Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  LIVE

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : World Under Blood, Aesmah, Hypocrisy, Be'lakor, The Absence , Detonation, The Duskfall , At The Gates, Arch Enemy, Callenish Circle, Amon Amarth, Soilwork
- Style + Membre : In Flames
 

 Site Officiel Du Groupe (475)
 Myspace Du Groupe (493)

DARK TRANQUILLITY - Exposure - In Retrospect And Denial (2004)
Par POWERSYLV le 22 Mai 2004          Consultée 5946 fois

15 bougies sur le gâteau !
L’histoire commence à la fin des années 80. Alors que le Thrash Metal domine encore pour quelques temps, son premier rejeton le Death Metal commence à vociférer ses premières malédictions. La Floride (US) allait être le premier berceau de ce fils maudit du Metal avec la scène de Tampa sous l’impulsion des DEATH, MORBID ANGEL et OBITUARY (bien aidés en cela par le producteur Scott Burns). En Europe, il faut regarder au Nord, vers la fière Suède où NIHILIST, CARNAGE (le futur ENTOMBED), GRAVE, UNLEASHED ou DISMEMBER agitent l’underground de Stockholm et deviennent alors les fers de lance d’un nouvel extrémisme musical. Il y a Stockholm, mais les décibels résonnent aussi du côté de Göteborg.

C’est dans cette ville en 1989 que se forme DARK TRANQUILLITY. Et c’est aussi à cette période (1989/1990) qu’IN FLAMES et AT THE GATES voient le jour. Qui se doutait qu’un jour, Goteborg deviendrait LA ville métallique réputée pour le son si particulier de ses productions et pour la qualité de ses combos ? Qui aurait crû que DARK TRANQUILLITY deviendrait l’un des maîtres de ce qu’on appelle le « Death de Göteborg » justement ?

Beaucoup de choses changent en 15 ans. Contrairement à un IN FLAMES aujourd’hui beaucoup plus médiatisé et qui a évolué dans une direction musicale différente, DARK TRANQUILLITY reste le gardien d’une certaine forme de metal : un metal certes extrême mais avec une grande richesse dans les mélodies et peut-être plus traditionnel que celui de leurs frères d’armes. Combinant des racines Death encore perceptibles dans la voix de Mikael Stanne, un sens du riff et de la mélodie du Heavy Metal et des atmosphères souvent mélancoliques tendant vers le gothique, les suédois ont fait leur chemin et font ici une pause pour nous inviter à parcourir une tranche de vie. Depuis leurs débuts Death jusqu’à aujourd’hui en passant par la parenthèse encore plus mélodique de "Projector" (1999, avec beaucoup de chants clairs) …

Le premier CD est composé de 7 inédits, des chutes des sessions des 3 derniers albums studio en date – "Projector" (1999), "Haven" (2000) et "Damage Done" (2002). Et je peux vous dire que si un néophyte découvre le groupe et l’apprécie avec ces « chutes », il va se dire : « Mais si ce sont des chutes, les albums studios doivent être superbes ! ». Car même dans les chutes on se retrouve avec du matériel de qualité. On y redécouvre le groupe dans l’ampleur et la densité de sa musique : le son, la puissance. Ah, ces breaks bien sentis - soit le calme après le déluge !! Ces parties de guitares, la voix gutturale de Mikael (quelques voix claires sont présentes sur 2 titres – dont l’un en intégralité qui doit dater de l’ère "Projector"). Et surtout cette richesse mélodique souvent porteuse d’émotions, soutenue par des tempos qui, quand ils se font mid, font quasiment penser à du PARADISE LOST époque "Icon"/"Draconian Times" (si ce n’est la voix). Les 5 derniers titres sont en réalité (et ça s’entend) des extraits des 2 premières productions du groupe, introuvables à ce jour, la démo "Trail Of Life Decayed" (1991) et l’EP "A Moonclad Reflection" (1992). Et il faut avouer que là, c’est beaucoup plus root et brut de décoffrage. A noter la présence au chant d’Anders Friden qui s’en ira ensuite rejoindre IN FLAMES (où il officie toujours) mais qui était le premier chanteur de DARK TRANQUILLITY (Mikael Stanne n’étant alors que guitariste). Une efficacité sans faille, déconcertant quand on ne connaît que les albums ultérieurs. Mais tellement bon !

Le second CD présente un live du groupe et qui correspond au DVD "Live Damage" : il s’agit d’un concert enregistré en Pologne (Krakow) le 07 Octobre 2002. Je n’avais pas pu aller les voir sur la date parisienne, mais il paraît que le groupe a fait un tabac. Pas étonnant quand on écoute ce live. Un disque en public qui a été retravaillé par l’inévitable Fredrik Nordstrom (complice de longue date du groupe) mais qui arrive à restituer l’énergie des suédois sur scène. Tournée "Damage Done" oblige, la set-list est basée essentiellement sur ce dernier (l’album studio compte 12 titres, on en a ici 9 !). Je trouve ça un peu dommage car en guise de premier live, le groupe aurait pu réaliser un genre de « best of live » … mais bon, celui-ci sera sûrement réalisé à l’avenir. Vient ensuite "Haven" (4 titres), "The Mind’s I" (3 titres), "The Gallery" (2 titres) et 1 titre de "Projector" (oui, y a de la marge, surtout quand on connaît la qualité intrinsèque de chaque album). Un bon live néanmoins très représentatif et qui rappellera de bons souvenirs à ceux qui ont vu DARK TRANQUILLITY sur la dernière tournée.

En dehors des considérations musicales, on a un joli petit livret avec des photos diverses et également une petite story sur Göteborg et DARK TRANQUILLITY, sympathique. Ce disque « cadeau d’anniversaire » s’adresse néanmoins en premier lieu aux fans, qui patienteront ainsi tranquillement jusqu’au prochain skeud de leur groupe fétiche. Quant aux néophytes, nous leur conseillerions plutôt d’investir dans les incontournables que sont "The Gallery" et "Damage Done". Joyeux anniversaire les gars !

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par POWERSYLV :


AMON AMARTH
The Avenger (1999)
Le feu des batailles et des clameurs vous attend !




HYPOCRISY
The Arrival (2004)
Death melodique


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   DENKO
   FENRYL

 
   (3 chroniques)



- Mikael Stanne (guitare 1989-1993, chant depui)
- Anders Friden (chant 1989-1993)
- Niklas Sundin (guitare)
- Fredirk Johansson (guitare 1993-1998)
- Martin Henriksson (basse 1989-1998, guitare depui)
- Michael Nicklasson (basse depuis 1998)
- Anders Jivarp (batterie)
- Martin Brandstrom (effets electoniques depuis 199)


1. Static
2. The Poison Well
3. Misery In Me
4. Cornered
5. In Sight
6. No-one
7. Exposure
8. Yesterworld
9. Unfurled By Dawn
10. Midwinter/beyond Enlightenment
11. Vernal Awakening
12. Void Of Tranquillity

1. The Wonders At Your Feet (live)
2. The Treason Wall (live)
3. Hedon (live)
4. White Noise/black Silence (live)
5. Haven (live)
6. Monochromatic Stains (live)
7. Indifferent Suns (live)
8. Format C: For Cortex (live)
9. Insanity's Crescendo (live)
10. Hours Passed In Exile (live)
11. The Sun Fired Blanks (live)
12. Damage Done (live)
13. Lethe (live)
14. Not Built To Last (live)
15. Therein (live)
16. Zodijackyl Light (live)
17. Final Resistance (live)
18. Ex Nihilo (live)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod