Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK PROGRESSIF  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


The BOLLENBERG EXPERIENCE - If Only Stones Could Speak (2002)
Par WILD THING le 1er Mars 2004          Consultée 1822 fois

“Bienvenue dans une journée à travers le temps pour se demander : si seulement les pierres pouvaient parler”. C’est par cette phrase (en anglais) que le journaliste belge de rock progressif originaire de Bruges, John Bollenberg, introduit la chanson titre de l’album, au refrain plus qu’entêtant, IF ONLY STONES COULD SPEAK.
Avec cet album, sous-titré “A MUSICAL JOURNEY THROUGH MYTHS AND LEGENDS OF MEDIEVAL BRUGGE”, John Bollenberg a souhaité rendre un hommage à sa ville et nous propose ainsi un concept-album de rock progressif médiéval, enregistré dans la ville même dont il est question, Bruges. A ce projet ont participé une quinzaine de ses prestigieux amis parmi lesquels Rick Wakeman (Yes) et Jordan Rudess (Dream Theater) aux claviers ou encore Roine Stolt (Flower Kings) à la guitare électrique et acoustique ainsi qu’au tambourin. Le journaliste, à la voix fort plaisante, tient les principales lignes de chant. Avec une telle affiche, on peut s’attendre à un “all star prog band” classique mais attention car l’album est bel et bien celui de John Bollenberg, non pas un projet collectif. En effet, bien que le fan de l’un des musiciens présents n’aura pas de mal à reconnaître le style de celui-ci, Bollenberg a fait un concept-album bien à lui, retraçant la période médiévale de la ville de Bruges, qui n’a pas grand chose à voir avec ce à quoi nous ont habitué chacun des musiciens.

En plus du côté médiéval, jazz-rock et rock prog, présent dans tout l’album, les influences sont également orientales (le déjanté “No words” et le titre bonus “The goodnight knight), parfois celtiques (présence d’une cornemuse dans “Café Vissilinghe”)ou encore hispaniques, avec “The story of three”, qui est peut-être la meilleure de l’album grâce à ses belles mélodies, de sublimes choeurs (par l’ensemble Macogall) et une voix féminine, celle de Vanessa Defauw, qui colle très bien à la chanson. Les ballades ne manquent pas, comme la ballade symphonique “Minna” où voix féminines et masculines dialoguent , l’épique et à la fois expressive “Ursus Brugghia”, ainsi que la plus belle, la très émouvante “Anna from the well”.

La production est de qualité mais laisse peut-être trop de côté la batterie, qui, mis à part à la fin de “The story of tree” où le batteur se laisse aller durant quelques secondes à la double-pédale de grosse-caisse et à un mini-solo pendant “The goodnight knight”, reste globalement plus en retrait.

Au bout du compte, l’album est très plaisant, on se laisse facilement emporté par les mélodies les plus “douces” aussi bien que par les plus farfelues (il suffit d’avoir entendu la chanson éponyme une seule fois pour avoir envie de chanter sans cesse “if only stones could speak...”). L’écouter plus d’une fois dans la même journée risque cependant de donner quelques migraines.
John “Bo Bo” ne compte en tout cas pas s’arrêter là : il est écrit dans le livret qu’il donne rendez-vous à Arjen Lucassen pour l’élaboration de son second album !

A lire aussi en ROCK PROGRESSIF :


TRANSATLANTIC
Live In Europe (2003)
All star prog




MARILLION
Marbles On The Road (extended Edition) (2004)
Pop-rock progressif anglais de trés grande classe


Marquez et partagez




 
   WILD THING

 
  N/A



- John Bollenberg (chant, percussions)
- Rick Wakenman (synthé, cordes, chœurs)
- Jordan Rudess (synthé)
- Bryan Josh (guitare, chant)
- Pär Lindh (batterie, synthé)
- William Kopecky (basse)
- Heather Findlay (chant, bodhran, tin whistle)
- Björn Johansson (synthé, guitare)
- Roine Stolt (guitare, tambourin)
- Bernard Dewulf (violon)
- Vanessa Defauw (chant)
- Ensemble Macogall Dirigé Par Erik Heller (chœurs)


1. If Only Stones Could Speak
2. Holy Blood
3. Minna
4. Ursus Brugghia
5. Café Vissilinghe
6. No Words
7. Anna From The Well
8. The Story Of Three
9. The Goodnight Knight (bonus Track)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod