Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Questions / Réponses (2 / 12)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Iron Maiden, Sarasin, Wami, Krokus, Accept, Girlschool, Blaze Bayley, Nightmare, Samson, Riot, Angel Martyr
- Membre : Msg, Oliver / Dawson Saxon, The Scintilla Project
- Style + Membre : MotÖrhead
 

 Myspace (369)
 Cha�ne Youtube (361)
 Site Officiel De Saxon (1077)
 Site Français (1617)

SAXON - Innocence Is No Excuse (1985)
Par DAVID le 8 Juillet 2004          Consultée 9494 fois

Quand on regarde la pochette, une seule question vient à l'esprit : est-ce vraiment un album de SAXON ? Crusader trahissait déjà les intentions de SAXON ; effectuer une percée sur le marché américain. Mais son contenu demeurait encore trop agité (l'artwork de l'album aussi d'ailleurs) pour plaire au plus grand monde. Alors, avec Innocence Is No Excuse, SAXON n'a pas lésiné sur les moyens : pochette bien sage (mais le verso l'est beaucoup moins), signature chez EMI, un label d'envergure internationale et des choeurs énormes, prêts à être repris dans les stades par la foule en délire. Les guitares parviennent assez bien à se fondre dans le moule "US", tout en restant heavy ; le fossé avec l'ancien SAXON existe mais il n'est pas aussi énorme qu'on a bien voulu le dire. C'est surtout au niveau de la production (aseptisée) que la différence est flagrante. Des titres comme Call Of The Wild, Everybody Up et Back On The Streets sont heavy et bien balancés. Les 2 derniers titres, Raise Some Hell et le speed Give it Everything You've Got, auraient presque pu apparaître sur Power And The Glory tellement ils sont couillus. On peut dire qu'avec ça, SAXON pose les bases de son style pour les 20 années à venir. En effet, des disques comme Solid Ball Of Rock, Dogs Of War ou Killing Ground contiennent également des morceaux de ce calibre, et cela n'a choqué personne, preuve s'il en est que les fans ont eu ensuite largement le temps de s'habituer à cette facette "américaine" de SAXON.

Mais en 1985, SAXON représentait avant tout le heavy metal musclé par excellence, les fans n'attendaient pas autre chose. D'autant que tout n'est pas rose non plus, on se serait bien passer d'une chanson aussi nulle que Broken Heroes, laquelle symbolise trop bien toute la soupe FM des années 80, surtout au niveau des choeurs efféminés (enfin y'en a qui aime, Broken Heroes a même été réclamé par la foule lors du concert de 2003 de SAXON à Lyon... !!!???). SAXON a sûrement influencé JUDAS PRIEST qui adoptera le même genre de démarche un an plus tard sur Turbo, et avec la même réussite (et avec un succès commercial bien plus conséquent que celui rencontré par SAXON). Dommage qu'il n'y ait aucun classique de la trempe d'un Crusader, mais de tous les albums de SAXON sortis pendant la période "américaine" (donc s'étalant de Crusader à Destiny), Innocence Is No Excuse est certainement le meilleur du lot.

A lire aussi en HEAVY METAL par DAVID :


TRUST
Marche Ou Creve (1981)
La grande illusion ?




GILLAN
Double Trouble (1981)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Biff Byford (chant)
- Paul Quinn (guitare)
- Graham Oliver (guitare)
- Steve Dawson (basse)
- Nigel Glockler (batterie)


1. Rockin' Again
2. Call Of The Wild
3. Back On The Streets
4. Devil Rides Out
5. Rock N' Roll Gypsy
6. Broken Heroes
7. Gonna Shout
8. Everybody Up
9. Raise Some Hell
10. Give It Everything You've Got



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod