussi, et l’atmosphère morbide qui s’en dégage (brrrr le vilain corbeau) colle parfaitement au titre de l’album : « Gone Forever ». Allons, tout n’est peut-être pas si mauvais que ça, chez God Forbid…

Et en effet, tout n’est pas si mauvais que ça ! En fait, God Forbid est énormément inspiré par Slipknot, mais aussi et surtout par l’excellent groupe américain Killswitch Engage, qui vient de sortir un « End Of Heartache » de toute beauté. Mais ce n’est pas tout : le quintette d’outre-atlantique à du également passer pas mal de temps à écouter la scène death mélodique scandinave, tant l’influence d’Arch Enemy, et surtout d’In Flames (époque Reroute To Remains) se fait ressentir ! Quelques exemples ? Lorsque de Byron Davis (aucun lien de parenté avec Jonathan, le chanteur de Korn) délaisse ses braillements pour un chant clair et mélodique (souvent sur les refrains), on se prend à croire que c’est Anders Friden qui vient poser ses vocalises sur le morceau !

Certains riffs et soli semblent également sortir tout droit de l’album le plus controversé des suédois (Reroute…), notamment sur « Better Days », titre sur lequel l’influence In Flamienne se fait le plus ressentir. Et ce n’est pas pour rien que ce morceau est un des meilleurs du disque ! La rythmique d’intro de « Living Nightmare » rappelle, elle aussi, In Flames, ainsi que, pour une fois, le chant grogné de Byron qui fait penser à la façon qu’Anders avait de chanter sur l’album Colony. « Washed Out World » fait penser à Arch Enemy, époque Wages Of Sin, dans son riff de guitares et dans certains phrasés solo, ainsi que sur les montés en puissance du chant sur le refrain ultra mélodique. Quelques breaks planant viennent même aérer ce morceau, accompagné de percussions tribales très reggaes (précisons que deux des cinq membres de God Forbid sont afro-américains, et leurs influences reggaes sont indéniables dans les rythmiques), assurément mon préféré du disque !

Pour ce qui est des braillements de Byron, il faut plutôt aller chercher les influences du côté de Slipknot (mais Byron est mille fois supérieur à Corey dans cet exercice), ainsi que chez Killswitch Engage, pour, non seulement les hurlements hardcore, mais aussi le chant clair ultra mélodique et entêtant. De plus, le groupe arrive à faire la part des choses, en sachant intervenir techniquement quand le besoin se fait sentir (de très nombreux soli parcourent les morceaux, souvent même plusieurs fois par titre, mais toujours très courts, coupant net l’impression de démonstration technique), tout en gardant en point de mire le côté mélodique de sa musique. Le tout donnant une impression d’homogénéité et de maturité assez impressionnante pour ce jeune groupe.

Malheureusement ce disque n’est pas parfait. En effet, le groupe a vraiment du mal à se détacher de Killswitch Engage. L’ombre de l’autre groupe américain plane sans cesse au dessus de toutes les compos, et empêche le groupe de se créer réellement sa propre personnalité. Ainsi, ce que l’on va trouver chez God Forbid, on va également le trouver chez Killswitch Engage, mais, souvent en mieux, ceci risquant de condamner le groupe à un éternel anonymat. De plus, la production, pourtant signée Colin Richardson (Fear Factory), ne plaide pas en leur faveur. Les instruments ne sont pas toujours bien mis en valeur, et on a par moment une impression d’« éloignement » assez désagréable. Et ensuite, les compos ont tendance à s’essouffler et à répéter outrageusement la même recette vers la fin du disque (à partir de « Soul Engraved » pour être précis).

Bref, God Forbid va chercher des influences aussi diverses que variées, en passant par le néo (Korn, pour certaines ambiances, Slipknot), le hardcore (Killswitch Engage), et même par le death mélodique (In Flames – sur l’album Reroute To Remains –, Arch Enemy). Autrement dit, beaucoup d’entre vous devraient trouver leur bonheur dans ce disque, et qui sait, peut-être est-ce un bon compromis pour se mettre lentement (mais sûrement) au néo metal ?

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


WHISPERED
Thousand Swords (2010)
Watashi... watashi wa... samurai finlandais desu !




The DUSKFALL
Delivrance (2001)
Le véritable potentiel de ce groupe à l'époque !


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



Non disponible


1. Force-fed
2. Anti-hero
3. Better Days
4. Precious Lie
5. Washed Out World
6. Living Nightmare
7. Soul Engraved
8. Gone Forever
9. Judge The Blood



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod