Recherche avancée       Liste groupes



      
DOOM/GOTHIC METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique doom metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Theatre Of Tragedy
- Style + Membre : Doom:vs

DRACONIAN - Where Lovers Mourn (2003)
Par MOX le 26 Janvier 2004          Consultée 2884 fois
L'histoire de ce groupe suédois débute en 1994, période pendant laquelle Johan Ericson, Andy Hindenäs et Jesper Stolpe forment KERBEROS qui prendra quelques mois plus tard le nom de DRACONIAN. Donc, presque une dizaine d'années se sont écoulées avant la sortie de leur premier album. Ils sont désormais 7, le line-up a un peu changé, et ils présentent avec ce "Where Lovers Mourn" une musique assez semblable à THEATRE OF TRAGEDY (période "Velvet Darkness They Fear").

Passage presque obligé d'une chronique, il me faut faire une description quelque peu formelle de l'album. DRACONIAN joue un mélange entre doom et musique gothique, c'est à dire d'un côté la lourdeur d'une alliance de riffs épars et de percus pachydermiques et de l'autre des mélodies tristes, envoûtantes mais plus accessibles. A la manière de THEATRE OF TRAGEDY, le groupe joue sur l'alliance entre une sympathique voix féminine pas trop criarde et des hurlements masculins pas désagréables.

Le groupe tranche son style au fil des morceaux, et délimite du doom pour tel et tel morceau, et une musique mélancolique pour le reste. Tout commence d'ailleurs parfaitement bien par les 12mn de "The Cry Of Silence" très pesant, présentant beaucoup de breaks et de ponts, quelques légères accélérations et quelques passages acoustiques. Une entrée en matière très satisfaisante. Le reste est assez uniforme, mis à part le court morceau acoustique "Akherousia". Je m'explique. On a affaire à une musique qui part sur des riffs très simples, basiques et assez efficaces. Le seul petit problème c'est que là dessus tout vient se greffer: la batterie écrasante, la lead guitare qui s'en donne à coeur joie, les relais très fréquents entre les deux types de chants et le clavier tout simplement omniprésent (entre ambiances, violons et notes de piano). Bref leur musique, en plus d'être tout sauf statique, devient fouillée, dense voire compacte. D'aucuns trouveront ça pompeux, trop grandiloquent et alambiqué. Pourtant dans sa lenteur, le groupe reste mélodique et triste.

Et il ne fait aucun doute que cet album est travaillé et quelque peu complexe, choisissant bien l'implication du violon ou du piano, et alternant hurlements et voix suave assez justement. D'entraînant à dépressif, ce 1er essai ne pourra que refiler des boutons à tous ceux détestant l'apparition du synthé dans le metal. Il plaira, sans nul doute, à tous les gothiques dans l'âme et à tous ceux traversant des périodes sombres fréquentes. Car il s'agit bien de lenteur édulcorée et structurée. Et moi? Bah j'ai bien aimé.




Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Anders Jacobsson (chant)
- Lisa Johansson (chant)
- Johan Ericson (guitares)
- Magnus Bergström (guitarse)
- Thomas Jäger (basse)
- Andreas Karlsson (claviers)
- Jerry Torstensson (batterie)


1. The Cry Of Silence
2. Silent Winter
3. A Slumber Did My Spirit Seal
4. The Solitude
5. Reversio Ad Secessum
6. The Amaranth
7. Akherousia
8. It Grieves My Heart



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod