Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : George Lynch , Wami
- Style + Membre : Dokken, Sweet & Lynch

LYNCH MOB - Lynch Mob (1992)
Par THE MARGINAL le 31 Juillet 2004          Consultée 3299 fois

Après un premier album("Wicked sensation") qui en a scotché plus d'un, George Lynch et son nouveau combo Lynch Mob entendent enfoncer le clou avec un deuxième opus intitulé tout simplement "Lynch Mob". Celui-çi sort en 1992 et le contexte musical est moins favorable que 2 ans plus tôt car les médias se désintéressent progressivement du Hard US.

Cet album marque un changement important du côté de Lynch Mob puisque c'est Robert Mason qui y occupe le poste de chanteur en remplacement de Oni Logan, présent sur le précédent opus.

Et le contenu de l'album dans tout ça ? Et bien, musicalement, cette deuxième galette de Lynch Mob a une forte coloration hard bluesy, ce qui peut surprendre lorsqu'on connait le passé du sieur George Lynch au sein de Dokken. En tout cas, la comparaison n'a pas lieu d'être et l'album demarre fort bien avec "Jungle of love", groovy et swinguant à souhait. La voix de Robert Mason s'adapte fort bien au registre bluesy de l'album. La suite de celui-çi est d'un assez bon niveau; comme le prouvent "Tangled in the web", renforcé judicieusement par des cuivres, ou le chaleureux "No good" qui donne envie de taper du pied. Méritent également d'être cités: "Heaven is waiting", le pêchu et mélodique "I want it" au refrain absolument irresistible; ainsi qu'une reprise de Queen, "Tie your mother down", remarquablement interprétée, avec enthousiasme et conviction. Cette reprise est une sorte d'hommage à Freddie Mercury qui a décédé 1 an avant la sortie de cet album.

On retrouve sur cet opus 2 ballades: "Dream until tomorrow" et son atmosphère reposante; puis "When darkness calls", un peu plus sombre. Quel est leur point commun ? Et bien, sur ces 2 titres, George Lynch se lâche complétement et, à mon humble avis, donne le meilleur de lui sur ce disque. Sans être exceptionnelles, ces 2 power-ballads sont assez agréables à écouter et plutôt bien ficelées.

Dans l'ensemble, George Lynch a accouché d'un disque de bonne facture et assez homogène, même on peut le trouver un cran en-dessous de son prédécesseur. Pour être tout à fait franc, je m'attendais à un album plus heavy lorsque je l'ai acheté. Ce qu'on peut regretter, c'est qu'il n'y a que 10 titres sur ce deuxième effort de Lynch Mob et, d'autre part, c'est dommage qu'il n'y ait pas un titre speed et rentre-dedans. Malgré tout, les fans de Hard US devraient quand même trouver leur compte avec cette galette.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


QUIET RIOT
Metal Health (1983)
Hard rock




The DARKNESS
Permission To Land (2003)
Hard rock

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- George Lynch (guitare)
- Robert Mason (chant)
- Anthony Esposito (basse)
- Mick Brown (batterie)


1. Jungle Of Love
2. Tangled In The Web
3. No Good
4. Dream Until Tomorrow
5. Cold Is The Heart
6. Tie Your Mother Down
7. Heaven Is Waiting
8. I Want It
9. When Darkness Calls
10. The Secret



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod