Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Metallica, Iron Savior, Paragon, Soulhealer
- Membre : Grave Digger, Age Of Silence, Almanac
 

 Site Officiel De Rage (1017)

RAGE - Reflections Of A Shadow (1990)
Par DARK BOUFFON le 15 Décembre 2003          Consultée 6175 fois

On sait très bien que l’habit ne fait pas le moine mais on apprécie d’ordinaire que la pochette d’un disque soit attirante. Et dans le cas présent, il ne vaut mieux pas s’arrêter sur l’artwork assez repoussant, car on risquerait alors de passer à côté d’une pépite aux valeurs insoupçonnées.

Rage a sorti en effet avec ce "Reflections Of A Shadow" un disque aux allures de Quasimodo avec ce dessin de crâne assez pourri en façade mais au contenu riche en compos captivantes. On ne tient certainement pas là le meilleur album de ce groupe mais cet opus fait sans aucun doute partie du groupe de disques les plus attirants de la riche discographie des allemands. Sorti en 1990, il nous présente pour la troisième fois (après les albums "Perfect Man" de 1988 et "Secrets In A Weird World" de 1989) le trio Peavy Wagner (basse et chant), Manni Schmidt (guitare) et Chris Efthimiadis (batterie) sous une forme olympique.

Les compositions sont pour la plupart des titres bien heavy-metal (on s’en doutait ;-), parfois assez agressifs pour l’époque, avec des passages mélodiques comme Rage sait très bien les faire. Mais pour ceux qui n’auraient découvert le combo qu’avec ses dernières œuvres, il est à souligner qu’à l’époque, Peavy n’avait pas encore englouti un troll (??) et que son chant est bien différent de celui qu’il adoptera plus tard. En effet, sa voix se fait plutôt aiguë, chose assez surprenante quand on ne connaît que "Unity" ou "XIII" par exemple. N’empêche que le rendu est tout à fait acceptable et qu’il s’en sort sans trop de casse (je le trouve néanmoins par moments plus à l’aise sur les tonalités graves!!).

Mise à part donc la voix de Peavy, on retrouve sur la plupart des titres la marque de fabrique de Rage… Normal puisque Wagner a toujours été le compositeur principal (ou en tout cas, très présent) des opus de Rage. On a donc des titres plutôt speed ("Reflections Of A Shadow", "Saddle The Wind", "Nobody Knows", "Wild Seed"), parfois assez acides ("That’s Human Bondage", "Can’t Get Out"). D’autres sont plus lents mais n’en restent pas moins efficaces ("True Face In Everyone" et son bon gros riff qui tâche, les très bons "Flowers That Fade In My Hand" et "Faith" ainsi que la pseudo-ballade "Dust" bien réussie), le tout précédé d’une "Introduction (A Bit More Of Green)" dont on aurait finalement pu se passer. Et puis restent ces refrains entêtants qui nous donnent toujours envie de taper du pied (ou de taper tout simplement ;-) comme dans "Waiting For The Moon".

Manni et Chris secondent très bien Peavy (non, je ne les connais pas personnellement mais sans les noms de famille, ça fait plus court… quoique, avec cette précision, je n’en suis plus très sûr :)) Les solos de guitare, très fluides et classiques, s’intègrent tout à fait aux morceaux, même si on est loin d’un Victor Smolski (ben oui, je suis fan, ça se voit tant que ça ??? :)) Il n’empêche que les compositions tiennent bien la route et s’écoutent toujours avec autant de plaisir. Les riffs percutent bien et la plupart des atmosphères développées sont dignes de ce que Rage fait de mieux (à noter la présence d’un quatrième musicien en guest au clavier sur certains titres : Ulli Köllner). Quant à la production, elle est potable et efficace sans être merveilleuse mais il faut tenir compte du fait que Rage n’était pas aussi connu qu’aujourd’hui dans le giron du metal et ne disposait pas de crédits suffisants pour se payer les services d’un Chris Tsangarides ou d’un Bob Rock.

Ce disque est donc vraiment bon mais il est à noter que son charme ne se distille qu’après plusieurs écoutes. Il manque peut-être un titre dévastateur et fédérateur pour le transformer en disque indispensable mais là encore, le manque de reconnaissance de Rage a plongé cet opus dans un oubli bien dommageable car un disque pareil sans titre réellement faible (mis à part peut-être le premier et le dernier), même s’il a un peu vieilli, mérite une attention toute particulière. En effet, le heavy metal de ce groupe allemand a souvent été original et ce "Reflections Of A Shadow" mérite justement de sortir de l’ombre (oh, le jeu de mots à deux balles ;-)). Si en tout cas, vous ne connaissez pas le Rage période II (Wagner, Schimdt, Efthimiadis), il s’agirait de vous dégourdir les esgourdes avec cette pépite ma foi très savoureuse.

A noter : il existe une version remasterisée de cet opus avec quelques titres en bonus ("Woman" en deux versions, "Ashes", "Bottlefield" et "What’s Up" qui sont des titres figurant sur l’EP "Extended Power" paru en 1991), sorti il n’y a pas si longtemps. Ne disposant que de la galette originale, je ne peux donc guère vous avancer sur la qualité de son de la nouvelle version, ni sur la qualité des bonus...

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


BLAZE BAYLEY
Tenth Dimension (2002)
Un Blaze Bayley en grande forme

(+ 1 kro-express)



REVENGE
Handle With Care (2000)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
  N/A



- Chris Efthimiadis (batterie)
- Manni Schmidt (guitare)
- Peter Wagner (basse, chant)
- Ulli Köllner (clavier)


1. Introduction (a Bit More Of Green)
2. That’s Human Bondage
3. True Face In Everyone
4. Flowers That Fade In My Hand
5. Reflections Of A Shadow
6. Can’t Get Out
7. Waiting For The Moon
8. Faith
9. Saddle The Wind
10. Dust
11. Nobody Knows
12. Wild Seed



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod