Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Endstille
- Membre : Abruptum, Devian, Hellfest Open Air Edition, Witchery
 

 Site Officiel (1131)
 Myspace (227)
 Chaîne Youtube (206)

MARDUK - La Grande Danse Macabre (2001)
Par JULIEN le 24 Avril 2004          Consultée 9148 fois

Après le coup de tonnerre conceptuel de "Nightwing" et la furie apocalyptique de "Panzer Division Marduk", nos suédois bien énervés nous reviennent en 2001 pour boucler leur grande trilogie, "Nightwing" renvoyant au "sang" et "Panzer Division Marduk" à la "guerre". C'est donc logiquement à la "mort" que revient l'honneur de refermer cette triade virulente au romantisme (hum hum) échevelé : "La Grande Danse Macabre" donc.

Que dire de ce disque ? Euh... que c'est du MARDUK ! En fait, avec ce retour à une musique moins extrêmiste que celle de "Panzer Division Marduk", on aurait beau jeu de concevoir ici un mélange entre le côté très agressif de ce dernier et l'aspect varié et plus lourd de "Nightwing". Certes. Mais ce serait là dénier à "La Grande Danse Macabre" tout son caractère ! Voilà en effet un album qui, pour respectueux qu'il soit du style MARDUK, n'en parvient pas moins à sculpter sa propre personnalité.

Très sombre, pesant d'une forte ambiance plombée et funèbre, "La Grande Danse Macabre" est un disque moins évident que ses deux prédécesseurs, et presque expérimental (sic) pour MARDUK : très rapide ("Azrael", "Obedience Unto Death"...), parfois épique (l'excellent "Bonds Of Unholy Matrimony"), souvent écrasant (les instrumentaux "Ars Moriendi" et "Pompa Funebris 1660", "Summer End" et son relent Doom en forme de marche funèbre, les neuf pesantes minutes du morceau titre), parfois décalé (le lent et hypnotique "Funeral Bitch", "Death Sex Ejaculation"), mais toujours 100 % MARDUK (l'inénarrable et poétique "Jesus Christ... Sodomized"), ce disque prend son temps pour diffuser son fiel insidieux. Au risque de larguer en cours de route les moins patients d'entre les auditeurs.

Frappées du sceau typique de MARDUK, tatouant dans le corps cette basse très présente et ces riffs guerriers reconnaissables entre tous, supportées par une production encore une fois puissante et excellente (Tägtgren oblige), les compositions de "La Grande Danse Macabre" ont des accents plus lourds que d'habitude, mais servent pourtant à nouveau d'exutoire à la haine viscérale d'une formation qui n'est pas prête de trahir ses convictions, même lorsqu'elle ralentit la charge. Et ce n'est pas l'enragé vocaliste Legion qui dérogera à la ligne de conduite rigoureuse d'une entité suédoise à jamais chevillée à la violence du Black. Un disque original et intéressant pour MARDUK.

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


SIGH
Hail Horror Hail (1997)
Black metal baroque




NAGLFAR
Vittra (1995)
Black mélodique nocturne de grande qualité

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- B. War (basse)
- Morgan Steinmeyer Hakansson (guitares)
- Legion (chant)
- Fredrik Andersson (batterie)


1. Ars Moriendi
2. Azrael
3. Pompa Funebris 1660
4. Obedience Unto Death
5. Bonds Of Unholy Matrimony
6. La Grande Danse Macabre
7. Death Sex Ejaculation
8. Funeral Bitch
9. Summer End
10. Jesus Christ... Sodomized



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod