Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INSTRUMENTAL  |  B.O FILM

L' auteur
Acheter Cet Album
 



Bande Originale De FILM - Ghosts Of Mars (2001)
Par DARK BOUFFON le 27 Mai 2004          Consultée 5993 fois

AVERTISSEMENT : cette chronique de bande originale de film est également susceptible de contenir des révélations sur le film

Un film avec d’un côté Ice Cube dans un des rôles principaux et d’un autre une B.O. fortement marquée par un metal instrumental résolument moderne, vous pensiez ça impossible ? Eh bien, vous n’en aviez peut-être pas rêvé mais John Carpenter l’a fait !

Commençons par un petit retour en arrière pour les profanes : John Carpenter est un sacré bonhomme, sorte de touche à tout génial qui a pondu quelques-uns des meilleurs films fantastiques ou de science-fiction des années 80 ("Fog", "New-York 1997", "The Thing"…). Même si la plupart de ces œuvres ont vieilli et pourront paraître kitsch aux plus jeunes d’entre vous s’ils les découvrent maintenant (hum… je pense à "Halloween" notamment :), le bougre savait faire du bon boulot et ce, tout en cumulant les postes. En effet, sur nombre de ses films, Carpenter a cumulé les casquettes de réalisateur, scénariste, compositeur et interprète. En effet, et pour en revenir à la musique, le réalisateur a une préférence pour le clavier et la plupart de ses B.O. ne sont composées que de nappes de synthé ou de phrasés musicaux simples mais entêtant (dans le bon sens du terme).

En 2001, à l’occasion de son film "Ghosts Of Mars" (une histoire ultra-classique mêlant science-fiction et horreur) dans lequel, dans un futur où Mars est devenu une colonie minière, un groupe composé de flics (dont la très charmante Natasha "La Mutante" Henstridge) et d’un taulard (le fameux Ice Cube précité) doivent faire face à un groupe de zombies alors qu’ils se retrouvent enfermés dans un local exigu (le tout rappelant un peu trop à mon goût le concept de "La Nuit Des Morts-Vivants" de George Romero), Carpenter décidait de changer de recette et de faire appel à des artistes rock et metal pour finaliser la bande son de son nouveau bébé.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bonhomme, à défaut d’avoir été très inspiré sur le scénario, a eu du nez en composant une B.O. qui colle finalement très bien à l’atmosphère du film. Il en reste, même pour ceux qui ont ignoré le long métrage, des morceaux instrumentaux (mélange de metal, de rock et de blues) fort sympathiques qui prouvent (s’il en était encore besoin) qu’on peut faire passer des émotions avec du metal instrumental. Emotions ai-je dit ? Pour cela, il était indispensable de faire appel aux artistes adéquats !

Eh bien, voyez par vous-même, on trouve pêle-mêle sur ce disque : STEVE VAI, la partie instrumentale d’ANTHRAX (dont le line-up de l’époque était Scott Ian et Paul Crook à la guitare, Frank Bello à la basse et Charlie Benante à la batterie), BUCKETHEAD (alors guitariste des Guns n’ Roses), ROBIN FINCK (guitariste faisant ces dernières années des allers-retours entre Nine Inch Nails et Guns n’ Roses… et oui, lui aussi :), ELLIOT EASTON (guitariste de The Cars, groupe de rock des 70’s-80’s), le groupe blues-rock STONE (composé de Brad Wilson à la guitare, Brian James à la basse et J.J. Garcia à la batterie) et le percussionniste BUCKET BAKER, l’équipe étant complétée par les frères ROBB (au saxo et au piano électrique Fender Rhodes, et dont l’un des deux, Bruce, est également un producteur renommé, qui a d’ailleurs produit cet opus) et par JOHN CARPENTER lui-même au clavier.

Tout ce beau monde interprète donc ensemble des morceaux composés par Carpenter, mettant toujours en valeur la guitare par des interventions pertinentes, et voyageant d’un metal futuriste, parfois à tendance légèrement technoïde par le biais de quelques samples ("Fight Train" et ses riffs assassins, le bien nommé "Kick Ass" où la paire Anthrax/Buckethead fait des ravages, le très rugueux "Power Station" où Finck s’allie à Anthrax, l’expérimental et dérangeant "Fightin’ Mad" avec le duo Carpenter/Buckethead ou le vénéneux "Ghost Poppin’" avec Anthrax/Steve Vai) à des ambiances plus sombres et plus oppressantes dans lesquelles le clavier et les percus prédominent ("Ghosts Of Mars", "Slashing Void"), en passant par des moments calmes et intimistes purement bluesy ("Visions Of Earth", "Can’t Let You Go" ou "Dismemberment Blues" dans lesquels Easton et Wilson nous offrent quelques moments jouissifs de blues-rock) !

Il est intéressant de remarquer combien Carpenter s’est investi dans la création de cette B.O. qui, loin de s’enfoncer dans les clichés inhérents au genre, offre une musique variée et porteuse de feeling. On pourra bien sûr reprocher à certains morceaux d’être trop répétitifs au niveau des riffs mais ce n’est, d’une part, pas le propre de l’ensemble des morceaux et il faut, d’autre part, bien avoir à l’esprit que tout cela reste une B.O. destinée à illustrer l’action et l’atmosphère d’un film par des propos musicaux. On pourra également objecter que Carpenter, même s’il est crédité sur la composition de tous les morceaux, n’est peut-être pas à l’origine de tous les passages instrumentaux : certains moments de "Fight Train" sont en effet pompés sur "Killing Box", morceau d’Anthrax figurant sur leur "Volume 8 – The Threat Is Real" sorti trois ans plus tôt. Mais, étant donné qu’Anthrax est justement présent ici, on ne peut pas parler de pompage éhonté et le groupe, d’ailleurs enthousiaste à l’idée de bosser avec Carpenter, n’a certainement pas dû rechigner devant un tel « recyclage » !

Quoi qu’il en soit, cet opus forme une unité malgré le nombre de ses interprètes. Les morceaux s’agencent à mon sens très bien, pour peu qu’on soit ouvert d’esprit et qu’on ne s’attende pas à écouter un album d’Anthrax, de Steve Vai ou de NIN. De plus, on n’a pas ici un morceau d’Anthrax, suivi d’un titre de Vai, etc…, le tout plaqué dans une compil façon "Matrix". Ici, les musiciens mêlent leur talent pour chaque morceau. Carpenter a ainsi su piocher intelligemment dans le registre de chacun de ses invités afin de créer une entité assez unique et originale, le temps d’un album. Evidemment, chaque musicien garde sa patte : on retrouve les soli exubérants et remplis de feeling de Steve Vai (sur deux morceaux), la rythmique agressive d’Anthrax (sur la moitié des titres) ou les ambiances quasi indus que Robin Finck a gardé de son passage dans NIN. De même, les morceaux les plus calmes recèlent de soli bluesy sur fond de clavier timide et atmosphérique (on trouve même un solo de saxophone du plus bel effet sur "Can’t Let You Go"), typiques des 70’s (et sans doute souvenirs de jeunesse de Carpenter…). Ainsi, même si vous n’êtes pas un fan acharné des artistes metal précités (c’est d’ailleurs mon cas !), ce recueil de morceaux instrumentaux est tout à fait susceptible de vous titiller joyeusement les cages à miel.

Bref, si vous souhaitez découvrir autre chose tout en restant dans le metal, jetez une oreille sur ce "Ghosts Of Mars" hautement sympathique et finalement très bon dans lequel Carpenter, loin de faire une caricature du metal, a su composer une musique tantôt actuelle, tantôt typée 70’s. Résultat : une B.O. qui fait vraiment passer un très bon moment…

A lire aussi en METAL INSTRUMENTAL :


MZ
Next World Will Be Yours (2001)
Metal instrumental




Yngwie MALMSTEEN
Rising Force (1984)
La naissance du metal néo-classique


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- John Carpenter (claviers)
- Steve Vai (guitare)
- Scott Ian (guitare)
- Elliot Easton (guitare)
- J.j. Garcia (guitare)
- Buckethead (guitare)
- Robin Finck (guitare)
- Brad Wilson (guitare)
- Paul Crook (guitare)
- Frank Bello (basse)
- Charlie Benante (batterie)
- Brian James (batterie)
- Bruce Robb (piano électrique)
- Joe Robb (saxophone)
- Bucket Baker (percussion)


1. Ghosts Of Mars
2. Love Siege
3. Fight Train
4. Visions Of Earth
5. Slashing Void
6. Kick Ass
7. Power Station
8. Can’t Let You Go
9. Dismemberment Blues
10. Fightin’ Mad
11. Pam Grier’s Head
12. Ghost Poppin’



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod