Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Jizzy Pearl
- Style + Membre : L.a. Guns
 

 Site Officiel (338)

LOVE/HATE - Wasted In America (1992)
Par THE MARGINAL le 7 Avril 2004          Consultée 2767 fois

En 1990, Love/Hate avait fait sensation dans le monde du hard rock avec "Blackout in the red room", un album qui avait réussi l'exploit(pas toujours évident) de concilier originalité et qualité musicale. 2 ans plus tard, la bande à Jizzy Pearl accouche d'un deuxième album intitulé "Wasted in America" et la question est de savoir si ce quatuor americain est capable de faire aussi bien.

Après avoir écouté attentivement cet album jusque dans ses mondres détails, je me permets de répondre par l'affirmative. Il faut dire que Jizzy Pearl et ses compères se montrent particulièrement inspirés et le title-track qui ouvre l'album annonce la couleur: mid-tempo heavy et entêtant appuyé par des mélodies funky et quelques pasages glam. Le hard-rock de Love/Hate s'écartant résolument des sentiers battus; on est surpris(dans le bon sens du terme) à chaque titre, que ce soit sur "Spit" qui alterne passages furieusement hard et mélodies angéliques très 60's, "Miss America" qui oscille entre sleaze-rock et ambiances psychédéliques à la Led Zeppelin, "Cream" avec sa rythmique sautillante et son solo de guitare sorti tout droit des 70's, "Yucca man" sur lequel se chevauchent basse slappée funkysante, couplets aériens, refrains heavy; ou encore "Happy hour", à la fois psychédélique et déjanté.

Dans la deuxième partie de l'album; Love/Hate, toujours inspiré sur le plan créatif, propose "Tranquilizer", un mid-tempo sleaze-rock à consonances bluesy, "Time's up" qui est le résultat du parfait alliage entre hard-rock et funk. "Don't fuck with me"(warf, ça c'est du titre !) est une ballade acoustique folk/blues avec des mélodies inspirées des Beatles, l'angoissant "Don't be afraid" alterne couplets calmes et refrain furibard et voit Love/Hate battre les groupes de grunge sur leur propre terrain(mais ce titre n'est pas grungy). C'est la dernière ligne droite de l'album avec le catchy "Social sidewinder" qui progresse crescendo avec ses guitares acoustiques et électriques, et "Evil twin", un titre hard-funky festif.

La bande à Jizzy Pearl, en cette année 1992, a sorti un album à la fois original(plus encore que le précédent) et excellent. Celui-çi n'est pas simple d'accés et nécessite plusieurs écoutes, mais il est l'évolution logique par rapport à son prédecesseur. La voix éraillée de Jizzy Pearl et le jeu de guitare inspiré de Jon E.Love servent admirablement les compos de "Wasted in America", enrichies par les influences des Beatles et de Led Zeppelin. Malheureusement, cet album est sorti à l'époque ou le grunge était en pleine effervescence et le public ne lui a jamais accordé une chance. Et c'est une grande injustice car "Wasted in America" aurait pu devenir un album majeur, une référence des 90's qui auront été une décennie de gâchis.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


VALENTINE SALOON
Super Duper (1992)
Un disque rare, mais très intéressant des 90's




SEA HAGS
Sea Hags (1989)
Un album ultra-culte !!


Marquez et partagez



Par FREDOUILLE




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Jizzy Pearl (chant)
- Jon E. Love (guitare)
- Skid (rose)
- Joey Gold (batterie)


1. Wasted In America
2. Spit
3. Miss America
4. Cream
5. Yucca Man
6. Happy Hour
7. Tranquilizer
8. Time's Up
9. Don't Fuck With Me
10. Don't Be Afraid
11. Social Sidewinder
12. Evil Twin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod