Recherche avancée       Liste groupes



      
RASTACORE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


BAD BRAINS - God Of Love (1995)
Par DAVID le 3 Juillet 2004          Consultée 2356 fois

En l'espace de 10 ans, les Bad Brains se sont considérablement assagis, c'est le moins qu'on puisse dire. Autrefois un des groupes de hardcore (ou plutôt de rastacore vu que le groupe est entièrement composé de rastas) les plus speed des USA dans les années 80, réputé pour reprendre Ace of spades de Motorhead 100 fois plus rapidement que l'original. Il ne reste plus grand chose de cette époque bénie de Jah Rastafari maintenant. L'album précédent Rise avait déjà signifié que le temps des boulets de canon hardcore était bel et bien terminé au profit d'un style plus proche d'un Faith no more ou Mordred, versant dans la fusion très en vogue en 1992. Rise était très intéressant et le groupe voyait une porte grande ouverte vers de nouvelles possibilités créatives.

Mais nos rastas en herbe n'ont jamais caché leur adoration pour le reggae, allant même jusqu'à reprendre Day Tripper des Beatles en version reggae. Sur God of love figure 5 titres reggae dont un de ragga (Long time) mais il faudrait leur dire aux Bad Brains que le reggae, ils ne savent pas en jouer. Non, les Bad Brains resteront des hardcoreux sauvages à la base, et ils n'ont jamais été crédibles pour jouer les rastas cool. Le groove des musiciens de reggae, ils ne l'ont pas, tout simplement.

En dehors des 5 titres reggae, on ne peut pas dire que les titres hardcore révèlent les Bad Brains à leur meilleur niveau. Seulement 2 titres speed (Cool Mountaineer et Darling I need you) qui mettent surtout en valeur les vocaux déjantés d'un chanteur toujours aussi allumé (imaginez Bob Marley chanter sur du hardcore et vous aurez une idée du résultat). On ressort les grosses guitares le temps de quelques tires hardcore - fusion bien fun et appréciables (Thank Jah, God of love, Tongue tee tie). Mais n est bien en peine de trouver sur ce disque des classiques du niveau de I against I, Quickness ou même Rise. Bad Brains annonce le début de la déchéance d'un des plus grands groupes de hardcore ayant existé. Leur reconversion vers un crossover fusionesque n'aura pas été réalisé avec autant de brio que Suicidal Tendencies par exemple. Suicidal Tendencies était composé de musiciens hyper talentueux, capables d'exceller dans un registre musical et pas seulement bruyant. Ce n'est précisément pas le cas des Bad Brains.

Donc vous l'aurez compris, God of love témoigne plus un immense gâchis malgré quelques bons moments, et pour découvrir la quintessence de ce que doit être les Bad Brains, il vaut mieux se pencher vers la production des années 80.

A lire aussi en DIVERS par DAVID :


Glenn HUGHES
Play Me Out (1977)
Funk




STATUS QUO
Just Supposin'... (1980)
Boogie


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- H.r. (chant)
- Dr. Know (guitare)
- Darryl Jenifer (basse)
- Earl Hudson (percussions.)


1. Cool Mountaineer
2. Justice Keepers
3. Long Time
4. Rights Of A Child
5. God Of Love
6. Over The Water
7. Tongue Tee Tie
8. Darling I Need You
9. To The Heavens
10. Thank Jah
11. Big Fun
12. How I Love Thee



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod