Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Testament, Exodus

DIVINE:DECAY - Maximize The Misery (2003)
Par FREDOUILLE le 19 Janvier 2004          Consultée 1604 fois
Deux ans après le bon "Songs of the damned", les Finlandais de DIVINE:DECAY nous reviennent avec un deuxième album qui ne fait pas dans la dentelle. Au menu du bon heavy thrash old school dans la droite lignée du précédent album. Tour à tour on pense bien entendu à METALLICA (époque Ride the lighning) "Weave a web of vanity", EXODUS, FLOTSAM AND JETSAM ou encore FORBIDDEN. Pour les références y a pire, non!!!
Ce nouvel album est plus sombre que son prédécesseur : il faut dire qu'avec l'intro de l'album et cette pochette plutot hideuse (bouh le mort vivant), on se croirait complètement dans un jeu de PlayStation genre SILENT HILL ou RESIDENT EVIL. Brrrr.....!!!

Dès l'intro terminée, le ton est donc donné et c'est parti pour environ 45 minutes de heavy thrash qui ne cherche pas le moins du monde à nous sortir des mélodies à frissonner, mais bien à nous torturer les oreilles à coups de riffs assassins et de rythmiques lourdes et implacables. Sur cet album, les Finlandais, ont un son beaucoup plus puissant et lourd que sur "Songs of the damned" mais les titres sont moins accrocheurs, moins rapides et finalement moins efficaces. Néanmoins, les musiciens font du bon boulot et ce n'est pas les riffs de "Scars", "Silence of decades" ou les solis de "Killing innocence" et de "the discomfort of artificial euphoria" qui me contrediront. Quant au chanteur, Alec, il possède une voix assez rauque et convient bien à la musique. Mais sa voix se révèle au final assez linéaire et un peu poussive par moments ("Maximize the misery").
L'album s'écoute sans trop de difficulté meme si je reste un peu sur ma faim lorsque l'album se termine.
Pourquoi???
Parce que je m'attendais à une bombe, et qu'il manque ce petit quelque chose qui font que METALLICA, FORBIDDEN et consorts ont déjà fait nettement mieux en la matière ("ride the lightning", "Forbidden evil").
"Maximize the misery" est un bon album, composé honnetement et dans les règles, mais il manque sincèrement de saveur et d'inspiration. C'est le genre d'album que l'on écoute puis que l'on range dans la cdthèque sans trop se rappeler de la teneur de l'album. On ne retient au final pas grand chose hormis deux ou trois riffs, un solo de basse ("Black hearted angel"), quelques arpèges torturés et quelques solis (c'est déjà pas si mal me direz vous!!!).

Néanmoins, DIVINE:DECAY a le mérite de ne pas se prendre la tete et de rappeler aux "nostalgiques" que le thrash est loin d'etre mort. Saluons en tout cas cette démarche o combien courageuse.
"Maximize the misery" est un bon album (moins bon que son prédécesseur)mais manque malheureusement de folie (présente sur le premier album) et d'originalité. Dommage!!!
DIVINE:DECAY se révèle pourtant etre un bon élève, mais il se doit de faire mieux sans quoi il risque de rester pour toujours en seconde zone!

PS : A noter un ghost track plutot sympathique.




Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Alex Hirst-gee (vocals/guitars)
- Paul (guitars)
- Timo Nyberg (guitars)
- Toni Grönros (bass)
- Juhuna Rantala (drums)


1. Icons Fall
2. Weave A Web Of Vanity
3. Without A Soul
4. Scars
5. Killing Innocence
6. Silence Of Decades
7. Maximize The Misery
8. Dead In Me
9. The Discomfort Of Artificial Euphoria
10. Filth
11. Black Hearted Angel (remorse)
12. (ghost Track)



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod