Recherche avancée       Liste groupes



      
DARK AMBIANT  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


MORTIIS - Crypt Of The Wizard (1996)
Par JULIEN le 5 Septembre 2004          Consultée 3391 fois

Aujourd’hui, dans notre série “ Nos amies les bêtes de mort”, découvrons le MORTIIS, bien étrange créature observée ici dans son manteau d’hiver que l’on dénomme « Crypt Of The Wizard »...

Facile à repérer quand il se promène dans les herbes, ses grandes oreilles pointues révélant sa présence aux divers prédateurs hantant les abords des dongeons où il aime à se lover, le MORTIIS préfère habituellement le calme et les ténèbres à la lumière qu’il a tendance à fuir. N’appréciant rien moins que les replis poussiéreux de vieux châteaux, le MORTIIS mène une existence solitaire, après avoir quitté très tôt la horde des EMPEROR. Individualiste et capté dans le reflet envoûtant de sa propre image cousine de celle du Troll, le MORTIIS occupe dès lors ses journées à l’élaboration de complaintes calmes et généralement placées sous l’obédience d’une ère médiévale qu’il semble avoir fréquentée dans une autre vie.

Donnant vie à tout un bestiaire cocasse au détour de ses compositions toutes bâties sur des claviers et autres tambours, le MORTIIS évolue ici à ce stade de son existence en proposant des airs plus concis que jadis. Néanmoins, il n’a pas renouvellé foncièrement ses outils, et les instruments primitifs auxquels il recoure ne manquent pas d’évoquer un côté kitsch et naïf. Sans aller jusqu’à attiser la moquerie, il ne peut donc pas rivaliser avec d’autres créatures plus richement armées pour arpenter les territoires du Dark Ambiant. Mais le MORTIIS n’en a cure : Sa seule préoccupation se soutient de la mise en musique de son petit monde intérieur et des émotions qui y volettent, tantôt guerrières, sombres et presque emphatiques ("Ferden Og Kallet", "Da Vi Bygde Tårnet", "Under Tårnet's Skygge", "Trollmannens Krypt"), tantôt mélancoliques ou mystérieuses ("En Sirkel Av Kosmisk Kaos", "Vandreren's Sang", "Den Bortdrevne Regnbuen", "Stjernefødt"), voire presque lumineuses (le début de "I Mørkret Drømmende") ou joyeuses (la fin de "I Mørkret Drømmende" ou "Fanget I Krystal" avec sa flûte synthétique un peu fofolle par instant).

Tout à fait inoffensif, attendrissant et charmeur de par sa frimousse mutine, le MORTIIS n’a pas la prétention de s’affronter à d’éventuelles espèces concurrentes. Il profite tranquillement d’un passé glorieux pour asseoir son image et sa crédibilité, et nous chatouille l’oreille de dix petites compositions éparpillées jusque là sur cinq EP, et qu’on se plaira à déguster en fond sonore de nos lectures de Fantasy... ou en remplacement de la bande sonore des « Zelda » de la NES/SNES, si d’aventure vos enceintes télé venaient à pousser leurs derniers soupirs.

Une attachante créature, voilà donc ce qu’est le MORTIIS, et son « Crypt Of The Wizard », un sympathique recueil de dix petits airs à fredonner, pour la plaisir de machônner des ritournelles simples et répétitives mais étonnement mémorisables. Ce qui n’est, finalement, pas donné à toutes les bestioles rampant dans les coins et recoins des bâtisses fortifiées où il aime se terrer...

A lire aussi en AMBIENT par JULIEN :


XYTRAS
Passage (1998)
Samael instrumental




BLUT AUS NORD
Thematic Emanation Of Archetypal Multiplicity (2005)
Expérience electro-ambiant déshumanisée


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Mortiis (claviers)


1. Ferden Og Kallet
2. Da Vi Bygde Tårnet
3. Under Tårnet's Skygge
4. En Sirkel Av Kosmisk Kaos
5. Vandreren's Sang
6. Den Bortdrevne Regnbuen
7. Trollmannen's Krypt
8. Stjernefødt
9. I Mørkret Drømmende
10. Fanget I Krystal



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod