Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Beautiful Creatures

BANG TANGO - Dancin' On Coals (1991)
Par THE MARGINAL le 16 Avril 2004          Consultée 3152 fois

2 ans après avoir sorti son premier album("Psycho cafe") qui a fait son chemin, Bang Tango se doit de confirmer ses bonnes dispositions. Et c'est "Dancin' on coals", deuxième effort discographique du quintette US, qui a la lourde tâche de succédér à un prédécesseur qui avait placé la barre très haut.

Par rapport au précédent opus, on constate que les guitares sont moins tranchantes, plus raffinées. Mais attention ! Cela ne signifie pas pour autant que Bang Tango s'est calmé, loin de là. On n'est pas à "La croisière s'amuse" par ici et quelques écoutes de "Dancin' on coals" suffisent à bousculer l'auditeur dans une tornade de sonorités glam, funkysantes, gothiques et rock n'roll.

Les influences de bases(Aerosmith, Hanoi Rocks...) digérées depuis belles lurettes, Bang Tango surprend d'entrée de jeu avec un "Soul to soul" ultra funky soutenu par un saxophone de circonstance. Vous croyez être au bout de vos surprises ? Erreur, car le gang à Joe Leste persiste avec "Untied and true", un hymne rock pas comme les autres, et le mi-ange/mi-démon "Emotions in gear" en balance constante entre Heavy et glam. "I'm in love", à la fois dynamique et sombre, illustre à la perfection les influences funk et gothique qui permettent d'identifier le rock de Bang Tango. "Big line", particulièrement excité, lorgne plus vers la fin des 60's/début 70's; tandis que la ballade grandiloquente "Midnight struck" marie à merveille piano, guitares électriques et acoustiques, orchestrations et choeurs.

On ne se lasse pas au cours de ce voyage musical et voilà que surgit "Dancin' on coals", heavy et virevoltant à souhait, renforcé par quelques mélodies d'harmonica et de saxophone. Le génial "Dressed up vamp", quand à lui, révèle la face sombre du sleaze-rock avec, paradoxe, un refrain catchy. "Last kiss" tend davantage vers le hard-bluesy typiqye des 80's avec sa slide très présente. L'album s'achève avec "Cactus juice", un boogie-rock très typé 60's.

Nous sommes là en présence d'un disque très riche musicalement et, c'est assez rare pour être souligné, agréablement original. Les musiciens donnent chacun le meilleur d'eux-mêmes et celui qu'on remarque le plus est Kyle Kyle, qui s'en donne à coeur joie pour faire vrombir sa basse ronronnante et chaleureuse, et qui démontre qu'il n'a rien à envier aux meilleurs bassistes. Quand à la voix écorchée de Joe Leste, elle passe sans problème, même si elle peut en rebuter plus d'un. Hélas, "Dancin' on coals" est passé inaperçu à l'époque, en raison de la montée de la vague grunge. Un grand album, injustement sous-estimé, qui mériterait d'être (re)découvert.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TANGIER
Four Winds (1989)
Hard rock




RHINO BUCKET
And Then It Got Ugly (2006)
Du hard rock bluesy "acédècien" inspiré


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Joe Leste (chant)
- Mark Knight (guitare)
- Kyle Stevens (guitare)
- Kyle Kyle (basse)
- Tigg Ketler (batterie)


1. Soul To Soul
2. Untied And True
3. Emotions In Gear
4. I'm In Love
5. Big Line
6. Midnight Struck
7. Dancin' On Coals
8. My Saltine
9. Dressed Up Vamp
10. Last Kiss
11. Cactus Juice



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod