Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


KILLINGBIRD - Waste Another Yesterday (2003)
Par THE MARGINAL le 25 Juillet 2004          Consultée 1579 fois

Après avoir sorti en 2002 un premier album éponyme plus que prometteur dans le style hard rock tendance sleaze, voire punkysant; Killingbird ne perd pas de temps et sort son 2ème opus studio intitulé "Waste another yesterday" en octobre 2003. Si l'album en question est trouvable aux USA, c'est plus compliqué en Europe car quelques exemplaires y sont disponibles seulement au compte-goutte. Du coup, je peux m'estimer chanceux d'avoir dégoté miraculeusement un exemplaire de "Waste another yesterday" chez mon disquaire du coin.

Parlons à présent du contenu de ce disque. C'est avec le même line-up que Killingbird y apparait. Les changements ne sont pas trop nombreux par rapport au précédent disque. Comme évolutions principales, on notera juste qu'il y a un peu plus de solos de guitare ce coup-çi. Ceci dit, ne vous attendez pas à des descentes du manche à la façon de Yngwie J. Malmsteen ou de Eddie Van Halen: ici, les solos sont assez simples. D'autre part, la voix du chanteur Christian est plus enrouée par moments, ce qui risque fort de rebuter ceux qui accordent une grande importance à la voix.

En dehors de ces details, il n'y a pas de révolution musicale en vue: le style musical pratiqué ici par Killingbird est dans la lignée du précédent opus et le punkysant "Can't kill me", direct et rentre-dedans, reprend les choses là où le quintette americain les avait laissées avec "I was so wrong" qui cloturait l'album éponyme. Comme entrée en matière, c'est très efficace. Les titres qui suivent sont, en général, plus axés mid-tempos et Killingbird a fourni un travail plutôt satisfaisant dans l'ensemble. "Waste another yesterday", "First class ticket" avec son riff d'intro typiquement hard US made in California et son refrain énervé, le percutant "Dust it off" sont des titres suffisamment efficaces pour séduire les amateurs de hard-rock tendance sleaze.

C'est toutefois sur des mid-tempos plus travaillés que Killingbird s'est le plus surpassé: la preuve avec le mélodique "Death of a superstar" et "Whatcha want" sur lequel la basse est plus mise en avant, le chant de Christian se fait plus criard et les solos de guitares sont nettement plus demonstratifs. Il en est de même sur des titres à mi-chemin entre rock et ballades tels que "Passing through" et "Where in the world". A signaler aussi que figure sur l'album un titre caché qui n'est autre que la version acoustique de "Passing tthrough", laquelle m'a fait penser à la ballade acoustique "Just for you" de Bang Tango.

Il est néanmoins dommage que ce quintette americain ait eu une baisse de régime au milieu de l'album car son potentiel est là et cette galette est truffée de bons riffs. Ce groupe me fait penser à un hybride entre un Marilyn Manson sans effet indus évoluant dans le créneau Hard US, Alice Cooper, Tuff, Hardcore Superstar, voire le Bang Tango du 1er album(Psycho cafe). Donc, si vous aimez ces groupes; Killingbird est susceptible de vous intéresser car c'est un bon outsider de la scène sleaze/hard rock actuelle. Si vous voulez vous procurer ce disque, voire les 2 albums de ce combo; je vous suggère de commander chez Amazon ou Ebay car ce n'est pas facile à dénicher en Europe.
Veritable note: 3,5/5

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


AMERICAN DOG
Red White Black And Blue (2003)
Hard rock




NAZARETH
Razamanaz (1973)
Hard rock

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Gaz (basse)
- August (guitare)
- Christian (chant)
- Skyla (guitare)


1. Can't Kill Me
2. Waste Another Yesterday
3. First Class Ticket
4. Bruise
5. Passing Through
6. Dust It Off
7. Drown
8. Sober Only Underground
9. Come Will Fade
10. Death Of A Superstar
11. Where In The World
12. Whatcha Want
13. Passing Through (acoustic Version)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod