Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (1 / 18)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Traumatisme, The Throbs , Crash Kelly
- Membre : Rainbow, Dennis Dunaway , Black Country Communion, Electric Angels, Ace Frehley , Kiss, F5, Winger, Savatage
- Style + Membre : Blue Coupe, Dokken, Hollywood Vampires

ALICE COOPER - School's Out (1972)
Par DAVID le 5 Juillet 2004          Consultée 9710 fois

School's Out laisse part à toute la démesure du personnage d'Alice Cooper, bien aidé en cela par le producteur Bob Ezrin qui n'est pas étranger aux multiples arrangements et trouvailles en tout genre pour les différents instruments utilisés (section de cuivres, orchestrations ambitieuses, chorale d'enfants, claviers). School's out n'est pas l'album le plus rock 'n' roll d'Alice Cooper, mais c'est certainement le plus festif, sans pour autant renouer avec les débuts psychédéliques. On peut voir School's Out comme une sorte d'invitation au voyage, "Bienvenu dans le monde merveilleux et féerique d'Alice Cooper". Des références régulières sont faites aux cartoons de la Werner Bros, sa maison de disque (à la fin de Gutter cat vs. the jets ou sur Grande Finale, ce qui contribue à l'atmosphère "grand spectacle" du disque, sans oublier le final grandiose digne d'une BO de film sur Grande Finale).

Le seul reproche qu'on peut faire à School's Out est son absence de classiques, car à part School's Out justement, il n'y en a pas. School's Out est un morceau vraiment heavy et hargneux pour l'époque ; Alice Cooper y est déchaîné comme jamais et à coté de ça, on a la gentille chorale de marmots qui se ramène sur le refrain. Les autres morceaux font partis du concept orchestré comme une pièce de théâtre et ne doivent pas être pris individuellement. Mais, vu que je suis chroniqueur, je suis bien obligé de le faire non ?

Et c'est là où on se rend compte bien sur des faiblesses (légères) de ce disque et de son songwriting parfois un peu approximatif, on ne tient pas l'album du siècle en tout cas. Ne parlons même pas du niveau technique on ne peut plus rudimentaire du Alice Cooper Band, symbolisant une époque où ce n'était pas la technique qui était le plus important dans un groupe.
Blue Turk rappelle un peu trop le style des Doors par son aspect bluesy et jazzy, et on jurerait entendre Jim Morisson au chant. Luney Tune voit Alice Cooper conserver des sonorités psychédéliques qui disparaîtront peu à peu de ses albums. Alma Mater est la ballade de service, imparable, pas mièvre pour un sou et elle prouve à quel point Alice Cooper sait aussi... chanter, ce qui était loin d'être évident pour le public qui le considérait comme un clown. Les ballades avaient pour rôle de le rappeler. Public Animal # 9 est le seul titre furieusement rock 'n' roll et comme d'hab dans ce cas-là, ça dépote sévère.
Quant à My Stars, c'est à mon avis la grande réussite de l'album, limite progressif avec son piano endiablé et un refrain turbo rouleau-compresseur.

D'un côté, nous avons le grand public qui n'a jamais reconnu Alice Cooper pour sa musique mais plutôt comme un habile businessman capable de vendre ses albums grâce à son image. Et de l'autre, les fans qui ont crié au génie avec School's Out. Difficile de s'y retrouver dans ces 2 extrêmes.

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


DEEP PURPLE
Purpendicular (1996)
Hard rock




NAZARETH
Malice In Wonderland (1980)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Alice Cooper (chant)
- Glen Buxton (guitare)
- Michael Bruce (guitare)
- Dennis Dunaway (basse)
- Neal Smith (batterie)


1. School's Out
2. Looney Tune
3. Gutter Cats Vs. The Jets
4. Street Fight
5. Blue Turk
6. My Stars
7. Public Animal
8. Alma Mater
9. Grande Finale



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod