Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK/METAL  |  DEMO

L' auteur
Acheter Cet Album
 



PHEST - Harmonia (2004)
Par MOX le 13 Mai 2004          Consultée 3575 fois

Sans chômer, Phest va au bout des choses, au bout de sa vision de la musique. Quitte à en laisser sur le chemin. C'est ce qui vient de se produire, les deux protagonistes du chant dans "L'Immobile", Tom et Coralie, ne font plus parti du groupe. Lucile au violon n'assurera plus que les concerts, Noli la pianiste est également partie et Neige prend le poste de bassiste. Un bon chamboulement dont il ne faut retenir que le principal: Phest a voulu épurer sa musique du chant, voire à la transformer pratiquement en composition instrumentale.

Les violons se font rares et le piano inexistant. "Harmonia" est donc déjà différent. Grace à un son enfin acceptable, on pourra déceler tous les détails des chansons issus d'un travail de composition indéniable. J'en veux pour preuve deux reprises de "L'Immobile": "Féérie de Mes Rêves" et "Mais Si" plus longs, plus denses et plus variés. Empreint d'une teinte rock bien plus prononcé, l'ensemble dépeint de bout en bout une aventure mélancolique et imaginaire que Phest retranscrit avec plus d'aisance. Un lieu sans réel accès. Une sorte d'hymne à des paysages, des sensations, des créatures. "Harmonia" est un tableau où une vue d'ensemble permet de cerner les contrastes.

Toujours basé sur une alternance, parfois une alliance, entre guitares acoustiques et guitares saturées, l'impression générale emprunte plus à la tristesse qu'à la joie. Beauté et émerveillement ne sont pourtant pas en reste, Sylveriel trouve les accords et les mélodies judicieuses, transpirantes de mélancolie. Puis au beau milieu de ces morceaux instrumentaux apparaît un accord électrique, un déversement de sons particulièrement lents et pesants, témoins d'un événement important. J'en veux pour preuve la conclusion torturée de "L'Air Du Temps", où les passages acharnés dans "Féérie de Mes Rêves". Pourtant, en dehors de cette excitation rapprochant quelque peu leur musique au metal, les morceaux sont généralement cycliques et presque calculés pour accueillir couplets et refrains. C'est bien le seul défaut ici: peut-être pas assez complexe et déstructuré pour se passer de quelques lignes de chant pour parfaire ce témoignage d'un folklore inconnu, quelque chose d'aussi mélancolique et plaintif, comme KATATONIA par exemple.

Entre tristesse et lourdeur, la musique de Phest sait ne pas mélanger outrageusement les deux. Il en fait deux phases, qui s'interchangent régulièrement, comme pour décrire à la fois le beau et le moins beau, le calme et le bruit...Une atmosphère qui gagnerait en pertinence avec, je le répète, un chant en concordance avec les mélopées, ou alors des morceaux plus variés, plus cassés ne nécessitant plus de voix. Phest le prendra ou pas en compte, mais espérons qu'"Harmonia" leur ouvrira des portes. Ils le méritent.

PS: Visitez leur site: www.phest.fr.st

A lire aussi en DIVERS par MOX :


BORIS
Amplifier Worship (1998)
Tribal Dronez




TENHI
Maaäet (2006)
Très très calme et très très lent


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Julien (guitares)
- Fursy Teyssier (guitares)
- Stephane (basse)
- Laurent (batterie)


1. L'air Du Temps
2. Harmonia
3. Féérie De Mes Rêves
4. Mais Si
5. L'hysalyss



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod