Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (24)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Tora Tora, Kix, Thunder, The Darkness
- Membre : Joe Perry Project , Rough Cutt, Rainbow, Hollywood Vampires
- Style + Membre : Joe Perry
 

 Site Officiel (294)
 Myspace (291)
 Cha�ne Youtube (434)

AEROSMITH - Rocks (1976)
Par THE MARGINAL le 1er Décembre 2002          Consultée 12754 fois

Après plusieurs années à avoir tourné sans relâche et à peaufiner son identité musicale, Aerosmith a enfin accédé à une plus large reconnaissance auprès du public avec l'album "Toys in the attic" en 1975. 1 an plus tard, Steven Tyler & Co. enfoncent le clou avec "Rocks", véritable chef-d'oeuvre intemporel, un des albums incontournables des 70's. Certains(dont votre serviteur) le considèrent même comme l'un des 10 meilleurs disques de hard-rock de tous les temps.

Mais trève de bavardage, voyons en detail le menu de ce "Rocks", quatrième effort discographique des Aero...

- "Back in the saddle": voilà un titre idéal pour ouvrir un album rock. Tout commence par une intro doucereuse qui monte en puissance, puis BOUM ! La voix de Steven Tyler, déchainé, arrache tout sur son passage; soutenue par des guitares heavy et survitaminées. La section rythmique dynamise le tout efficacement. Assurèment un véritable hymne qui fait partie intégrante du patrimoine du hard-rock.

- "Last child": Le début du titre laisse à penser qu'il s'agit d'une ballade et que les 5 Dupondts Volants veulent temperer leurs ardeurs après un départ en fanfare. Erreur car voilà que des riffs heavy et venimeux durcissent le ton et que Steven Tyler se lance dans une tirade funky qui progresse crescendo. S'ensuit un solo de guitare direct et ravageur, puis un petit pont mélodieux avant que le refrain imparable ne vienne achever le morceau. Voilà un titre qui a certainement influencé les Extreme, Dan Reed Network, voire Red Hot Chili Peppers.

- "Rats in the cellar": Là, on redémarre au quart de tour. Titre très rock, très énergique avec, en plus, ce sentiment d'urgence, cette rage de tout devaster sur son passage. Aerosmith a le feu sacré, ne calcule pas; si bien que la fin du morceau sonne terriblement live avec ces incessants assauts de guitare et un Joey Kramer survolté derrière ses fûts.

- "Combination": mid-tempo à la fois heavy et mélodique, Aero va explorer les sphères psychédéliques et Joe Perry, l'auteur de ce morceau, se lâche complétement à la fin en assénant des déluges de guitares explosives, bien soutenue par une rythmique en béton.

- "Sick as a dog": Steven Tyler, Joe Perry et consorts ont plus d'un tour dans leur sac et nous gratifient d'un morceau rock n'roll plus aérien, plus leger, à la limite du glam. Les New York Dolls ont probablement influencé nos 5 Bostoniens. Un ettrouvaille toutefois intéressante et sympa à écouter.

- "Nobody's fault": Le morceau le plus violent de l'album, voire peut-être du répertoire de la bande à Steven Tyler. Celui-çi, sur ce mid-tempo, eructe en poussant ses cordes vocales jusqu'au point de rupture, mais ne faiblit jamais. Et les guitares ne sont pas en reste puisqu'elles crachent des riffs plombés sans interruption avant que le morceau ne s'achève en roue libre. Les Monster Magnet et Trouble ont certainement été inspirés par ce titre.

- " Get the lead out": Là, on revient à quelque chose de plus funkysant. Aerosmith, une fois encore, réussit le parfait alliage entre hard-rock et funk et anticipe largement cette fusion qui prendra forme au cours des 80's et du début des 90's.

- "Lick and a promise": Retour à quelque chosede plus percutant, plus foncièrement rock. Sur ce titre, l'esprit d'urgence transparait à nouveau et quelques passages déjantés apparaissent et servent d'ébauche pour la conception du prochain album("Draw the line" en 77).

- "Home tonight": Au antipodes des autres chansons, "Home tonight" est une (courte) ballade romantique qui vient calmer les esprits après une telle tempête... et en attendant la suite.

Vous l'avez compris: "Rocks" est un monument de l'Histoire du rock. Steven Tyler, Joe Perry and co. étaient, à ce moment-là, au summum de leur inspiration et la production de Jack Douglas est impeccable. L'influence de ce disque sur les futurs groupes(Guns N'Roses et Mötley Crüe en tête) a été décisive. Grandiose !!

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


OVERLOADED
Regeneration (2007)
Le hard rock américain est bel et bien requinqué




AMERICAN DOG
Red White Black And Blue (2003)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steven Tyler (chant)
- Joe Perry (guitare)
- Brad Whitford (guitare)
- Tom Hamilton (basse)
- Joey Kramer (batterie)


1. Back In The Saddle
2. Last Child
3. Rats In The Cellar
4. Combination
5. Sick As A Dog
6. Nobody's Fault
7. Get The Lead Out
8. Lick And A Promise
9. Home Tonight



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod