Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bathory, Ensiferum, Thyrfing
 

 Site Officiel (714)

EINHERJER - Dragons Of The North (1996)
Par JULIEN le 16 Septembre 2004          Consultée 4364 fois

EER, c’est qui ça EER ? Meuh non, c’est pas EER, c’est « Einherjer » ! Bon, je vous l’accorde, le logo atypique du groupe n’arrange pas les choses, avec ce mélange de lettrage et de petits dessins (représentant quelques dieux de la mythologie scandinave). Enfin, bref, avec un nom pareil (« Einherjer » est le nom donné aux guerriers après une mort survenue sur un champ de bataille), difficile de ne pas se douter du style musical abordé ici : Fiers combattants du froid, hissez les voiles de vos drakkars, et cap au Nord, au son du Viking Metal !

Généré essentiellement par BATHORY qui en posa les nobles bases avant que d’autres combos ne se lancent à leur tour dans l’adoration de la culture du pays, le Viking Metal produisit quelques formations de tout premier plan, au rang desquels figurent notamment, par exemple, le ENSLAVED des débuts, FALKENBACH, KAMPFAR, ou encore les norvégiens de EINHERJER. Et cette appartenance ne fait nul doute à l’écoute de « Dragons Of The North » : Des textes intégralement consacrés à leur chère mythologie aux longs morceaux gavés de mélodies guerrières soutenues d’une musique assez rude, tout évoque ici le Metal d’Olaf Grossbaff et ses camarades. Ce qui n’empêche pas EINHERJER d’imposer fièrement sa personnalité.

Il est effectivement à mettre au crédit du groupe sa capacité à nous proposer un Viking Metal s’émancipant des standards arrêtés par Quorthon (BATHORY) sur « Hammerheart » puis par les compatriotes d’ENSLAVED : Assez éloigné du barouf massif et surpruissant de BATHORY, ne partageant que peu d’éléments avec un ENSLAVED assez nettement porté sur le Black, EINHERJER trouve sa place en bâtissant de longs morceaux aux riffs assez particuliers : très rudes, souvent hâchées ou paresseuses, les attaques des guitares, soutenues par une basse très présente, se posent avec un contraste étonnant sur un excellent jeu de batterie très complexe, pas avare de double grosse caisse. Le mélange ainsi obtenu entre des breaks nombreux et autres martèlements majoritairement porteurs et vivaces, sur lesquels s’appose un travail tranquille des guitares, installe ainsi un climat peu commun, d’autant que le chanteur Rune Bjelland surprend avec sa voix rugueuse et rapeuse, assez linéaire. Habitués que nous sommes d’un Viking Metal aux grosses ficelles, on se retrouve ici avec un groupe qui se complaît dans une espèce de minimalisme déconcertant, où seules des guitares peu friandes de mélodies trop évidentes et quelques rares claviers se font les guides d’un Viking Metal sans fioritures.

Bien qu’exposé dans le livrée d’une production franchement impressionnante, très puissante et claire, EINHERJER se retrouve ainsi en périlleuse, mais non condamnable situation : Clairement décidé à faire entendre sa différence, le groupe ne cherche jamais (ou presque) à flatter les oreilles de l’auditeur, mais s’attache plutôt à donner de son Viking Metal une image finalement assez rude et intransigeante, probablement plus proche du caractère guerrier et sans pitié que l’on prête souvent aux Vikings. Ici, point de mélodies scolaires ou de chœurs majestueux. Si EINHERJER parvient tout-à-fait à nous évoquer quelque chose de l’histoire de son peuple, ce n’est qu’au prix d’une longue acclimatation, « Dragons Of The North » n’étant pas une oeuvre facile d’abord. Mais une fois consenti l’effort d’une écoute répétée et attentive, l’on commence mieux à discerner l’esprit épique bien caché au coeur d’une musique possédant le mérite de ne pas chercher à abuser l’auditeur : les atmosphères ont du caractère, mais celles-ci ne se révèlent qu’au prix d’un exercice de patience souvent rebutant dans un univers familier d’une consommation échevelée et McDonaldesque : Si les EINHERJER aiment leur culture, ils ne sont pas prêts à tout sacrifier pour le faire entendre.

Que voilà donc un choix courageux et intègre, en vérité, que celui opéré pour ce « Dragons Of The North » (le groupe ne tarderait pas à infléchir quelque peu cette orientation) ! Mais l’une ou l’autre longueur, un chanteur que je trouve vraiment peu charismatique et limité, à la voix dure et raclée fatiguante (les quelques parties en chant clair, comme sur le paisible "Ballad Of The Swords", sont d’ailleurs assurées par le deuxième guitariste du groupe), et quelques passage peu inspirés à mon goût ("Forever Empire", "Fimbul Winter", la voix de Rune Bjelland qui gâche un peu l'ambiance de "Ballad Of The Swords") m’empêchent de faire trop grimper la note, alors que des morceaux comme l'entraînant "Dragons Of The North", l'excellent "Dreamstorms" (et ses très belles mélodies doublées aux claviers) ou surtout les longues fresques que sont le très bon "Storms Of The Elder" (de nombreux moments forts dont un superbe final acoustique), "Slaget Ved Harfsfjord" (et ses claviers étoilés étonnants) ou "Conquerer" (conclusion presque émouvante) m’y inviteraient plutôt. Mais si vous êtes en recherche de quelque chose de plus authentique que tous les guignols pensant qu’il suffit de revêtir un casque et de brandir des épées sur fond de musique Heavy truffée de claviers emphatiques pour sonner Viking, alors prêtez attention à « Dragons Of The North ». Vous y trouverez largement de quoi assouvir votre appétit Viking.

A lire aussi en VIKING METAL par JULIEN :


WINDIR
Soknardalr (1997)
Superbe premier album d'un génie du viking black




KAMPFAR
Mellom Skogkledde Aaser (1997)
Viking metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Rune Bjelland (chant)
- Gerhard Storesund (batterie, claviers)
- Frode Glesnes (guitare)
- Audun Wold (guitare, chant clair)
- Stein Sund (basse)


1. Dragons Of The North
2. Dreamstorms
3. Forever Empire
4. Conquerer
5. Fimbul Winter
6. Storms Of The Elder
7. Slaget Ved Harfsfjord
8. Ballad Of The Swords



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod