Recherche avancée       Liste groupes



      
NéO METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (359)
 Myspace (161)
 Chaîne Youtube (116)

AQME - Polaroïds Et Pornographie (2004)
Par JEREMY le 22 Juin 2004          Consultée 4969 fois

« Sombres Efforts » m’avait convaincu que le groupe possédait des capacités, mais qu’ils ne les utilisaient pas toujours à bon escient. Leur Néo Metal avait la pêche et était bien joué, mais sentait tout de même le déjà entendu : le nombre de groupe évoluant dans ce style serait, si l’idée saugrenue de les compter venait à l’esprit de quelqu’un, pratiquement indénombrable. La principale force du groupe résidait donc dans le chant en français qui, il faut bien le dire, revient à la mode ces temps-ci (grâce à MANIGANCE et à MALEDICTION, entre autres, bien qu’ils n’aient rien à voir avec AQME).

Alors qu’en est-il de ce nouvel opus à la pochette évocatrice ? La première chose que l’on remarque, c’est l’énorme progression qu’a subit le groupe sur le plan technique entre les deux albums. En effet, la guitare se fait bien plus heavy dans ses rythmes et dans ses riffs, et n’a plus le gros son lourd typique du Néo Metal. Niveau batterie, on a le droit à un véritable récital de la part d’Etienne ! Quand on réécoute l’album précédent et ses lignes de batterie plane et monotone, on a du mal à croire que c’est la même personne derrière les fûts ! Les breaks sont nombreux et très bien effectués, de la double-pédale apparaît même de temps en temps sur certains passages (contrairement à « Sombres Efforts » qui n’en contenait aucun), bref, on peut dire sans hésitation que les musiciens du groupe ont gagnés en maturité et en dexterité. D’autant plus que l’on remarque rapidement que Koma a encore pris du coffre, son chant gagnant ainsi en puissance (quelques passages presque grind sur « La Réponse » font penser à du GRONIBARD !) et en fluidité (fini les phrases courtes et hachées qui donnait une impression de marteau-piqueur), mais au détriment peut-être des mélodies magnifiques que l’on pouvait trouver sur l’album précédent.

Celui-ci commence donc violemment (tout est relatif), avec un « Pornographie » véloce qui fait mouche rapidement grâce à son très bon refrain. Le problème c’est que ce titre comme beaucoup d’autres, vont lasser très vite, car ils sont tous construits de la même manière. Quelques autres titres sortent du lot : « A Chaque Seconde » et son excellente intro, « 3’38 » et son chant typiquement « komayien », « Comprendre » sur lequel on retrouve le même type d’ambiance que sur l’album précédent, ainsi que l’entraînant « Ce Que Tu Es », puis le reste sombre pratiquement dans l’autoplagiat (autoparodie ? à vous de voir). « Tes Mots Me Manquent », « La Théorie du Poisson Rouge », « Sur le Fil » (qui pourtant commençait par une intro très plaisante, grâce au riff de guitare lent mais très puissant de Ben), ou encore « Etre Et Ne Pas Etre » sont vraiment ennuyeux. Non pas qu’ils soient mauvais, mais plutôt qu’AQME a déjà composé des dizaines et des dizaines de morceaux de ce type, et qu’il va falloir songer à se renouveler, sans ça, bon nombre de fans risquent d’abandonner l’aventure. « La Vie est Belle » est le dernier très bon titre du disque, il me rappelle « Tout à un Détail Près » de l’opus précédent, mais en mieux, avec un chant murmuré faisant penser à Marilyn Manson, sans toutefois le côté morbide de celui ci.

De plus, les paroles ne sont plus aussi recherchées que sur l’album précédent (seules « Vampires » et « Etre et ne pas Etre » sauvent la mise de ce côté), et l’ambiance sombre et mélancolique qui faisait le charme de « Sombres Efforts » semble avoir disparu (sauf peut-être sur « La Vie est Belle » et « Comprendre »)… Tout compte fait, j’aurais préféré que le groupe n’acquiert pas la technique qui est maintenant la sienne (technique, pour un groupe de néo, je précise), mais qu’il conserve la petite dose de magie qui faisait son originalité sur la plupart des morceaux de « Sombres Efforts ». « Polaroids et Pornographie » est donc une petite décéption, j’espère que le tir sera rectifié sur l’album suivant, combinant les points positifs de chacun des deux derniers : l’ambiance mélancolique et les textes superbes du premier et la technique du second. AQME a un potentiel énorme, reste à savoir si un jour, ils arriveront à s’en servir correctement…

A lire aussi en NEO METAL :


LINKIN PARK
Hybrid Theory Ep (1999)
Le riche passé de linkin park...




P.O.D.
Satellite (2001)
Néo métal de haute volée


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Koma (chant)
- Ben (guitare)
- Etienne (batterie)
- Charlotte (basse)


1. Pornographie
2. A Chaque Seconde
3. 3'38
4. Tes Mots Me Manquent
5. La Théorie Du Poisson Rouge
6. Sur Le Fil
7. Vampire
8. Comprendre
9. Etre Et Ne Pas être
10. Ce Que Tu Es
11. La Vie Est Belle
12. La Réponse



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod