Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH ONIRIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Lord Shades, Aesmah, Rotting Christ, Deathronic, Moonspell, Abyssic
- Membre : Hellfest Open Air Edition
 

 Myspace Officiel (289)
 Site Officiel (525)

SEPTICFLESH - Mystic Places Of Dawn (1994)
Par JULIEN le 14 Juin 2004          Consultée 6315 fois

Au début des 90’s, en Grèce, quelques formations fourbissent leurs armes dans les entrailles du monde underground extrême : ROTTING CHRIST, NECROMANTIA, NIGHTFALL et… SEPTIC FLESH ! Le plus classieux, le plus spirituel des groupes hélléniques affûtait alors ses six cordes, travaillait ses vocaux Death, stimulait son esprit poétique ainsi que ses références philosophiques et mythologiques… Et accouchait en 1994 d’un premier album réussi et abouti, bien produit par Magus Wampyr Daoloth de NECROMANTIA, et posant toutes les bases du style déjà si singulier de la formation, à base de riffs ultra mélodiques, de chorus éthérés, de claviers judicieux, le tout baignant dans un mystère délicieux.

"The Underwater Garden", "Pale Beauty Of The Past" ou "(Morpheus) The Dreamlord" sont ainsi autant de superbes compositions effeuillant la richesse d’un Death onirique teinté de Gothique (assez net sur le titre éponyme par exemple), parfois même souligné d’intonations romantiques... Un bien bel exemple de ce qui peut être édifié à partir des bases pourtant peu accortes du Death. Car, et c’est un petit miracle, SEPTIC FLESH parvient, nonobstant rythmiques tout de même rugueuses ("Behind The Iron Mask", "Return To Carthage"…) et vocaux bien gutturaux, à colorer de délicatesse son « Mystic Places Of Dawn », refermé d’ailleurs sur le fameux "Mythos", un superbe instrumental orchestral et envoûtant découpé en deux parties. Ce qui montrait, dès l’origine, le goût de ces grecs pour une véritable recherche mélodique et une envie manifeste d’entraîner l’auditeur à sa suite, dans un monde dominé par d’étranges et capiteuses rêveries.

En bon esthète du Death, SEPTIC FLESH témoignait, avec ce « Mystic Places Of Dawn » voluptueux, d’un talent précocement éclos, et l’installait tout de go au pinacle de la créativité grecque. Un (le?) des plus beaux fleurons du catalogue Holy Records et un premier disque profond et plus que recommandable de ce très grand groupe.

A lire aussi en DEATH METAL par JULIEN :


SLIPKNOT
Mate Feed Kill Repeat (1997)
Des débuts TRÈS surprenants et expérimentaux

(+ 2 kros-express)



CANNIBAL CORPSE
The Bleeding (1994)
L'album le plus inspiré de nos bouchers ?

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   KARL VON KARL

 
   (2 chroniques)



- Spiros Antoniou (basse, chant)
- Christos Antoniou (guitare, claviers)
- Sotiris Vayenas (guitare, claviers)
- Kostas (batterie session)
- Nick Adams (batterie session sur morpheus")


1. Mystic Places Of Dawn
2. Pale Beauty Of The Past
3. Return To Carthage
4. Crescent Moon
5. Chasing The Chimera
6. The Underwater Garden
7. Behind The Iron Mask
8. (morpheus) The Dreamlord
9. Mythos - Part I : Elegy
10. Mythos - Part Ii : Time Unbounded



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod