Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spiritual Beggars
 

 Site Officiel (246)
 Myspace (198)

MONSTER MAGNET - Monolithic Baby (2004)
Par MOMO HEARTBREAKER le 17 Mars 2004          Consultée 4612 fois

« Monolithic Baby » ou le retour du grand Hard, après une semi-déception avec les anglais de The Darkness, un poil trop aseptisés à mon goût, voilà que le dinosaure de la seconde moitié des 90’s vient se rappeler à notre bon souvenir en nous proposant une bombe, une vraie, une qui pue, qui transpire l’alcool, le sexe interdit et la dope bref une pépite qui fera mouche du premier coup chez tous les cœurs de rockeur !

Pourtant au départ, la larme à l’œil je m’étais préparé à une sévère débâcle de la part de l’un des combos m’ayant le plus marqué ces 10 dernières années. En effet, entre un changement de label (nrd : passage de la major Plydor à SPV), les ventes moyennes (du pourtant excellent « God Says No ») le tout assaisonné d’un changement de personnel (départ du batteur et du bassiste), ce nouvel album ne semblait pas naître sous les meilleurs auspices.
Mais dès les premières notes du fou furieux « Slut Machine », on se dit que finalement on s’était fait du mourron pour rien, que ce bon vieux Dave et son joujou Monster Magnet resteront sans doute pour un bon moment encore une particularité dans le paysage rock.
Dès l’excellent deuxième titre « Supercruel » typique du style Monster Magnet, on retrouve avec un plaisir non dissimulé cette recette simple portant l’empreinte des rythmiques puissantes et des solos psychédéliques d’Ed Mundell, le tout magnifié par une section rythmique qui groove, illuminée par la voix délicieusement éraillée de Dave. Au niveau de la production, c’est un retour au son clean de Powertrip : c’est très propre tout en restant étonnamment puissant, c’est carré, bref très efficace et pro comme les américains savent si bien le faire.

Tout de fait, il se dégage de ce disque un sentiment de fraîcheur, de spontanéité étonnant apportant une petite touche californienne bien agréable à l’ensemble. Même si quelques titres peuvent paraître évidents (« Monolithic » par exemple), ils n’en sont pas moins efficaces, et l’on se doit de noter un gros effort de composition pour présenter à son public des titres foutrement efficaces et proposant une facette inédite du combo tel de l’aussi génialissisme que cynique « CNN War Theme » apportant une touche Led Zeppelinienne pas désagréable du tout.
Pour finir, il faut noter les deux excellentes reprises, le direct « The Right Stuff » et le plus atmosphérique « There’s no way out of here » de David Glimour (nrd : Pink Floyd) qui se fondent à la perfection dans le répertoire du groupe.

Porté par son bombastique single « Unbroken (hotel baby) », gros hit potentiel de l’album, ce « Monolithic Baby ! » semble armé jusqu’aux dents pour permettre au monstre aimanté de reconquérir les charts US ! Un très bon album en tout cas que je conseille vivement à tous les aficionados de guitares ne sentant pas la guimauve. Sur ce je vous laisse, il faut que je me le repasse...

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


SPIRITUAL BEGGARS
Mantra 3 (1998)
Hard rock




MR BIG
Live (1992)
Hard rock


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   LONER

 
   (2 chroniques)



- Dave Wyndorf (chant, guitare)
- Ed Mundell (guitare)
- Phil Caivano (guitare)
- Jim Baglino (basse)
- Bob Pantella (batterie)


1. Slut Machine
2. Supercruel
3. On The Verge
4. Unbroken (hotel Baby)
5. Radiation Day
6. Monolithic
7. The Right Stuff
8. There's No Way Out Of Here
9. Master Of Light
10. Too Bad
11. Ultimate Everything
12. Cnn War Theme



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod