Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (17)
Questions / Réponses (8 / 11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nightwish, Within Temptation, Haggard
- Membre : Candlemass, Notre Dame, Dream Evil, Dimmu Borgir, Memento Mori, Illwill, Luciferian Light Orchestra, Entombed, Sinergy, Dismember, Angtoria, Cradle Of Filth, Krux, Amaseffer, Diablo Swing Orchestra, Demonoid, Evergrey, Sorcerer
 

 Site Officiel Du Groupe (392)
 Chaîne Youtube (350)

THERION - Lemuria / Sirius B (2004)
Par POWERSYLV le 14 Juin 2004          Consultée 13938 fois

Que de chemin parcouru pour les suédois de THERION, LE groupe de metal symphonique par excellence, depuis ses débuts death metal. Pierre angulaire du style, Theli (1996) avait ouvert la voix au milieu des années 90 et on se disait là qu'on avait vraiment affaire à un groupe hors du commun. Vovin (1998) était l'album de la confirmation et après une légère chute de régime (rien de bien grave) avec le conventionnel Deggial, le splendide Secret Of The Runes avait remis il y a 3 ans les pendules à l'heure. 3 ans déjà ! Que ça passe vite, même si entre temps le live best-of Live At Midgard (2002) était venu nous rappeler qu'en plus d'être un groupe de qualité, le combo de Christopher Johnsson était également redoutable en live. Ceux qui étaient à la Loco en novembre 2001 (THERION tournait alors avec EVERGREY) sauront de quoi je parle : 2H45 de folie !
Ce double méfait se veut être un compromis réussi entre le THERION plus classique de ces 5 dernières années, et celui de l'ère Theli. Comme si une momie appelée Theli venait se fondre dans le THERION de Secret Of The Runes. Comme si le passé venait rejoindre le présent pour enfanter d'un éternel recommencement. En gros, THERION se renouvelle, va de l'avant tout en mettant en valeur les différentes facettes qui ont fait son succès depuis maintenant 8 ans.

Première chose qui marque lorsqu'on a l'objet entre les mains, c'est la beauté du packaging (ben oui, c'est Nuclear Blast quand même !). De plus, pour un double, il n'est vraiment pas cher, et il faudrait être fou (surtout pour un fan ultime) quand on voit la qualité de ce double album (et encore je ne parle pas du contenant) pour procéder à un téléchargement sauvage. Un très très bel objet.
Le contenant, car il faut parler de la musique bien évidemment. Tout d'abord, ce qui ne change pas, c'est cette faculté qu'ont Christofer Johnsson et ses sbires pour composer des pièces qui sont à la fois pompeuses, orchestrées et arrangées de façon fabuleuse mais qui ont toujours ce petit air, ce petit refrain, ce riff qui fait qu'il suffit de quelques écoutes pour simplement mémoriser la chose. Et ce n'est pas un exercice facile dans ce style de metal. Les passages acoustiques sont eux aussi de toute beauté, tout comme les habituelles interventions d'instruments étrangers (flûtes, violons, orgues ...). C'est l'Orchestre Philarmonique de Prague qui officie ici.

L'une des caractéristiques de ce double opus également, c'est l'intervention d'un ou une choriste en solo sur quasiment tous les titres. Alors que sur les albums précédents les choeurs avaient l'avantage, on a ici un (ou une) choriste qui est mis(e) en avant. Des chanteurs expérimentés, provenant de pupitres différents et qui donnent énormément de colorations et d'accroches aux morceaux. Attention, les choeurs veillent toujours derrière (Ah, ce "The Wondrous World Of Punt", quelle merveille avec sa guitare acoustique !). On notera aussi l'intervention de chanteurs typés metal, je pense à Mats Leven (chanteur sur le Facing The Animal d'YNGWIE MALMSTEEN) qui vient prêter ses cordes vocales sur "Uthark Runa".
Une impression qui se dégage des écoutes, aussi bien sur Lemuria que sur Sirius B, c'est un renforcement du côté metalique. La facette metal de THERION est rééquilibrée et fait cette fois jeu égal avec un côté plus symphonique qui était dominant sur Secret Of The Runes. Est-ce voulu dans le travail de composition, ou y a-t-il une histoire de mastering derrière tout ça ? Difficile à dire comme ça. Toujours est-il qu'il suffit d'écouter "Typhon" et son riff qui rappelle les vieux MEGADETH, "The Klysti Evangelist" et bien d'autres pour s'apercevoir que les riffs tranchants fusent. Et ce n'est pas plus mal après tout !
On notera également un retour ponctuel et timide du registre death de Christofer, même si ce n'est que sur 2 morceaux (ben, rien que sur le premier morceau de Lemuria, "Typhon", tout simplement). Ceux qui ont découvert THERION avec les derniers albums risquent d'être surpris :).

Les morceaux sont également plus variés. THERION n'a véritablement pas chômé pendant ces années, certains sont plus heavy, d'autres plus lourds ("Son Of The Sun", "Kali Yuga part 1" ...), d'autres plus orchestraux et festifs avec quelques côtés folkloriques comme Three Ships Of Berik" etc ...
THERION garde donc sa marque de fabrique, ce côté symphonique et même mystique et évolue de bien belle manières avec ces titres plus directs dans l'ensemble qui feront malheur en live, c'est clair. Je dirais que ce double album est sans doute l'oeuvre la plus accomplie des suédois, et je la recommande aux fans, tout comme ceux qui voudraient découvrir le groupe. THERION a encore accouché d'un monstre !

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par POWERSYLV :


AFTER FOREVER
After Forever (2007)
Le retour en force de Floor et ses hommes !

(+ 1 kro-express)



ADAGIO
Archangels In Black (2009)
Un nouveau départ en trombe


Marquez et partagez





Par STEF, RENAUD STRATO




 
   POWERSYLV

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Christofer Johnsson (guitare)
- Kristian Niemann (guitare)
- Johan Niemann (basse)


1. Typhon
2. Uthark Runa
3. Three Ships Of Berik
4. Lemuria
5. Quetzalcoatl
6. The Dreams Of Swedenborg
7. An Arrow From The Sun
8. Abraxas
9. Feuer Overture / Prometheus Entfesselt
10. The Blood Of King Ii
11. Son Of The Sun
12. The Khlysti Evangelist
13. Dark Venus Persephone
14. Kali Yuga Part 1
15. Kali Yuga Part 2
16. The Wondrous World Of Punt
17. Melek Taus
18. Call Of Dagon
19. Sirius B
20. Voyage Of Gurdjieff (the Fourth Way)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod