Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Aerosmith, 21 Octayne

Joe PERRY PROJECT - Let The Music Do The Talking (1980)
Par THE MARGINAL le 11 Juillet 2004          Consultée 2865 fois

Ayant quitté Aerosmith pendant l'enregistrement de "Night in the ruts" en 1979 en raison de fréquentes disputes avec Steven Tyler et des problèmes de drogues qui empoisonnaient le combo bostonien, Joe Perry décide de voler de ses propres ailes et, pour mener à bien son projet musical, s'entoure de Ralph Morman(chant), David Hull(basse) et Ronnie Stewart(batterie).

Ainsi, son 1er album solo, hors du cadre Aerosmith, s'intitule "Let the music do the talking" et sort en 1980, une année charnière qui aura marqué la fin d'une période faste pour bon nombre de groupes issus des 70's.

Comme vous pouvez vous en douter, "Let the music do the talking" n'a rien à voir avec le heavy metal. Non; cet album serait plutôt orienté hard rock n'roll avec des influences fin 60's/70's non négligeables, mais n'a toutefois que peu de rapport avec le grand Aerosmith des 70's. Ce 1er album du Joe Perry Project démarre en fanfare avec "Let the music do the talking", un mid-tempo rock bien rythmé avec un refrain de haute volée. Assurèment un classique de hard rock n'roll ! D'ailleurs, Aerosmith le reprendra sur l'album "Done with mirrors" en 1985 en le remaniant quelque peu.

Parmi les autres titres de cet opus; certains méritent qu'on s'y attarde comme "Discount dogs", un rock bluesy agréablement groovy qui donne envie de taper du pied; "Rockin' train", un mid-tempo funky diablement efficace sur lequel Joe Perry se lâche littéralement, ou encore l'instrumental "Break song" que ne renierait pas Stevie Ray Vaughan et qui démontre une fois encore à quel point le guitariste originel d'Aerosmith a unn excellent toucher à la six-corde.

Joe Perry devait certainement se souvenir qu'il a chanté "Bright light fright" sur l'album "Draw the line" en 1977 car il a de nouveau tenté l'experience derrière un micro sur cette galette . Après tout, ce n'est pas surprenant car il est le boss dans ce cas de figure précis. Donc, il chante en solo sur "Shooting star" et surtout le très bon "The mis is rising". Il partage aussi le chant avec Ralph Morman sur "Conflict of interest" et "Life at a glance", lequel n'aurait pas déparé sur un bon vieil album d'Aerosmith. Quand à Ralph Morman, justement; il n'a certes pas le charisme de Steven Tyler, mais ne démérite pas: sa voix chaude est plutôt agréable à écouter.

Cette première escapade en solitaire de Joe Perry aura permis à celui-çi de se faire plaisir, de composer de bonnes chansons sans se prendre la tête. Il ne s'agit pas là d'un album conçu pour changer la face du paysage hard-rock, mais ceux qui aiment le bon vieux rock US sans fioriture devraient prendre du plaisir à l'écoute de ce "Let the music do the talking".

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


D.A.D
Riskin' It All (1991)
Du hard rock carré et inspiré




L.A. GUNS
L.a Guns (1988)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
   LATIMUS

 
   (2 chroniques)



- Joe Perry (guitare, chant)
- Ralph Morman (chant)
- David Hull (basse)
- Ronnie Stewart (batterie)


1. Let The Music Do The Talking
2. Conflict Of Interest
3. Discount Dogs
4. Shooting Star
5. Break Song - Instrumental
6. Rockin' Train
7. The Mist Is Rising
8. Ready On The Firing Line
9. Life At A Glance



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod