Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL GOTHIQUE  |  STUDIO

Commentaires (6)
Lexique metal gothique
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : After Forever
- Style + Membre : Sirenia

TRISTANIA - World Of Glass (2001)
Par RENAUD STRATO le 1er Décembre 2002          Consultée 6640 fois

" Pour tous ceux qui ont eu la chance de découvrir en 1999 chez Napalm (décidément une grande maison de disques pour le Metal) "Beyond the veil" second opus de TRISTANIA (groupe norvégien), ne sont pas restés insensibles à un savant mélange de Metal symphonique à tendance gothique.Un album d'une réussite artistique exemplaire.
Mais Morten Veland (chanteur/guitariste) l'un des deux compositeurs principal du groupe (avec Einar Moen le claviériste) s'en est allé, ce qui a amené TRISTANIA dans une période houleuse, Morten voulant garder le nom du groupe et regrouper autour de lui des musiciens de session.Heureusement pour tous les autres membres "fidéles" du combo, il n'en fut rien.Hormis l'absence de Morten, TRISTANIA est resté tel quel pour ce troisiéme opus.
Aprés avoir digeré cette lourde perte, Einar n'en a profité que pour mieux se resaisir et se permettre d'accéder à une créativité encore plus prodigieuse.Tout en conservant avec exactitude le style, les éléments qui ont rendu tout le charisme à TRISTANIA et pour seul ajout dans l'équipe l'aide extérieure de Rony Thorsen (de TRAIL OF TEARS) pour le chant extrême (que Morten réalisait sur les deux premiers opus), Einar en a également profité pour apporter à toutes les nouvelles compos une forte personnalité plus carrée et compacte.

TRISTANIA réussit à créer une atmosphére originale:on vascille entre une rythmique puissante pour les instruments basiques tels que la guitare,la basse,la batterie (sans se laisser aller à de grandes démonstrations virtuoses inutiles) et un clavier qui lui se joue d'arrangements trés fins pour appuyer une ambiance légérement gothique sans être tenté là aussi à réaliser des envolées techniques dont l'armature des compos n'auraient de toutes façons pas besoin.A cela s'ajoute un grain original supplémentaire pour un son encore plus particulier:l'emploi de samples pour certaines sonorités electro (comme sur "Lost",Selling out","Crushed dreams","The modern end"). Rassurez vous leur utilisation est si subtile et minimaliste qu'elle en devient en fait indispensable.

Au final on est en face d'une délicieuse galette possédant une ambiance sonore aussi réussie que différencielle.Ajoutons à ces divers mélanges sonores, la présence d'un violon toujours exercé en la personne de Pete Johansen (particuliérement sur "Dead locked","Selling out","Hatred grows") qui peut-être rapproché au style dégagé par THE SINS OF THY BELOVED.
Ce n'est cependant pas tout car le chant occupe bien entendu une place primordiale.En ce point également la diversité des genres est remarquablement mis en oeuvre par un trio de voix:nous avons le droit à un chant death principal (rappelez vous c'est Ronny Thorsen) additionné à la voix black d'Anders H.Hidle le gratteux du groupe (sur "The shining path","Tender trip on earth"), deux chanteurs se démarquant par leur timbre clair (ce sont toujours Osten et Jan), le tout à comparer parfois à cette alternance que l'on retrouve par exemple dans les variations de chant de Mikael Akerfeldt d'OPETH et surtout la voix à la fois cristalline et douce de Vibeke Stene qui excelle au mieux dans ce genre de chant pur si fragile mais protecteur d'un espace musical que les pressions extérieures brutales ne peuvent atteindre.
Mélangeant ainsi les genres,"World of glass" retombe toujours sur ses pieds sans se laisser aller à des expérimentations inutiles et qui laisse plutôt la sensation d'un univers homogéne et lucide qui plus est se consacre dans ses textes une nouvelle fois au theme primordial de l'Amour et de ses méandres si complexes.

Un univers qui se paye le luxe d'une absence totale de fausses notes (et ce jusqu'au bonus-track "The modern end") qui permet à ce "World of glass" de vous procurer de réels frissons somme toute rarissimes de nos jours qui ne pourront vous laisser de glace.

A lire aussi en METAL GOTHIQUE :


DARKWELL
Suspiria (2000)
Entre les premiers WITHIN TEMPTATION et THEATRE OF TRAG

(+ 1 kro-express)



MADDER MORTEM
Mercury (1999)
Une première pluie miraculeusement pure


Marquez et partagez




 
   RENAUD STRATO

 
  N/A



- Vibeke Stene – Vocals
- Einar Moen – Synth & Programming
- Anders Høyvik Hidle – Guitar
- Kenneth Olsson – Drums
- Rune Østerhus – Bass
- Østen Bergøy (session – clean male vocals)
- Jan Kenneth Barkved (session – clean male vocals)
- Ronny Thorsen (session – extreme vocals)
- Pete Johansen (session – violins)
- Choir: Vibeke Stene, Sandrine Lachapelle


1. The Shining Path
2. Wormwood
3. Tender Trip On Earth
4. Lost
5. Deadlocked
6. Selling Out
7. Hatred Grows
8. World Of Glass
9. Crushed Dreams



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod