Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (8)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : James Labrie
- Membre : Headspace, Maiden United
 

 Myspace (271)

THRESHOLD - Hypothetical (2001)
Par JEREMY le 29 Mars 2004          Consultée 4423 fois

Trois ans après Clone, bon album mais un peu éparpillé, les anglais de Threshold nous montre un nouveau visage, plus mature, plus posé que par le passé ; et les compositions de ce Hypothetical nous prouvent avec brio que la terre natale de Shakespeare n’est pas bonne qu’à former des groupes de heavy/speed à tour de bras.

Passages lents et plus rapides s’alternent tour à tour le long des 56 minutes de cet album riche et complexe, mais qui reste tout de même largement abordable par n’importe qui, fan de progressif ou non. Et c’est ainsi que la bande à Karl Groom en vient à nous proposer des titres plutôt courts (seuls deux dépassent les 6 minutes), compacts, rapidement accrocheurs et empreint d’une désolation poignante (« Sheltering Sky » avec son intro planante, ses arpèges de pianos et son refrain magnifique de mélancolie, « Oceanbound » et sa lente intro à la guitare, ou encore « Keep My Head », superbe ballade mélodramatique dont la tristesse des claviers donnent l’impression d’être seul dans une profonde nuit d’hiver), des titres que l’ont aurait pu retrouver sur l’excellent Tyranny de Shadow Gallery, car construit dans une veine identique.

Mac vient poser sa tristesse chantée sur les guitares envoutantes de Karl Groom et de Nick Midson, le tout accompagné de nappes de claviers roulantes et pluvieuses dont le dosage permet d’aérer les compositions sans que cela n’en deviennent lassant. Johanne James use de breaks planant et admirablement executés tout au long de cet album, maniant avec brio ses baguettes aussi bien lors de rythmiques rapides (plusieurs passages de « The Ravages Of Time ») que lors de sessions plus calmes (d’autres passages de « The Ravages Of Time » et la quasi-totalité du reste du disque).

« Long Way Home » arrive a point nommé pour nous activer un peu après les très calmes « Sheltering Sky » et « Oceanbound ». Un bon gros riff digne de John Petrucci (Dream Theater) déboule au bout de quelques secondes, la rythmique se dynamise, et Mac pose son refrain assassin sur un tout parsemé ici et là d’éclair de claviers fulgurant et de solo de guitare entrainant. « Narcissus » et son titre enigmatique succède au très beau « Keep My Head ». Emmené par les angoissants claviers de Richard West et les plaintives guitares de Karl et Nick, ce morceau mélange diverses influences du Metropolis Part II : Scenes From A Memory de Dream Theater et du Tyranny de Shadow Gallery pour donner un ensemble homogène, mélodique, mélancolique, doté d’une parfaite maitrise technique et d’une capacité envoutante hors norme.

Les fans de Dream Theater – au même titre que leurs destructeurs, car Threshold est bien moins axé sur la technique que les américains – feraient bien de consacrer un minimum de temps à cet eternel oublié du Metal Progressif. Du tout bon !

A lire aussi en METAL PROG par JEREMY :


ARRAKEEN
Patchwork (1990)
Un must de Metal Prog pour nos petits français !




ANDROMEDA
Chimera (2006)
Le grand retour des suédois ! album magistral !


Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Andrew "mac" Mcdermott (chant)
- Karl Groom (guitare)
- Nick Midson (guitare)
- Richard West (synthé)
- Jon Jeary (basse)
- Johanne James (batterie)


1. Light And Space
2. Turn On Tune In
3. The Ravages Of Time
4. Sheltering Sky
5. Oceanbound
6. Long Way Home
7. Keep My Head
8. Narcissus



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod