Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL EXTREME  |  COMPILATION

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 



The HOLY BIBLE - The Holy Bible (1996)
Par JULIEN le 9 Juillet 2004          Consultée 1974 fois

Chouette et intelligente démarche que celle entreprise par le prestigeux label français Holy Records, en 1996 : Soumettre aux auditeurs une classieuse carte de visite en leur proposant de découvrir les dix formations (d’alors) du label par le biais de morceaux totalement inédits, enregistrés pour l’occasion. Petite revue de détail !

Holy Records a souvent mis un point d’honneur à débusquer des groupes complètement atypiques, brillants, ou relevant de quelque originalité dans leur genre spécifique. Mais ce genre d’angle d’approche de la musique, honorable en tout point, ne débouche pas toujours à mon sens sur une franche réussite. C’est pourquoi je commencerai par dégager les formations qui, sur cette compilation, me semblent un peu souffrir du rayonnement des autres. Pour commencer, GODSEND, formation de Doom assez branchée psychédélisme, et qui a tendance à me laisser assez froid, comme son "Wolf’s Den" qui nous est proposé ici. Ensuite SERENITY, groupe anglais de Doom également, mais travaillant davantage dans une lourdeur étouffante à la MY DYING BRIDE / PARADISE LOST vieille époque... A priori rien de très négatif, si ce n’était un chant assez décalé à mes yeux, presque grungy par instant. Pour suivre, ON THORNS I LAY qui, avec son "The Higher Color Of Mind (Wrong Is Right)" se fait l’ambassadeur d’un metal très atmosphérique et singulier, avec pianos, boîte à rythmes, arrangements éthérés et chant suave... charmeur mais un peu répétitif à mon goût (à noter que le groupe sortira ensuite des disques tout à fait estimables).

Enfin, parlons du cas MISANTHROPE : En 1996, le groupe s’achoppait encore à une réputation de prétention peu avérée, la faute à des textes pompeux agrémentant une musique Death très bizarre et farouchement en marge. Ce dont témoigne d’ailleurs "Rêve Lézardé" : Intro à la guitare douze cordes, riffs abrasifs, chant tantôt rapeux tantôt poussif, vocaux pleurés, articulations techniques et parfois saugrenues, structure ultra complexe, gros jeu de basse... déconcertant et de qualité, mais une production spartiate bouffe le potentiel du morceau. Dommage car MISANTHROPE est assurément une formation phare du label, ainsi qu’en attestera la sortie, un an après la parution de cette compile, du fabuleux et très orchestral « Visionnaire », qui contribuerait à faire quelque peu s’éloigner le groupe français des rivages impénétrables qu’il sillonnait jusqu’alors, en dépit d’un très bon et plus abordable « 1666... Theatre Bizarre »

Je passe maintenant aux formations qui, par leur originalité ou leur sacrée qualité, ont permis à Holy Records de rayonner d’une vraie grâce, se drapant d’un cachet artistique indéniable. Tout d’abord YEARNING, alors récente signature du label, et qui proposait au public de le découvrir littéralement par le truchement d’un magnifique "Autumn Funeral" : Doom mélancolique, flûte, musiciens compétents (en dépit d’un chant clair manquant encore un peu d’assurance), une excellente surprise ! Pour suivre, les musiciens français et autrichiens ramassés sous l’entité ELEND : au menu, de la musique classique particulièrement sombre, survolée de hurlements masculins effrayants et de suaves envolées féminines établissant un contraste appréciable dans ce flot d’émotions fortes qu’est "Birds Of Dawn" et ses 12 minutes d'un ailleurs ténébreux. Et ce n’est pas le "Prelude Of Solitude" de TRISTITIA qui aiderait à nous en extirper : Guitares uniques, somptueuses et incroyablement funéraires de Luis B. Galvez, chant étonnant d’un Thomas Karlsson arrosant de larmes noires un Doom lent et emphatique, où s’épanouit cette alternance de voix Black parfaite et de chant clair déclamatoire digne d’un prêtre défroqué... TRISTITIA fait plus que chatouiller les ténèbres, et c'est très réussi !

Pour finir, mes trois chouchous ! Tout d’abord, les israéliens d’ORPHANED LAND qui, après deux albums remarqués en 1994 (« Sahara ») et 1996 (« El Norra Alila ») viennent de procéder à un retour acclamé en 2004. En 1996, la curiosité ORPHANED LAND s’avançait avec ce génial "Disciples Of The Sacred Oath" : Un Thrash Death complexe, foisonnant de changements de rythmes et de breaks pertinents au possible, avec une coloration chaude et torride que l’on attribuerait volontiers aux origines du combo. Un moment phare de cette compilation ! Tout comme les performances respectives des deux plus grands représentants de l’extrême grec, j’ai nommé NIGHTFALL et SEPTIC FLESH : Le premier s’illustre ici avec un surpuissant et très cru "Black Leather Cult" à mi-chemin du mini « Eons Aura » et du massif « Macabre Sunsets », à savoir un Death unique et furieusement barbare autant qu’épique, avec une allure 100 % Metal ; Le deuxième, à l’opposé, pratique aussi le Death mais l’enveloppe de ce velours onirique et captivant qui fit sa renommée : Esprit gothique lumineux, voix de dragons, riffs et mélodies inimitables autant que mélodiques (il existe une griffe SEPTIC FLESH), esprit philosophique... Du grand, du très grand Metal héllénique !

Une conclusion ? Dix groupes, dix inédits, un beau livret, un petit prix, et vous n’avez pas encore compris ? Ok, tout n’est pas merveilleux ici, mais la démarche d’Holy Records, la qualité des formations présentes, et la perspective de découvrir le coté intellectuel et classieux du Metal extrême devraient vous convaincre de verser quelque uns de vos deniers au compte d’un esprit commercial qui n’aura pas oublié de donner toute sa place à l’aspect artistique de la chose. Merci monsieur Holy !

A lire aussi en DIVERS par JULIEN :


IN THE WOODS...
Heart Of The Ages (1995)
Ovni musical mêlant Doom, Black et Atmosphérique

(+ 1 kro-express)



SYBREED
Slave Design (2004)
Metal moderne expérimental et agressif


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Voir Les Groupes !


1. Yearning : Autumn Funeral
2. Nightfall : Black Leather Cult
3. Serenity : Skin Of The Soul
4. Orphaned Land : Disciples Of The Sacred
5. Elend : Birds Of Dawn
6. On Thorns I Lay : The Higher Color Of Mi
7. Tristitia : Prelude Of Solitude
8. Misanthrope : Rêve Lézardé
9. Godsend : Wolf’s Den
10. Septic Flesh : Woman Of The Rings



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod