Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  E.P

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Summoning

ABIGOR - Apokalypse (1997)
Par JULIEN le 3 Avril 2004          Consultée 2653 fois

A comme Agressivité, véritable leitmotiv des six titres composant cette ode effrénée.

P comme Pureté, à l’image de ce Black des plus crus, qui résonne comme un témoignage virulent adressé à l’esprit impitoyable du Black originel.

O comme Orchestration, ce dont cette création est totalement dépourvue.

K comme Kaiser, le titre qu’on devrait attribuer à cette formation autrichienne pour sa contribution unique et originale à l’art Black Metal.

A comme Assourdissant, telle la première impression ressentie à l’écoute de ces chants guerriers, qui n’auront de cesse de vous harceler.

L comme Laminer, ce que ces six brûlots de Black Metal sans concession et majoritairement ultra rapides s’emploient à faire.

Y comme Ysopet, désignant, au moyen âge, un recueil de fables. Et les six fables sataniques ici rassemblées, même si débarrassées des flûtes et autres consonances médiévales très marquées des deux premières œuvres du groupe, n’en maintiennent pas moins une couleur brute qui renvoie effectivement à la violence sanguinaire de ce temps.

P comme Peter K, le guitariste du groupe, véritable dépositaire de riffs et sonorités si typiques et stridentes, lancinantes et farouches, complexes et épiques, que l’on ne saurait confondre son art avec celui d’un autre.

S comme Silenius, le chanteur qui prête également sa voix à SUMMONING, et qui varie ici ses intonations maléfiques, débordantes de haine Black ou vibrantes d’une colère littéralement hurlée, plus éclaircie mais vraiment malsaine, et exhortant au combat les légions les plus enragées de ce monde cruel.

E comme Eradication, le terme qui s'impose après constatation de la physionomie du champ de ruine laissé par ces dommages Black Metal, causés par la horde bestiale arborant l’emblème du crâne de bouc.

« Apokalypse » comme le cri de guerre d’ABIGOR, une œuvre féroce de dix sept minutes, et dont les rares accalmies ne font que renforcer la violence épique et technique d’une formation légendaire, gravant en lettre de sang un nouveau chapitre belliqueux. Un interlude cru et singulier, mugissant entre le bifide « Opus IV » et l’ambitieux « Supreme Immortal Art », et qui, s’il n’est pas indispensable, démontre la versatilité et la créativité d’un monstre trop peu reconnu du Black Metal. Gageons qu’une réhabilitation y palliera.

Note : 3.5/5

A lire aussi en BLACK METAL par JULIEN :


MARDUK
Plague Angel (2004)
Nouveau line-up, nouveau son... mais 100 % marduk

(+ 1 kro-express)



HECATE ENTHRONED
The Slaughter Of Innocence, A Requiem For The Mighty (1997)
Black metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
  N/A



- Peter K (guitare, basse)
- T.t. (batterie)
- Silenius (chant)


1. Celestial
2. Dermustung
3. Hein Hauch Don Ralte
4. Hyperwelt
5. Tu Es Diaboli Juna (range)
6. Ubique Daemon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod