Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Iced Earth

ASHES AND DUST - Listen With The Eyes (2003)
Par JULIEN le 17 Février 2004          Consultée 1947 fois

Ils viennent de Lyon, ils sont bourrés de possibilités et d’une belle envie de se faire connaître, ils sont ASHES AND DUST ! Comme tout groupe français qui se respecte, ils ne savent que trop bien que le talent et le courage ne sont, chez nous, que peu rétribués de satisfaction. Mais ça ne les arrête pas : Persévérance, compétences, voilà les maîtres mots dont tout musicien français doit se munir, ainsi que d’une volonté d’airain… et d’un véritable amour de la musique. Tout ça, ASHES AND DUST l’a bien intégré et paf ! vaccinés, ils se lancent sur la scène avec leur Prog bien metallisé, et l’espoir murmuré de retenir suffisamment l’attention du public pour que celui-ci daigne poser une oreille et, qui sait, peut-être les deux sur leur musique.

« Listen With The Eyes », c’est cinquante deux minutes de Prog classieux, avec tout ce qu’il faut de Metal pour souligner une nette affiliation à DREAM THEATER, celui de la période « Awake » - « Metropolis Part II », pas le DREAM THEATER expérimental de « Six Degrees Of Inner Turbulence » ou les coups de boutoir de « Train Of Thoughts ». Mais réduire le groupe à cette influence, qui plane avec insistance au-dessus de sa musique, ce serait omettre que cette formation, à l’instar d’un VANDEN PLAS ou des géniaux SAVATAGE, et sans leur ressembler, manie habilement la technique certes, mais se fait fort de privilégier la sensibilité d’une musique riche et superbement troussée, à la différence de combos qui appréhendent la technicité et la démonstration comme des absolus.

Avec ASHES AND DUST, fi donc des solos masturbatoires, au pilori les enchevêtrements purement acrobatiques qui larguent les trois quart des auditeurs, et place à une musique qui joue sur l’émotion (notamment sur la touchante « Coming Back Again » reposant sur la seule voix de Fred Lenfant et les claviers et pianos de Damien Fünfrock), sur le beau travail à la guitare de Mathias Pégon, qui passe d’attaques bien heavy à la SUPERIOR ou SYMPHONY X à la luminosité d’un jeu varié et ouvert, qui flirte parfois avec celui d’un Patrick Rondat période « Amphibia ». La basse de Laurent Lésina et la batterie de Benoît Galle ne sont pas en reste, et assument un rôle de fondations complexes et impeccables pour les élaborations d’une guitare nourrie de feeling et les multiples claviers du prodigieux Damien Fünfrock (qui a travaillé notamment sur des musiques de dessin animé…), ces derniers parcourant une vaste gamme d’émotions, du son charmeur de l’Orgue Hammond aux arrangements style BO (écoutez un peu l’introduction de « Tears ») en passant par le piano (quel instrumental que cet "Interlude"). Quant à Fred Lenfant, pour une fois qu’un chanteur de Prog se dispense de nous vriller les oreilles d’un chant systématiquement aigu, on ne va pas pester : un vrai bon chanteur, qui sait comment faire passer l’émotion, et nous cisèle des lignes mélodiques très réussies et aisément mémorisables, ce qui est appréciable pour le moins : après deux ou trois écoutes, couplets et refrains ne vous quittent plus et on se surprend à les anticiper !

Au final donc, du Prog classique inspiré de DREAM THEATER – LIQUID TENSION EXPERIMENT, un côté émotionnel réel, aucune composition ratée (ce qui est rare), une inspiration qui n’hésite pas à mordre franchement sur le territoire du Jazz, du Classique et du Hard Rock, de belles pièces aux longs et passionnants développements (« Just A Prayer », « Tribute », les dix minutes de « Tears », mon petit préféré « To Let Them Alive », plus original avec ses discrets accents expérimentaux à la FATES WARNING période « Disconnected ») cotoyant des morcaux plus concis (dont l’accrocheur « Respect », chanté en français, ce qui est d’habitude rédhibitoire chez moi… mais pas ici, tant cette alternance de riffs chauds et très Rock et de couplets atmosphériques passe bien)… le tout soutenu par une production étonnamment bonne pour un groupe qui n’a pas de gros moyens. Bref, « Listen With The eyes » est un disque varié, qui sent bon la passion et l’amour du Prog. Il ne manque donc à ASHES AND DUST qu’un public plus conséquent ! Alors un petit effort : ils ont fait leur part du boulot, à nous de faire la nôtre ! Bien joué messieurs !

PS : Mini album « In Silence » aussi disponible. Allez donc faire un petit tour sur leur chouette site internet à www.ashesanddsut.com !

A lire aussi en METAL PROG par JULIEN :


BEYOND TWILIGHT
The Devil's Hall Of Fame (2001)
Metal prog




FATES WARNING
Disconnected (2000)
Metal prog

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Fred Lenfant (chant)
- Mathias Pégon (guitare)
- Damien Fünfrock (claviers)
- Laurent Lésina (basse)
- Benoît Galle (batterie)


1. The Wait
2. Eternal Lives
3. Just A Prayer
4. Tribute
5. Coming Back Again
6. Respect
7. Tears
8. To Let Them Alive
9. Interlude
10. Hope



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod