Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO METAL SOMBRE  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique neo metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Head, L.a.p.d.
 

 Site Officiel (30)
 Facebook (30)
 Myspace (33)

KORN - Issues (1999)
Par JULIEN le 1er Août 2004          Consultée 6970 fois
Après deux albums travaillant un terrain foulé par le chant tourmenté et enragé de Jonathan Davis, KORN se décidait avec « Follow The Leader » à rendre son style un peu plus accessible à un public pourtant déjà important. En résulta un album proposant quelques vrais tubes ("Freak On A Leash", "Got The Life"...) et virant à trois reprises dans un gros registre Rap Metal. Trahison ! KORN semblait quitter quelque peu les bas fonds d’un univers s’abreuvant de cauchemar d’enfants, et entendait se faire une place au soleil commercial... Du coup, nombreux étaient ceux qui, inquiets, guettaient la sortie d’ « Issues », tout juste un an après son prédécesseur : Et si KORN s’entêtait dans cette voie ? Et si cette sortie précoce laissait supposer un album ultra convenu et racoleur, composé dans l'urgence ?

Heureusement il n’en fut rien ! KORN n’avait jamais accouché jusque là de deux albums identiques, il ne dérogerait pas à la règle avec « Issues » : Fini les gros tubes poppy à la "Got The Life", amoindri l’espace où s’ébattait la facette la plus Hip Hop de la mixture Kornienne. Presque impénétrable de prime abord, « Issues » est, lorsqu’il sort en 1999, l’album le plus ambitieux et le plus riche de KORN : Baigné de samples et de claviers ballotés de langueur, remuant d’un mur de guitares particulièrement massif, parcouru de cette basse cliquettante caractéristique, « Issues » est entièrement dédié à la peinture d’une angoisse éprouvante de cinquante trois minutes. « Issues », c’est une suite de morceaux plus lourds et noirs les uns que les autres, balisée de courts moments malsains ("4 U", "It’s Gonna Go Away", "Am I Going Crazy", "Wish You Could Be Me"). Une véritable immersion assez difficile et lourdement lestée d’affect, où les "Make Me Bad", "Falling Away From Me" et, à la rigueur, "Wake Up" (et son riff mémorable), plus cléments, nous offrent un peu de réconfort avec leurs atours presque séduisants... une impression vite entamée par des compositions des plus inquiétantes, telles ces "Trash", "Somebody Someone", le monstrueusement écrasant "Beg For Me" et son riff hypnotique, "Counting", ou encore le narquois et dérangeant "Hey Daddy"...

A vrai dire, et si l’on devait absolument chercher un point de repère, ce serait au premier album éponyme que je songerais. Mais là où KORN jouait alors du côté cru et dépouillé de son malaise, « Issues » foisonne de samples, de claviers et de bruitages divers, noyant l’esprit de l’auditeur sous une mer homogène et intraitable où seul le leitmotiv « malsain » semble posséder quelque grâce... Même Jonathan Davis, d’ordinaire si prompt à jouer d’une colère sourde, semble ici contaminé par cet air vicié. Fini les érucations anarchiques, le bonhomme a trempé sa langue dans un inconscient tordu et nous délivre des parties de chant prolongées d'effets "écho" ou visitées d’une prégnance glauque qui enraye tout éclat de rage imprévu, même si ce dernier sentiment reste farouchement enkysté dans son psychisme (quelques instants de "Trash", "Let’s Get This Party Started"...).

Loin des contours abordables de sa précédente livrée, KORN impressionne avec ce « Issues » : Peut-être bien l’album le plus difficile composé par le groupe, assurément le plus complexe (même si les morceaux possèdent plus ou moins tous la même structure), « Issues » est une œuvre pesante, difficile à cerner, qui réclame beaucoup d'attention et doit s’écouter dans sa totalité, de préférence au casque pour en apprécier toutes les subtilités... Un moment musical peu évident, sophistiqué, parfois fatiguant, souvent destabilisant, mais incontestablement et singulièrement fort. Du grand KORN, et mon album préféré avec "Korn" et "Take A Look In The Mirror".




Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   JULIEN

 
   CHAPOUK

 
   (2 chroniques)



- Jonathan Davis (chant, cornemuse)
- Fieldy (basse)
- Munky (guitares)
- Head (guitares)
- David Silveria (batterie)


1. Dead
2. Falling Away From Me
3. Trash
4. 4 U
5. Beg For Me
6. Make Me Bad
7. It's Gonna Go Away
8. Wake Up
9. Am I Going Crazy
10. Hey Daddy
11. Somebody Someone
12. No Way
13. Let's Get This Party Started
14. Wish You Could Be Me
15. Counting
16. Dirty



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod