Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK/POP ROCK  |  STUDIO

Commentaires (7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1989 The Offspring
1992 Ignition
1994 Smash
1997 Ixnay On The Hombre
1998 Americana
2000 Conspiracy Of One
2003 Splinter
2008 Rise And Fall, Rage A...
2012 Cruising California
  Days Go By
2015 Coming For You
 

 Site Officiel (79)
 Facebook (110)

The OFFSPRING - Americana (1998)
Par JEREMY le 16 Juillet 2004          Consultée 8085 fois

Depuis "Smash", les albums de THE OFFSPRING ne font que décliner en qualité – même si "Ixnay On The Hombre" m’avait bien plu, j’y reviens d’ailleurs toujours avec grand plaisir – et ce "Americana" n’échappe pas à la règle. Les Californiens livrent ici un album de (moins en moins) Punk assez inégal, certains morceaux faisant allègrement taper du pied, tandis que d’autres lorgnent vers un Pop/Rock mélodique assez lassant, voire carrément merdique.

Et pourtant tout avait bien commencé ! Après l’intro de rigueur ("Welcome"), THE OFFSPRING envoie brutalement un "Have You Ever" hyper puissant qui donne une folle envie d’hurler le refrain en même temps que Dexter Holland tout en tapotant des doigts sur la rythmique implacable de Ron Welty. Et ça continue de suite en enchaînant sur un "Staring At The Sun" du même acabit. On peut dire que l’album commence bien, même si, un constat s’impose : le son des guitares semble s’être adouci par rapport à l’album précédent, et d’une manière plus générale, la production paraît beaucoup plus lisse et formatée, mais faisons comme si on n’avait rien entendu, car on peut dire que ce début de disque est une vrai claque !

Le problème c’est que THE OFFSPRING a cru malin d’incruster au milieu de deux tueries ("Staring At The Sun" et "The Kids Aren’t Alright") un titre pathétique samplé DEF LEPPARD : "Pretty Fly (For A White Guy)", qui, non content de proposer des lignes de chants minables, vient en plus s’ajouter à ça un riff tout plat ainsi que des bruitages des plus ridicules (je vous laisse deviner de quel genre il s’agit). THE OFFSPRING n’est pas réputé pour ses paroles intelligentes, mais là c’est quand même assez impressionnant… De plus, on ressent vraiment ici le formatage nécessaire pour la radio, la guitare rappelle parfois même le son que l’on retrouvera sur LINKIN' PARK quelques années plus tard ! Ce titre coupe vraiment l’élan du disque qui semblait pourtant très bien parti !

"The Kids Aren’t Alright" vient ensuite tenter de rattraper le coup. La recette est exactement la même que pour les autres morceaux de THE OFFSPRING, mais encore une fois elle fait mouche ; ces refrains sont décidément irrésistibles ! Vient ensuite l’énigme du disque : "Feelings". Le morceau en soi n’est pas mauvais (il contient même un petit solo de guitare sympa), mais il n’a apparemment pas été composé par THE OFFSPRING. D’ailleurs, au timbre de voix, ce n’est pas Dexter qui chante, mais quelqu’un d’autre (qui ? aucune idée, j’ai beau éplucher le livret dans tout les sens, ce n’est pas précisé, apparemment se serait un certain Morris Albert qui aurait écrit ce morceau, mais il n’est pas indiqué si c’est lui qui chante dessus).

"She’s Got Issues" est encore un morceau simple, mais efficace, sûrement mon préféré du disque. S’ensuit alors "Walla Walla", qui est censé être comique mais qui produit plutôt un effet pathétique (quel refrain… !). Puis viennent "The End Of The Line", "No Brakes" ou encore "Americana" (dont l’intro batterie-guitare est assez sympa) qui, bien que proposant une recette semblable aux autres bons titres, se révèlent insipides, notamment par la pauvreté des refrains et des riffs de guitares (mais ça, c’est une habitude chez THE OFFSPRING). "Why Don’t You Get A Job" est agréable à la première écoute, mais devient très vite lassante, même énervante (je la zappe à chaque fois), car on en a vite fait le tour (et dire que c’est à cause de ce morceau que je m’étais procuré le disque à l’époque…). Heureusement, "Pay The Man" conclue l’album sur une note bien plus positive, assez calme, avec une ambiance un tantinet oriental, bref un bon morceau !

THE OFFSPRING semble s’être décidé à conquérir le plus de monde possible (d’ailleurs, 4 pistes sur 13 ont été édités en single…) avec ce disque de Punk Pop/Rock somme toute assez sympathique, mais un peu trop formaté à mon goût. Les extrêmes s’y côtoient constamment, ce qui explique cette note moyenne. Néanmoins, ceux qui apprécient les autres albums des Californiens ne devraient pas avoir trop de mal avec celui-ci, qui ne propose pas encore de phrasé rap comme on le trouvera sur"Conspiracy Of One"… En tout cas, le virage commercial est déjà bien amorcé…

A lire aussi en PUNK :


LEATHERFACE
The Stormy Petrel (2010)
Punk-(Hard)Rock à la délicatesse rugueuse, si si.




BAD RELIGION
No Substance (1998)
Punk pop


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Dexter Holland (chant, guitare)
- Noodles (guitare, chant)
- Greg K. (basse, chant)
- Ron Welty (batterie)


1. Welcome
2. Have You Ever
3. Staring At The Sun
4. Pretty Fly (for A White Guy)
5. The Kids Aren't Alright
6. Feelings
7. She's Got Issues
8. Walla Walla
9. The End Of The Line
10. No Brakes
11. Why Don't You Get A Job
12. Americana
13. Pay The Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod