Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 6)
Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vintersorg, Falkenbach, Einherjer, Sig:ar:tyr, Enslaved, Ereb Altor, Aura Noir

BATHORY - Twilight Of The Gods (1991)
Par POWERSYLV le 22 Janvier 2004          Consultée 8075 fois

L’album Hammerheart (1989) avait ouvert l'ère du viking-metal. C'est désormais dans cette voie que Quorthon emmène son groupe BATHORY. 2 ans après ce formidable album, il nous offre ce Twilight Of The Gods qui se veut être la suite des aventures au pays des vikings et du blizzard. Ce disque est encore une fois de très bonne qualité : il suffit d’insérer le CD dans votre lecteur et de vous laisser emporter pour vous retrouver très vite dans ce monde enchanteur et mythologique. Le premier morceaux "Twilight Of The Gods (épilogue)" nous replonge dans l'ambiance mystérieusement glacée du Grand Nord, avant que le ton ne monte sans prévenir.

On retrouve les choeurs de guerriers et cette ambiance si particulière du viking-metal de Bathory. Quorthon, tel un conteur à la voix surgie du fond des âges (l'intro de "Through Blood By Thunder"), nous narre des légendes oubliées depuis la nuit des temps, le tout dans cette atmosphère irréelle et magique, le vecteur étant cette musique puissante, épique et enchanteresse. Choeurs de mâââles, bruitages divers (une barque cheminant sur un lac sur "Bond Of Blood"), petit côté folklorique sur "To Enter Your Mountain", tout contribue à créer ce climat. Les thèmes sont répétitifs et s’inscrivent dans la mémoire de l’auditeur pour ne plus en sortir. A mon sens, Twilight of The Gods représente une évolution par rapport à Hammerheart (effet de surprise en moins), comme expliqué quelques lignes plus bas.

Des influences classiques (peut-être est-ce cela qui fait la différence ?) sont évoquées sur cet album. Si on regarde dans le livret, on voit que Quorthon a crédité et rendu hommage à Vivaldi, Berlioz, Brahms, Bach, Strauss, Beethoven, Paganini et Wagner. Les fans de la première heure ont sûrement dû être dégoûté en voyant ça. Wagner notamment est certainement une référence de choix quand on sait que ce musicien classique a composé des morceaux très épiques et des thématiques sur la civilisation scandinave et les mythes et légendes du grand nord. Pourrait-on dire que Wagner fut un des inspirateurs du viking-metal ? Cette question n’est finalement pas si bête. :)

On remarquera aussi une référence au philosophe allemand Friedrich Nietzsche, un philosophe qui a travaillé sur la civilisation occidentale contemporaine et remis celle-ci en question dans ses réflexions. Certains points de sa philosophie (pro-aryenne ?) ont d’ailleurs été exacerbés pour des causes on ne peut plus douteuses par un certain régime allemand du 20è siècle, mais là n’est pas le sujet. Là où je veux en venir, c’est que Quorthon, paganiste et admirateur de l’ancienne civilisation scandinave pré-chrétienne a certainement dû lire attentivement les œuvres du philosophe allemand car les thèmes sont proches de ce qu’il raconte dans sa musique après tout. Il dépeint la période viking comme une période glorieuse, un âge d’or où l’homme avait toute sa place à côté des dieux, et où il entretenait certaines valeurs, comme le courage, la puissance, la conquête et le respect des ancêtres. C'est cette grandeur qui est ici mise en musique.

Twilight Of The Gods est à mes yeux (et à mes oreilles surtout :) ) un Hammerheart exacerbé : les morceaux sont plus longs, peut-être un peu trop répétitifs justement, et moins variés que sur leur prédécesseur. Même s’il n’y a pas d’instrumental à proprement parler, chaque morceau est assez long et on a le sentiment que les passages instrumentaux sont plus importants que les passages chantés. On a moins le sentiment que ce sont des « chansons » qui sont écrites et on se rapproche parfois plus d’un album de « musique à grand spectacle » (le dernier titre "Hammerheart" ressemble à un hymne à la gloire des anciens et aurait pu figurer dans une bande original de film digne de ce nom). Car c’est du Grand Spectacle ce disque. C’est peut-être pour cela que j’ai une préférence pour Hammerheart car sur Twilight Of The Gods les morceaux ne décollent jamais vraiment. Attention, cet album est pourtant de très bonne qualité, ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit.

Suite à cet album, Quorthon quittera quelque peu ce style de metal pour y revenir une première fois avec Blood On Ice (1996 – qui n’est pas un véritable album mais un recueil de chutes de studio de l’époque 1989/1991), puis de façon plus flagrante avec les 2 excellents volets de Nordland en 2002 et 2003. Après tout, c’est ce qu’il fait le mieux par Thor ! :)

A lire aussi en VIKING METAL :


CRIMFALL
As The Path Unfolds (2009)
Une bourrasque de la mer du nord qui réchauffe !




FALKENBACH
Ok Nefna Tysvar Ty (2003)
Viking metal


Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Quorthon (tout)


1. Twilight Of The Gods
2. Through Blood By Thunder
3. Blood And Iron
4. Under The Runes
5. To Enter Your Mountain
6. Bond Of Blood
7. Hammerheart



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod