Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Doctor Butcher, Crimson Glory, Testament, Alice Cooper, Megadeth, Metal Church, Metalium, John West , Artension, Trans-siberian Orchestra, Oliva
- Style + Membre : Jon Oliva's Pain , Circle Ii Circle

SAVATAGE - Poets And Madmen (2001)
Par STEF le 1er Décembre 2002          Consultée 8211 fois

Il y a 10 ans sortait STREETS un opéra-metal ambitieux, qui laissa son principal créateur, Jon Oliva, très éprouvé physiquement et psychologiquement. Celui-ci décida alors de faire un break, et de laisser sa place à un jeune chanteur, Zak Stevens. Et 10 ans plus tard, c'est Zak qui décide à son tour de faire un break, de passer plus de temps avec sa famille, et laisse sa place à... Jon Oliva. La boucle est bouclée!
Jon Oliva,qui n'avait jamais vraiment abandonné le groupe et qui participa à l'écriture ou à la production des derniers opus, revient donc au premier plan. Et il ne revient pas tout seul puisqu'il ramène également son piano et sa voix, si particulière. En tout cas, le style de voix qui ne laisse pas indifférent, douce ou écorchée selon l'humeur, on adore ou déteste ! de toute façon, 10 ans plus tard, sa voix n'a pas changée !
Pour moi, POETS AND MADMEN est très proche du style développé sur "Streets", les choeurs en plus. Ces choeurs qui ont pris depuis quelques albums une place prépondérante et qui sont souvent du plus bel effet. Par contre, le style des chansons, "LA" voix, la quasi-totalité des intros au piano font vraiment très STREETS.

POETS AND MADMEN n'est pas un album facile, il faut vraiment l'écouter plusieurs fois pour être totalement immergé dans le monde si attachant du groupe. Dès lors, quelques chansons commencent à faire leur petit effet : "Komissar" et ses choeurs flaboyants (style assez proche de TSO, l'autre groupe de Jon Oliva et Paul O'Neill), "Stay with me awhile", "Back to a reason", "The Rumor" et surtout "Morphine child", le morceau le plus réussi de l'album. Un riff accrocheur, des choeurs, des bouts de refrains "Queenesque" et un final à la "Chance", présent sur HANDFUL OF RAIN.
Pas énormement de solo sur cet album (en partie expliqué par le départ d'Al Pitrelli, parti relancer un Megadeth quelque peu égaré), la part belle est laissée à la guitare rythmique de Chris Caffery, accompagnant des lignes de piano du plus bel effet comme sur "Surrender", une autre réussite de l'album.

Au final, un album que je n'ai toujours pas vraiment digérer entièrement au bout d'un semaine d'écoute, ce qui explique une chronique relativement prudente. Il faut laisser le temps au temps comme disait il y a quelques années un chanteur français (Didier Barbelivien ^_^ ).
Note : L'Edition limitée est sortie avec "Jesus saves" (live) de l'album STREETS et la vidéo d' "Handful of Rain" de l'album éponyme.

A lire aussi en HEAVY METAL par STEF :


UGLY KID JOE
America 's Least Wanted (1992)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



SCORPIONS
Love At First Sting (1984)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par JULIEN, DAVID



Par THE MARGINAL




 
   STEF

 
  N/A



- Jon Oliva (chant, clavier)
- Chris Caffery (guitare)
- Johnny Lee Middleton (basse)
- Jeff Plate (batterie)


1. Stay With Me A While
2. There In The Silence
3. Commissar
4. I Seek Power
5. Drive
6. Morphine Child
7. The Rumor
8. Man In The Mirror
9. Surrender
10. Awaken
11. Back To Reason



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod