Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL HETEROCLITE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Norther, Children Of Bodom, Eternal Tears Of Sorrow, Sentenced
- Style + Membre : Warmen
 

 Myspace Du Groupe (380)

TOC / THRONE OF CHAOS - Loss Angeles (2004)
Par FREDOUILLE le 21 Mai 2004          Consultée 3394 fois

AHURISSANT!!!! Cet album est tout simplement hallucinant! Impossible de définir le style exact du groupe tant les styles se mélangent : metal atmosphérique, progressif, gothique, rock, pop,.... Et cela tout en gardant une homogénéité hors du commun.

Pour faite un petit retour en arrière, TOC, groupe Finlandais n'est autre que THRONE OF CHAOS qui avait sorti l'album "Menace and prayer" en 2001. La pochette était déjà très étrange.
A l'époque, THRONE OF CHAOS pratiquait un heavy black metal dont la principale influence n'était autre que CHILDREN OF BODOM! Et oui, rien que ça! Bien entendu le groupe était très jeune et n'atteignait pas le talent et la maturité de CHILDREN OF BODOM, mais nous délivrait un album de bonne facture.
Depuis le groupe a donc changé de nom (pour se transformer en TOC), a vu l'arrivée d'un vrai vocaliste (le chant était alors occupé par KILJUNEN, un des guitaristes), et en a profité pour sortir l'an dernier un album intitulé "Pervertigo" combinant rock, prog et death metal.

TOC, avec ce nouvel album intitulé "Loss Angeles" suit la voie toute tracée ébauchée par "Pervertigo", et se veut, comme le proclame le groupe, un poil psychedelique à l'image du magnifique, très sombre et malsain "Bite the bullet", teinté de passages jazzy.
Vous l'aurez compris, TOC n'a plus grand chose à voir avec THRONE OF CHAOS.

"The window" qui ouvre l'album s'apparente à du metal gothique, lequel marche complètement sur les plate-bandes de SENTENCED. Néanmoins, le style se veut moins basique (passages jazzy du plus bel effet, solis magnifiquement exécutés)et le chant se veut plus clair à la manière d'un chanteur de metal progressif.
D'ailleurs, sur le deuxième morceau "Mary lou is dead" (splendide power ballade dont le refrain en fera chavirer plus d'un!), le chanteur prend meme des intonations à la James Labrie : d'ailleurs, on se rapproche très nettement de DREAMTHEATER sur certains passages (lignes vocales, mélodies et claviers très succincts).
"Acid highway" est également un chef d'oeuvre en son genre. C'est un morceau très rock (il n'y a qu'à écouter le superbe solo qui va en faire headbanguer plus d'un)teinté de gothique, de progressif avec des claviers très typiques, de death (les riffs ultra speedés vers la fin du morceau et certains passages vocaux).
"Gothamburg" est un morceau hybride et plutot planant : il combine habilement atmosphérique, gothique et progressif (encore une fois DT n'est pas loin, en particulier de par certaines lignes de claviers lancinantes).
"Blue lady" est également une petite perle : c'est un morceau assez planant, heavy avec des guitares mises très en avant. A l'image de la fin du morceau lequel s'accélère en meme temps que les lignes de claviers se prononcent, TOC démontre qu'il joue une musique vraiment excellente.
Il en est de meme avec le presque pop et très entrainant "Wait", véritable hit en puissance. Quel refrain, quel mélodie, quel solo, j'adore.
"The blue lady suite" est un petit intermède musical (que n'aurait d'ailleurs certainement pas renié PAIN OF SALVATION), qui précède la tuerie de l'album, j'ai nommé "Break-a-neck". Ce morceau tire carrément vers le thrash (d'ailleurs le chant en devient tout écorché et est à la limite du black sur un passage relativement très court!) et laisse place à des riffs "killers".

Enfin, l'album se termine par deux reprises (et pas des moindres) :
- Smoke on the water : la reprise est complètement déjantée et survitaminée. Le tempo est ultra speedé, et le chant lorgne par moments du coté du death. La reprise est très courte (2.53) et donne un certain renouveau au morceau. De plus, l'esprit DEEP PURPLE reste bien présent de par des claviers très typiques. Vraiment excellent!!!
- Night crawler : la reprise est assez fidèle à l'original mais reste très réussie. Les guitares sont grasses et le chanteur réussit meme l'exploit de chanter dans les aigus. Un régal!

Avec cet opus, TOC réussit donc l'exploit de nous proposer une musique hétéroclite, mais qui n'entrave en rien l'homogénéité de l'album. D'un morceau à l'autre c'est la surprise assurée. TOC fait montre d'un talent de composition hors du commun. La maturité est là et bien là!
Ce "Loss Angeles" est donc un véritable régal et mérite quasiment la note maximale : 4.5/5.

A lire aussi en DIVERS par FREDOUILLE :


DEPRESSIVE AGE
Symbols For The Blue Times (1994)
Metal depressif

(+ 1 kro-express)



MAXIMUM THE HORMONE
Koi No Megaraba (2006)
Les WALTARI japonais! Excellent!


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Rasmus Nora (basse)
- Teemu Laitinen (batterie)
- Joiku Harmaja (guitare)
- Taneli Kiljunen (guitare, chant)
- Carl Sjöblom (claviers)
- Tuomas Nieminen (chant)


1. The Window
2. Mary Lou Is Dead
3. Acid Highway
4. Gothamburg
5. Blue Lady
6. Wait
7. The Blue Lady Suite
8. Break-a-neck
9. Bite The Bullet
10. Smoke On The Water
11. Night Crawler (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod