Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK DOOM BLACK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



IN THE WOODS... - Heart Of The Ages (1995)
Par JULIEN le 6 Septembre 2004          Consultée 5238 fois

« Misanthropy Records » est un label qui, en bien des occasions, offrit à des groupes originaux ou singuliers l’opportunité de se mettre en valeur. Et IN THE WOODS fait partie de ces ovnis musicaux qui, dès leurs débuts, proposèrent une création intrigante soumettant le pauvre chroniqueur que je suis à nombre d’efforts supplémentaires d’attention. Car il n’est effectivement pas facile d’évoquer un cas comme celui d’IN THE WOODS, je vais tâcher d’en rendre compte.

Introduit en la place par plus de trois minutes d’ambiances planantes prenant leur temps pour s’installer, on est vite tenté de laisser tranquillement errer nos yeux sur le livret, d’y parcourir la respectueuse prose d’un discours caressant une ode à la nature, d’admirer une photo de jeunes gens rassemblés pour communier avec les éléments, autour d’un feu de bois crépitant... et l’on a tôt fait de ne voir en IN THE WOODS qu’un vague projet intimiste pour campeurs sylvestres patentés.

Erreur ! Si, effectivement, cette formation norvégienne joue d’un aspect païen et forestier, on ne peut que sursauter lorsqu’un chant hurlé et déchirant à la BURZUM vient vous labourer les oreilles ! Et si le tempo peut emprunter les sentiers d’une lourdeur puissante et délicieusement atmosphérique (superbe et complexe "HEart Of Ages"), IN THE WOODS s’engage parfois sur les pentes de la vitesse, et des moments comme le morceau titre (découpé en trois sections) ou le terriblement guerrier et impressionnant quart d'heure de "Wotan’s Return" déploient des arguments agressifs, voire brutaux, qui ne manquent pas de contraster avec de purs instants nostalgiques comme l’instrumental "Pigeon" ou l’envoûtant et poignant "Mourning The Death Of Aase" illuminé d'une voix féminine magnifique. Sans parler des instants de grâce qui perlent aux yeux de longues compositions comme "Yearning The Seeds Of A New Dimension" (superbe solo de guitare) ou du profond "The Divinity Of Wisdom".

Parfois impénétrable, souvent atmosphérique et foisonnant d’effluves délivrées par la nuit, « HEart Of Ages » nous entraîne une heure durant dans un voyage hors du temps, où la force et la clareté d’un son puissant, amplifié par un effet d’écho, confèrent une dimension emphatique certaine à cette ode aux entités de la nature. Et si l’on perd parfois de vue les feux folets qui peuvent nous guider au milieu de la végétation bruissante de ces bois aux zones d’ombres inquiétantes, hantées d’un chant clair solennel et ample, il nous reste toujours quelque chose de cette ballade...

Que l’on réagisse par la contemplation, ou que l’on ne puisse s’empêcher de fuir face à ces subtils revirements d’humeur musicale, qui traduisent l’instabilité farouche de la Nature, cette visite dans les bois reste assez difficile à appréhender, mais recèle d’indicibles plaisirs. A vous de faire preuve de patience... pour mieux les débusquer.

A lire aussi en DIVERS par JULIEN :


NIGHTFALL
Macabre Sunsets (1993)
Death violent, puissant, épique et original




Devin TOWNSEND
Ocean Machine Biomech (1997)
Chef d'oeuvre

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- X. Botteri
- Oddvar A:m
- Ovl. Svithjod
- C.h. Botteri
- Kobro {session Woodwork}


1. Yearning The Seeds Of A New Dimension
2. Heart Of The Ages
3. ...in The Woods
4. Mourning The Death Of Aase
5. Wotan's Return
6. Pigeon
7. The Divinity Of Wisdom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod