Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


CHILDREN - Impedimenta (1999)
Par JEREMY le 20 Mai 2004          Consultée 2313 fois
Quel album ! Grands Dieux quel album ! Celui d’entre vous qui aura lu cette chronique et qui n’aura pas cherché à découvrir la musique de CHILDREN va passer à côté d’un – et je pèse mes mots – véritable chef d’œuvre totalement hors norme ! Je vois qu’un petit sourire sceptique se dessine sur quelques visages là. Mais sceptique vous n’allez pas le rester longtemps quand vous aurez écouté ne serait-ce qu’un seul morceau de cet album.

Car en effet, tous les morceaux, absolument tous sans la moindre exception, même l’intro "Lamento" et l’interlude acoustique "Vanishing" sont des petites bombes de Hardcore mélodique à tendance progressive. Difficile de tenter une réelle identification, CHILDREN est à part, et on s’en rend compte directement tant le groupe explore des horizons musicaux différents : on a même le droit à du MERZBOW sur l’intro de "Frustration" ! Et pour ceux qui connaissent ce génie japonais de l’électronique, je peux vous assurer que CHILDREN ne sort en aucun cas ridicule de ce difficile exercice, bien au contraire !

La maîtrise instrumentale est parfaite (écoutez les trois premières minutes de "Treason" sur lequel ils démontrent qu’ils sont capables de varier leur jeu en passant par des passages violents et d’autres plus calmes), en témoigne ce sens du riff inégalé tout au long du disque, même ISIS, qui m’avait pourtant sincèrement impressionné sur Oceanic, a du mal a tenir la comparaison avec CHILDREN sur ce point là (je sens déjà les puristes me tomber dessus). En revanche, on trouve très peu de double-pédale, (uniquement sur les dernières secondes de "Treason") sur ce disque au tempo soutenu sans pour autant être très rapide, ce qui est d’ailleurs souvent l’une des caractéristiques du hardcore.

Mon titre préféré ? "Pyrrhonism", qui propose un riff complètement envoûtant sur une belle rythmique puissante (ainsi qu’une véritable démonstration technique au niveau des 3 minutes que n’aurait certainement pas renié un certain Mike Portnoy) ! Par moment, les musiciens donnent à leurs auditeurs un peu de temps pour reprendre leur souffle, sur deux breaks intervenant à chaque tiers du morceau, le premier mettant un relief un clavier mélodique et le second se prolongeant jusqu’à la fin du morceau dans une tornade de notes envoûtantes et captivantes.

Et pour boucler cet album magique, CHILDREN nous propose une véritable pièce épique de dix minutes, "Esperanto", qui commence en fait réellement à partir de la cinquième minute de "Frustration" par un riff tournant en boucle à la BURZUM, accompagné par des synthés se calquant sur la mélodie du riff, le tout dans une ambiance on ne peut plus mélancolique. L’enchaînement se fait avec "Esperanto", découpé en deux grandes parties : la première, d’environ trois minutes, envoie un piano doux et lancinant, et les dernières sept minutes une guitare acoustique apaisante, et empreinte d’une tristesse et d’une mélancolie me rappelant l'ambiance que l'on peut trouver sur "Siren of the Woods" de THERION.

Bien loin de toute la vague néo metal qui déferlait sur nos contrées en cette année 1999, ce jeune groupe français sort de l’anonymat l’espace d’un seul album. Et une fois la claque passée, on se prend vivement à regretter qu’ils n’aient pas pu continuer une carrière qui promettait d’être des plus brillantes ! Disque culte !




Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Pierre Clément (chant)
- Frédéric Larrieu (guitare)
- Luc Ramazeilles (guitare)
- Guillaume De Maria (basse)
- Guillaume Guerra (batterie)


1. Lamento
2. Treason
3. Pyrrhonism
4. Schysophrenia
5. Vanishing
6. Eutanasia
7. Egoism
8. Frustration
9. Esperanto



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod